Panier
0  article

Que Choisir Santé N° 59 - mars 2012

à noter

Seuls les abonnés à nos magazines peuvent les feuilleter en ligne.
Vous êtes abonné et vous n’avez pas d’identifiant ?

cliquez ici
Seuls les abonnés à ce magazine peuvent le feuilleter en ligne.
Si vous êtes abonné et que vous n’avez pas d’identifiant, cliquez ici
.

Sommaire

  • p. 1

    Dossier santé  Elles sont précieuses

    Plus de 1,4 millions de Français se blessent chaque année à la main avec des conséquences plus ou moins graves. Beaucoup d’accidents sont pourtant évitables, la plupart intervenant "bêtement" à cause d’un manque de pratique ou un défaut de concentration. Le bricolage et le jardinage, les doigts dans la porte, la bague qui s’accroche, constituent des "classiques" des services d’urgences. Dans chacune de ces situations de la vie courante, ce dossier s’attache à montrer les bons gestes à tenir afin de prévenir tout accident (avec un encadré sur les gants de protection et sur les blessures causées par les huïtres) mais indique aussi la marche à suivre quand malheureusement, le pire s’est produit : lavage de la plaie, pansement, consulter rapidement un centre SOS ou Urgences mains de la Fesum (Fédération des services d’urgences de la main).

  • p. 2

    Editorial  Les Français toujours accros aux tranquillisants

    D’après le dernier bilan de l’Afssaps relatif à la consommation des benzodiazépines en France, 134 millions de boîtes ont été vendues en 2010 dont 64,9 millions d’anxiolytiques et 48,2 millions de somnifères. Et, malgré l’encadrement de la prescription de ces médicaments, force est de constater qu’en vingt ans, la situation a peu évolué

  • p. 2

    Actualité  Une rainure « décorative »

    Le fait qu’un médicament soit "sécable" c’est-à-dire pouvant être coupé d’un point de vue pharmaceutique (la dose est alors divisée en deux exactement) n’implique pas qu’une rainure soit présente sur le comprimé. Seuls les comprimés portant la mention "sécable" le sont réellement. La rainure permet seulement de faciliter la prise du médicament lorsque l’on a du mal à avaler, pas de diviser la dose en deux quantités exactes de principe actif. Rainure ne veut donc pas dire sécable !

  • p. 2

    Actualité  Des effets indésirables à prendre en compte

    Une nouvelle étude parue dans le British Medical Journal montre que la biopsie de la prostate entraîne des désagréments pour 98% des hommes interrogés : douleurs (44%), fièvre (17%), sang dans les urines, les selles, le sperme. Certains ont même dû consulter un médecin en raison de ces effets indésirables. Pourtant, les hommes sont rarement prévenus avant l’examen...

  • p. 3

    Actualité  Avec ou sans, un taux de rechute identique

    Selon une nouvelle étude américaine parue en janvier dans l’édition en ligne du Tobacco Control, les substituts nicotiniques ne sont pas efficaces dans le long terme. 787 adultes ont été suivis et interrogés à trois reprises au cours du temps. Résultat : un tiers d’entre eux ont recommencé à fumer. Et, le taux de rechute n’est pas différent entre ceux qui ont pris des substituts et ceux qui ont eu une autre aide. Autre résultat : ce taux s’est même avéré plus élevé chez les gros fumeurs ayant utilisé des substituts sans le soutien d’un professionnel de santé.

  • p. 3

    Actualité  Le meilleur âge pour opérer : entre 35 et 50 ans

    Selon une étude parue dans l’édition en ligne du British Medical Journal, effectuée dans cinq hôpitaux français, les patients opérés par des chirurgiens âgés de 35 à 50 ans et ayant entre 5 et 20 vingt d’expériences avaient le plus faible taux de complications après une opération de la thyroïde. Les risques encourus par les patients se sont avérés les plus forts avec des chirurgiens âgés de plus de 50 ans ou inexpérimentés ou ayant plus de vingt ans d’expérience.

  • p. 3

    Actualité  Des bénéfices revus à la baisse

    Une méta-analyse concernant neuf études randomisées publiée dans le journal Archives of Internal Medicine démontre que, chez les personnes qui n’ont pas de maladies cardiovasculaires, prendre chaque jour de l’aspirine à titre préventif présente plus de risques que de bénéfices. Aucune amélioration sur la mortalité par cancer, par infarctus, accidents vasculaires cérébraux ou maladies cardio-vasculaires n’a été observée. En revanche, cette prise quotidienne augmente le risque de saignements de 70% et de 30% le risque d’hémorragie. Les auteurs invitent à revoir les recommandations actuelles…

  • p. 8

    Histoire de Santé  « Je suis hypocondriaque... mais j'me soigne ! »

    Alexandre, 26 ans, a été pris de "sueurs froides, de vertiges, de fortes nausées" à tel point qu’il fut dans l’incapacité de se rendre à son premier entretien d’embauche. S’en est suivie une première visite chez le médecin puis bien d’autres... Alexandre, pris de panique et persuadé d’avoir "quelque chose", n’a eu de cesse de consulter et de faire des examens médicaux de plus en plus poussés jusqu’à ce qu’il consulte, un an après, un psychiatre. Il se libère alors petit à petit de ses angoisses et son stress. L’hypocondrie, dont ce jeune homme souffrait physiquement et psychiquement, est une forme de dépression qui affecte particulièrement les hommes explique le Dr Braconnier, psychiatre à la Pitié-Salpétrière à Paris. Face à cette "obsession d’être malade", Que Choisir Santé propose 7 conseils pour mieux l’affronter.

  • p. 10

    Décryptage  Peut-on prendre des médicaments pour des usages non autorisés ?

    La prescription d’un médicament en dehors de son autorisation de mise sur le marché (AMM) n’est pas illégale mais elle doit être encadrée, justifiée médicalement et être exceptionnelle. Car, à l’instar de ce qui s’est passé avec le Médiator, beaucoup de "hors AMM" n’ont pas de justification médicale et exposent les patients à des risques plus ou moins graves. A partir de quelques questions simples - Ce médicament est-il nécessaire ?, N’existe-t-il pas une spécialité autorisée qui conviendrait ?, Quels sont les risques induits par ce médicament et les bénéfices estimés ?, A quelles doses et à quelle fréquence prendre ce médicament ? - Que Choisir Santé montre que le "hors AMM" peut être néanmoins utile...

  • p. 11

    Mieux se connaître  Je perds l'équilibre

    La perte d’équilibre correspond à la difficulté de se maintenir debout. Il peut s’agir d’un vertige ou d’un trouble de l’équilibre (jambes qui flanchent, impression d’être ivre etc.) accompagné de nausée, de chute, de baisse de l’audition... Ces troubles de l’équilibre, souvent associés à un trouble de la marche, sont fréquents chez les personnes âgées, et peuvent avoir leur source dans la prise de médicaments, d’alcool, une maladie de l’oreille interne, une hypotension, une hypoglycémie etc. S’il suffit quelquefois de suivre des règles simples afin de les limiter, dans d’autres, il ne faut pas hésiter à consulter.

  • p. 13

    Médicament  Quand c'est la thyroïde qui trinque

    De nombreux médicaments interfèrent et perturbent les résultats des dosages hormonaux tandis que d’autres sont susceptibles d’entraîner des pathologies de la thyroïde. Que Choisir Santé dresse la liste de ces spécialités qu’il faut connaître notamment lorsque l’on doit effectuer un bilan de santé pour éviter les erreurs de diagnostic

  • p. 16

    Gros plan  Les exercices contre l'arthrose des genoux

    Quand on souffre d’arthrose, l’activité physique est conseillée. Voici, illustrations à l’appui, une série d’exercices à pratiquer à la maison pour diminuer les douleurs, faire travailler les muscles autour du genou, assouplir l’articulation malade. L’objectif étant de renforcer sa force musculaire et améliorer sa souplesse

J’ai une question, comment contacter le service client ?

Retrouvez tous les contacts utiles sur notre page « Contactez-nous »

Découvrez également nos offres d’abonnement au site QueChoisir.org ! Abonnement Que Choisir
CONNEXION

Erreur

Comment retrouver votre numéro d’abonné ?

Votre numéro d’abonné se trouve sur le film transparent d’expédition de votre mensuel et dans nos courriers.

film transparent d’expédition de votre mensuel
Je n’ai pas de compte, je souhaite m’abonner.