Panier
0  article

Que Choisir Santé N° 88 - novembre 2014

à noter

Seuls les abonnés à nos magazines peuvent les feuilleter en ligne.
Vous êtes abonné et vous n’avez pas d’identifiant ?

cliquez ici
Seuls les abonnés à ce magazine peuvent le feuilleter en ligne.
Si vous êtes abonné et que vous n’avez pas d’identifiant, cliquez ici
.

Sommaire

  • p. 1

    Dossier santé  Bien vieillir à domicile

    Rester chez soi le plus longtemps possible, c'est le souhait de la grande majorité des personnes vieillissantes. Mais avec l'âge, le risque de chute augmente. Mieux vaut donc prévoir quand c'est encore possible et réaménager, adapter son intérieur, pour plus de sécurité et de confort. Dans ce dossier consacré au "bien vieillir à domicile", Que Choisir Santé explore les différentes pièces de la maison, alerte sur les pièges qu'elles recèlent et propose des aménagements mais aussi des objets rendant plus aisés les gestes et les tâches de la vie quotidienne. Le financement de tels travaux peut être pris en charge, en totalité ou en partie par le biais d'aides de divers organismes. Comme également peut l'être l'assistance pour le quotidien. Adresses d'associations, de services de proximité, d'organismes pouvant renseigner sur les dispositifs existants figurent au sommaire de ce dossier.

  • p. 2

    Editorial  La France en dehors du coup

    Les chercheurs du monde entier étaient réunis lors de la deuxième conférence internationale sur le surdiagnostic qui s'est tenue à l'université d'Oxford en septembre dernier. La France, très peu présente, était représentée par le Pr Junod. Il a notamment été question des surdiagnostics engendrés par le cancer du sein, de la prostate mais aussi du diabète, des moyens de faire comprendre cette notion difficile au grand public via la bande dessinée par exemple ainsi que de la position des autorités sanitaires toujours ancrée sur des programmes de dépistage.

  • p. 2

    Actualité  Le meilleur, c'est celui qui plaît

    Une équipe américaine vient de passer en revue les études menées sur les régimes alimentaires, leur réussite en terme de perte de poids ainsi que leurs effets secondaires. Il en ressort, au bout de six mois comme d'un an, que les pertes de poids sont très proches ; les différences entre régimes sont donc minimes quoiqu'on note plus d'effets indésirables avec les régimes sans hydrates de carbone. Il est donc préférable, selon les auteurs, de suivre le régime qui semble le plus facile à suivre.

  • p. 2

    Actualité  Les médecins de bonne volonté

    La revue Santé Publique a examiné les stratégies mises en œuvre par les médecins pour limiter les prescriptions médicamenteuses, comme par exemple, l’objectif de conduire "au moins une consultation par jour sans rien prescrire". Consultation médicale et prescription de médicaments sont en effet très liées. Aux médecins, aussi, d’apprendre à déprescrire…

  • p. 3

    Actualité  L'Avastin aussi sûr que le Lucentis

    Selon les chercheurs indépendants de la Collaboration Cochrane, l'examen des études menées sur le Lucentis et l'Avastin montrent que les deux médicaments présentent un profil de sécurité similaire dans le traitement de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), à l'exception de troubles gastro-intestinaux plus fréquents avec l'Avastin. Rappelons que le Lucentis coûte 800 euros l'injection tandis que celle de l'Avastin n'est que de 30 euros mais ce dernier n'est approuvé que comme traitement du cancer. L’étude conforte la révision de l'utilisation de l'Avastin. Il devrait être prochainement autorisé en France pour la DMLA.

  • p. 3

    Actualité  Le médicament n'est pas une marchandise

    La politique des médicaments et l'Agence européenne des médicaments (EMA) rejoignent la direction générale Entreprises (DG Entreprises) de la Commission européenne. La revue indépendante Prescrire et le British Medical Journal (BMJ) s'insurge contre une telle décision clamant au président de la Commission que le "médicament n'est pas une marchandise" et qu'en 2009, le rattachement avait été opéré avec la DG Sanco (Santé et Consommateurs), gage d'une "priorité donnée à la santé publique et aux patients plutôt qu'aux intérêts industriels et économiques à courte vue".

  • p. 3

    Actualité  Toujours pas de preuve de bénéfice

    La revue The Lancet publie le résultat d'une étude européenne randomisée du dépistage du cancer de la prostate. Cette étude commencée dans les années 90 avait montré une diminution de la mortalité par cancer. De nouveaux résultats, après 13 ans de recul, viennent de conclure qu'il y a bien une réduction de la mortalité néanmoins on note par ailleurs un risque de surdiagnostic très important (31%) pouvant entraîner des surtraitements et des effets indésirables inutiles. Les auteurs considèrent que la balance bénéfices/risques du dépistage organisé est incertaine.

  • p. 3

    Actualité  La Sécu montre les dents

    Toute nouvelle prescription de Crestor, une statine très largement prescrite pour faire baisser le cholestérol et très coûteuse, devra faire l'objet à partir du 1er novembre prochaine, d'une demande d'entente préalable établie par le médecin. L'objectif étant d'améliorer le bon usage de ces médicaments et de faire des économies

  • p. 8

    Histoire de Santé  "J'étais fumeuse, en surpoids et pas dans une excellente forme physique... avant de faire de la randonnée ! "

    Lorsque Daisy C. s'inscrit au Club alpin français de Lyon et fait ses premières randonnées, c'est dur mais elle y prend du plaisir. Il est vrai qu'elle n'est pas en bonne condition physique, elle fume, est en surpoids et manque de préparation physique. Mais peu à peu, la randonnée la mènera à arrêter le tabac. Puis, devenue guide, elle travaillera son renforcement musculaire et modifiera son comportement alimentaire au hasard d’un accident. 12 ans après, Daisy C. a, grâce à la randonnée, retrouvé la santé... Que Choisir Santé pointe l'importance du "pourquoi" dans l’arrêt du tabac et de la préparation physique avant toute randonnée, pour préserver ses genoux en les échauffant.

  • p. 10

    Décryptage  Entre bénéfices et risques

    Que sait-on aujourd’hui de la cigarette électronique ? Si les fumeurs sont toujours plus nombreux à se tourner vers l’e-cigarette pour arrêter le tabac, certains scientifiques mettent en garde contre ce produit qui risque d’attirer les jeunes au tabagisme. Que Choisir Santé fait le point sur les débats qui agitent la communauté scientifique, met en avant les premières conclusions que l’on peut tirer des travaux menés, en l'état actuel des connaissances, sur la toxicité et l’efficacité de l’e-cigarette mais aussi sur ses risques.

  • p. 11

    Mieux se connaître  J'entends mal

    Une baisse d'audition nécessite de consulter un médecin ORL. Vieillissement naturel (presbyacousie) ou pathologique de l'oreille, bouchon de cérumen, médicaments, dysfonctionnement de la trompe d'Eustache, maladie de Menière etc. peuvent en effet engendrer une surdité partielle, temporaire ou définitive. Que Choisir Santé décrit les principaux symptômes de la perte d'audition, qui peut s'accompagner d'acouphènes ou de troubles de l'équilibre ainsi que les traitements associés.

  • p. 13

    Médicament  Comment arrêter tranquillisants et somnifères

    Tranquillisants et somnifères sont très largement prescrits en France notamment chez les seniors, pour calmer l'anxiété, les troubles du sommeil etc. Mais ces médicaments de la famille des benzodiazépines provoquent outre des effets secondaires, un phénomène de dépendance dont il est difficile de sortir seul. Avec l'aide d'un médecin, le sevrage peut être envisagé soit de façon rapide soit de façon progressive, selon l'histoire de chacun. Que Choisir Santé décrit deux exemples de programme de sevrage progressif, d’une part de l'anxiolytique le plus prescrit, l'alprazolam (Xanax) et d’autre part de l'un des somnifères les plus consommés, le zopiclone (Imovane).

  • p. 16

    Gros plan  Le saignement de nez

    La conduite à tenir devant un saignement de nez dépend de sa gravité. Que Choisir Santé précise les signaux qui permettent de reconnaître un saignement sans gravité et pour lequel on peut soi-même agir, d'un saignement qui nécessite de consulter en urgence. Pour arrêter un saignement banal, certains gestes, pourtant très répandus, doivent être évités. Que Choisir Santé les liste, indique les bons ainsi que les mesures à prendre en cas de saignement persistant.

Une question, un doute ? Contactez notre service client du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00 :
  • Adresse postale : Que Choisir / Service client - 4 rue de Mouchy - 60438 Noailles Cedex - France
  • Téléphone : 01 55 56 71 17 (Numéro non surtaxé, tarification selon l’opérateur téléphonique)
  • Fax : 01 55 56 70 91 (Numéro non surtaxé, tarification selon l’opérateur téléphonique)
  • Courriel : serviceclient@quechoisir.org ( Frais d’accès à Internet à la charge du client )
Découvrez également nos offres d’abonnement au site QueChoisir.org ! Abonnement Que Choisir
CONNEXION

Erreur

Comment retrouver votre numéro d’abonné ?

Votre numéro d’abonné se trouve sur le film transparent d’expédition de votre mensuel et dans nos courriers.

film transparent d’expédition de votre mensuel
Je n’ai pas de compte, je souhaite m’abonner.