Panier
0  article

Que Choisir Santé N° 96 - juillet-août 2015

à noter

Seuls les abonnés à nos magazines peuvent les feuilleter en ligne.
Vous êtes abonné et vous n’avez pas d’identifiant ?

cliquez ici
Seuls les abonnés à ce magazine peuvent le feuilleter en ligne.
Si vous êtes abonné et que vous n’avez pas d’identifiant, cliquez ici
.

Sommaire

  • p. 1

    Dossier santé  Des animaux au secours des hommes

    Nos amis les bêtes interviennent de plus en plus régulièrement dans les services hospitaliers ou en maisons de retraite. Partant d’expériences menées avec succès dans diverses institutions, ce dossier nous fait découvrir les bienfaits psychologiques et physiques qu’apportent chez l’homme, malade ou diminué, l’animal. En France, les professionnels préfèrent parler de « médiation par l’animal » plutôt que de « thérapie par l’animal », comme dans les pays anglo-saxons (« pet therapy »). Tant il est vrai que l’animal n’est pas un thérapeute, il ne guérit pas mais sert de médiateur. Sa présence, le lien affectif qu’il noue avec le patient, malade ou vieillissant, lui apporte un mieux-être, facilite les soins, induit une communication qui jusque-là faisait défaut, etc. « Que Choisir Santé » nous entraîne dans cette drôle de ménagerie. Place aux chiens, chats, dauphins, poissons, oiseaux… Avec, en précisions, les précautions à prendre pour éviter une maladie et un point sur la controverse qui entoure la zoothérapie auprès des autistes.

  • p. 2

    Editorial  La peur est mauvaise conseillère

    Dans un article publié dans le « British Medical Journal », deux professeurs de médecine donnent l’alerte sur les effets de la mise sur le marché trop rapide des anticancéreux. Les essais de ces produits n’obéissent pas, en effet, aux mêmes règles de bonnes pratiques que les autres médicaments. Et, selon eux, ce n’est pas à l’avantage des patients. Ainsi, les preuves d’efficacité exigées par les régulateurs sont plus faibles, et au final, le bénéfice observé en termes de survie des patients s’avère bien mince au regard des effets secondaires accrus. Ils en appellent à plus de rigueur dans les normes des essais pour évaluer les mérites des nouveaux anticancéreux.

  • p. 2

    Actualité  Chez les personnes âgées, le mieux est l'ennemi du bien

    L’étude franco-italienne « Partage » a suivi, pendant 2 ans, 1 130 personnes âgées de 80 ans et plus, pensionnaires de maisons de retraite. Quatre-vingts pour cent de cette population étaient sous antihypertenseurs. L’étude a mis en évidence un excès de mortalité associé au nombre d’antihypertenseurs prescrits chez les personnes présentant une pression artérielle inférieure à 130 mmHg. Dans l’attente d’études complémentaires, il semblerait que les recommandations officielles concernant la prescription de plusieurs antihypertenseurs ainsi que les objectifs de pression artérielle ne soient pas adaptées aux personnes âgées et fragiles. Prudence.

  • p. 3

    Actualité  Aussi bénéfique que l'arrêt du tabac

    Pour vivre vieux, mieux vaut faire de l’exercice : une étude qui a suivi près de 13 000 Suédois pendant 12 ans le confirme. Qu’elle soit légère ou vigoureuse, l’activité physique régulière a allongé de 5 années la vie des hommes actifs par rapport à celle des sédentaires.

  • p. 3

    Actualité  L'intérêt d'augmenter les fibres

    Suivre une seule consigne, à savoir manger davantage d’aliments riches en fibres, est aussi bénéfique pour perdre du poids que de suivre un régime « multicomposants » et donc plus complexe à mettre en œuvre, notent des chercheurs qui ont observé 240 personnes, en majorité des femmes, en surpoids. Au final, en effet, au bout d’un an, les deux groupes de l’étude ont obtenu une perte de poids comparable.

  • p. 3

    Actualité  La méditation aussi efficace que la médication

    La méditation de pleine conscience serait, d’après une étude menée sur plusieurs centaines d’adultes souffrant de dépression récurrente, aussi efficace que les antidépresseurs. Au bout de 2 ans, les deux groupes de patients traités avec ces deux méthodes ont connu un taux de rechute égal et une même qualité de vie. La méditation de pleine conscience semble donc être une bonne alternative aux médicaments pour prévenir les rechutes.

  • p. 8

    Histoire de Santé  "J'ai traité mes insomnies en lisant des romans policiers en anglais"

    René Lavarde a souffert d’insomnie depuis son jeune âge, mais il a renoncé très vite aux médicaments prescrits par son médecin. Les somnifères, ce n’est pas pour lui, disait-il. Une conférence sur les rythmes biologiques lui a permis d’appréhender la notion de cycles du sommeil. Depuis, il accepte mieux ses difficultés à se rendormir, ne stresse plus et trouve de quoi s’occuper, comme il lui a été conseillé. Sa méthode : la lecture de romans policiers en langue étrangère ; il court aussi. Aujourd’hui à la retraite, il considère que ce duo – lecture et exercice physique – lui a bien réussi… « Que Choisir Santé » explique les bases de la physiologie du sommeil et s’attarde sur les deux points clés de la méthode de René Lavarde, l’exercice et la lecture, pour lutter contre l’insomnie.

  • p. 10

    Décryptage  Une loi qui a du mal à passer

    Le tiers payant généralisé, autrement dit la dispense d’avance des frais de santé pour les patients, est l’une des mesures phare de la loi Santé. Cette disposition, qui vise à améliorer l’accès aux soins et lutter contre un renoncement pour raisons financières, en constante progression, est aussi la plus contestée par les professionnels de santé. À en croire la plupart des syndicats de médecins, sa généralisation n’est pas acceptable. Pourquoi une telle fronde ? Leur inquiétude est-elle fondée ? « Que Choisir Santé » reprend un à un les trois principaux arguments que ces derniers avancent et en propose une lecture critique.

  • p. 11

    Mieux se connaître  J'ai toujours soif

    La sensation de soif indique que l’organisme a besoin d’eau pour compenser les pertes qu’il connaît par la respiration, les urines, la sueur…. Rien d’anormal, donc. Cependant, certains d’entre nous ont « souvent ou toujours soif », signe d’une possible maladie. « Que Choisir Santé » passe en revue les troubles qui peuvent en résulter d’une part lorsque les urines restent normales et d’autre part lorsqu’elles augmentent. Une déshydratation est ainsi susceptible d’apparaître avec une diarrhée, une pratique sportive, une grossesse, etc., mais la prise de médicaments, une sécheresse buccale, un diabète peuvent aussi aboutir à une sensation de soif intense.

  • p. 13

    Médicament  Être incollable sur les patchs

    L’usage des patchs, aussi appelés timbres, dispositifs transdermiques ou transcutanés voire TTS par les professionnels de santé, s’est étendu à bon nombre d’indications thérapeutiques. Aussi est-il important pour les patients de bien les appliquer afin de minimiser tout effet secondaire. « Que Choisir Santé » propose le signalement des risques et des conseils de bonne utilisation de 8 patchs, diffusant 8 substances actives, destinés à traiter 8 affections. En parallèle figurent des recommandations pratiques concernant notamment le port du patch, son mode d’action et d’application, les patchs usagés, le passage d’un examen d’imagerie médicale (IRM), etc.

  • p. 16

    Gros plan  Les boîtes de médicaments ?

    Mentions, symboles, pictogrammes, etc. fleurissent sur les emballages des médicaments. Ils peuvent indiquer un niveau de risque, un conseil d’utilisation ou toute autre chose. Ce « Gros plan sur… » vous propose de tester votre niveau de connaissances : 8 affirmations faites à partir des mentions extraites des boîtes de médicaments pour lesquelles vous devrez répondre par « vrai » ou « faux ». Après, il sera temps de consulter les bonnes réponses et les explications qui les accompagnent.

Une question, un doute ? Contactez notre service client du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00 :
  • Adresse postale : Que Choisir / Service client - 4 rue de Mouchy - 60438 Noailles Cedex - France
  • Téléphone : 01 55 56 71 17 (Numéro non surtaxé, tarification selon l’opérateur téléphonique)
  • Fax : 01 55 56 70 91 (Numéro non surtaxé, tarification selon l’opérateur téléphonique)
  • Courriel : serviceclient@quechoisir.org ( Frais d’accès à Internet à la charge du client )
Découvrez également nos offres d’abonnement au site QueChoisir.org ! Abonnement Que Choisir
CONNEXION

Erreur

Comment retrouver votre numéro d’abonné ?

Votre numéro d’abonné se trouve sur le film transparent d’expédition de votre mensuel et dans nos courriers.

film transparent d’expédition de votre mensuel
Je n’ai pas de compte, je souhaite m’abonner.