Panier
0  article

Que Choisir Santé N° 63 - juillet-août 2012

à noter

Seuls les abonnés à nos magazines peuvent les feuilleter en ligne.
Vous êtes abonné et vous n’avez pas d’identifiant ?

cliquez ici
Seuls les abonnés à ce magazine peuvent le feuilleter en ligne.
Si vous êtes abonné et que vous n’avez pas d’identifiant, cliquez ici
.

Sommaire

  • p. 1

    Dossier santé  Les sels minéraux dans notre alimentation

    Les sels minéraux participent à notre bon fonctionnement, ils sont indispensables. Une alimentation de type méditerranéenne apporte la dose dont nous avons besoin, ni trop, ni trop peu. En revanche, un régime végétarien ou végétalien risquent d’entraîner des carences et nécessitent une supplémentation. Que Choisir Santé passe en revue, dans ce dossier, les 19 minéraux, leurs rôles, leurs besoins et leurs sources, en distinguant ceux dont les quantités peuvent être augmentées (calcium, potassium etc.), ceux dont les quantités peuvent être diminuées et ceux dont les besoins sont bien couverts. Parmi les oligoéléments, Que Choisir Santé précise en outre ceux dont le dose toxique est proche de la dose recommandée et ceux qui sont à surveiller

  • p. 2

    Editorial  Abus de position dominante

    L’Avastin et le Lucentis sont deux médicaments provenant de la même molécule. Mais alors que l’Avastin est commercialisé pour lutter contre le cancer, le Lucentis, lui, est utilisé hors AMM pour combattre la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Une étude anglaise vient de montrer que l’Avastin et le Lucentis, tous deux du laboratoire Novartis, offraient la même efficacité avec le même taux d’effets indésirables pour le DMLA. Or, le premier (Avastin) coûte coûte 30 euros la dose alors que le second (Lucentis) 1100. Que vont décider les autorités sanitaires ?

  • p. 2

    Actualité  Un caillou empoisonnant

    Les pharmacobézoards sont des corps étrangers qui peuvent se former dans l’intestin à partir d’amas de médicaments et l’obstruer. Les médicaments qui sont à l’origine de ces bézoards sont des spécialités à base d’aluminium (sucralfate) et des médicaments à libération prolongée.

  • p. 2

    Actualité  Des normes à revoir

    D’après une nouvelle étude publiée dans Annals of Internal Medecine, le risque de fractures de hanche, infarctus du myocarde, cancers, augmente lorsque la concentration de vitamine D dans le sang est en dessous de 20 ng/ml de 25-hydroxyvitamine D, alors même que la norme fixée par les sociétés savantes est à 30 ng. Par ailleurs, selon cette même étude menée sur plus de 1600 personnes âgées de 65 ans et plus, ce seuil varie selon les saisons. C’est pourquoi les auteurs recommandent de faire varier le niveau de seuil.

  • p. 3

    Actualité  Contre les diarrhées dues aux antibiotiques

    Les diarrhées induites par les antibiotiques touchent 30% des personnes sous traitement. Une étude des essais menés sur près de 12 000 patients a mis en évidence l’action préventive des probiotiques dans le risque de diarrhée. Toutefois, aucune précision n’est apportée quant aux modalités d’application. Qui est concerné ? Quelle souche utilisée en fonction du type d’antibiotiques utilisés ? Quelle dose ? Encore bien des questions en suspens...

  • p. 3

    Actualité  Que comprend le consommateur ?

    L’Agence européenne de sécurité des aliments (Efsa) a révisé et adopté une liste de 222 allégations de santé qui seront seules autorisées sur les étiquettes et emballages des produits alimentaires l’an prochain. Cette liste est consultable en ligne et devrait permettre aux consommateurs de mieux choisir et d’écarter les allégations trompeuses. Or, d’après une étude menée par le Syndicat des compléments alimentaires (Synadiet), certaines formulations précises mais complexes restent bien obscures pour les consommateurs. Entre deux maux...

  • p. 3

    Actualité  La supplémentation serait mauvaise pour le coeur

    Une étude menée en Allemagne sur près de 24 000 personnes suivies pendant 11 ans a montré un risque accru d’infarctus du myocarde chez les personnes absorbant des suppléments de calcium. En revanche, lorsque le calcium est d’origine alimentaire, ce risque n’existe pas. Alors qu’il n’y aurait pas de lien entre calcium alimentaire et affections cardio-vasculaires, la supplémentation en calcium serait donc à déconseiller car mauvaise pour le cœur.

  • p. 8

    Histoire de Santé  « Mon jardin, c'est ma thérapie »

    Après la perte de son mari, Denise se réfugie dans son jardin. C’est là, que tout en désherbant, repiquant, taillant, elle arrive à se détendre, à apaiser quelque peu le chagrin qu’elle ne montre pas. C’est là aussi qu’elle continue de "dialoguer" avec son mari car ce jardin, ils l’entretenaient ensemble ...Que Choisir Santé nous explique l’avance des pays anglo-saxons (Etats-Unis, Canada, Grande-Bretagne etc.) sur la France dans la prise en compte des vertus thérapeutiques des jardins. L’hortithérapie (jardins adaptés au soin) y est en effet plus développé et nombre de travaux ont montré son impact bénéfique aux plans physique, psychique et social. Annes Ribes, qui développe des jardins thérapeutiques au sein des hôpitaux, et le Dr Thérèse Jonveaux, chef du service de gériatrie de l’hôpital Saint-Julien (Nancy), nous parlent de ce lien créé avec la nature et de ses bienfaits notamment sur les personnes âgées.

  • p. 10

    Décryptage  Les études de médecine en France et aux Pays-Bas

    L’Igas pointait dans un récent rapport la "faible formation initiale des futurs médecins en matière de pharmacologie théorique, de thérapeutique et de leur coût, de vigilance et de sécurité sanitaire...". Partant de ce constat, Que Choisir Santé s’est intéressé aux programmes des études de médecine en France et aux Pays-Bas. Et, montre comment l’enseignement que reçoivent les jeunes médecins français et hollandais influencent leurs pratiques différentes. En France, le manque de formation à l’esprit critique sur les médicaments, les liens entre étudiants et industrie pharmaceutique concourent sans doute à une prescription médicale plus axée sur le médicament. Ce qui est différent aux Pays-Bas...

  • p. 11

    Mieux se connaître  Des taches brunes sans importance

    Avec l’âge, des taches brunes peuvent apparaître sur le visage, les mains, la poitrine etc. Ces taches pigmentaires appelées aussi plus simplement taches de vieillesse, peu esthétiques, se développent sur les zones où la peau est exposée au soleil. Que Choisir Santé décrit, selon leur emplacement, ces taches pigmentées (lentigo, mélasma, kératoses séborrhéiques...), passe en revue les différentes solutions possibles pour les traiter ou les réduire (lasers, maquillage, peeling, cryothérapie..) et fait le point sur l’efficacité des produits antitaches (préparations prescrites par les dermatologues et soins cosmétiques vendus sans ordonnance).

  • p. 13

    Médicament  Interactions avec les minéraux

    La prise conjointe de médicaments et de sels minéraux pris sous forme de compléments alimentaires ou de médicaments peut être justifiée mais nécessite quelques précautions. En effet, des interactions avec certains antibiotiques, diurétiques, médicaments digestifs etc. peuvent entraîner divers problèmes de santé. Que Choisir Santé dresse la liste de ces interactions bien établies pour le calcium, le fer, le magnésium et le zinc.

  • p. 16

    Gros plan  Les bonnes mesures pour éviter la diarrhée du voyageur

    D’origine généralement bactérienne, la turista ou diarrhée du voyageur est une affection "classique" des touristes séjournant dans des pays lointains où le niveau d’hygiène est plus faible. Pour s’en prémunir ou tout au moins réduire les risques, il suffit de suivre quelques règles simples, principalement des précautions alimentaires (recommandations de prudence sur le cuit et le cru, l’eau, les plats préparés etc.) et un bon lavage des mains. Revue de détails dans ce "Gros plan sur ..."

J’ai une question, comment contacter le service client ?

Retrouvez tous les contacts utiles sur notre page « Contactez-nous »

Découvrez également nos offres d’abonnement au site QueChoisir.org ! Abonnement Que Choisir
CONNEXION

Erreur

Comment retrouver votre numéro d’abonné ?

Votre numéro d’abonné se trouve sur le film transparent d’expédition de votre mensuel et dans nos courriers.

film transparent d’expédition de votre mensuel
Je n’ai pas de compte, je souhaite m’abonner.