Panier
0  article

Que Choisir Santé N° 125 - mars 2018

à noter

Seuls les abonnés à nos magazines peuvent les feuilleter en ligne.
Vous êtes abonné et vous n’avez pas d’identifiant ?

cliquez ici
Seuls les abonnés à ce magazine peuvent le feuilleter en ligne.
Si vous êtes abonné et que vous n’avez pas d’identifiant, cliquez ici
.

Sommaire

  • p. 1

    Dossier santé  N'ayez pas peur

    Plus de la moitié des personnes de plus de 65 ans auront à subir une intervention sous anesthésie au cours du restant de leur vie. Or, malgré des statistiques rassurantes attestant de sa sûreté, l’anesthésie demeure une forte source d’angoisse. L’âge et un état de santé amoindri participent de cette peur. « Que Choisir Santé » éclaire les particularités de chaque type d’anesthésie (générale, locorégionale et hypnosédation) et les enjeux de la consultation préanesthésique. Mieux informé, le patient aide en effet les médecins à maîtriser les risques potentiels. Le dossier détaille ensuite ces principaux risques, des risques majeurs mais surtout des risques mineurs fréquents qu’il est possible de réduire au maximum.

  • p. 2

    Editorial  Savoir prescrire, déprescrire et ne pas prescrire

    La revue « Prescrire » n’a pas décerné cette année de « Pilule d’or », aucun nouveau médicament n’ayant apporté un progrès thérapeutique décisif. En préambule au bilan des « médicaments à écarter des soins car ils sont plus dangereux qu’utiles », son directeur éditorial, Bruno Toussaint, a souligné, lors du débat introductif, la nécessité mais aussi la difficulté de « savoir prescrire, déprescrire et ne pas prescrire ».

  • p. 2

    Actualité  Des promesses dangereuses

    Attention, mirage ! Mieux vaut ne pas céder aux sirènes du slogan publicitaire « – 44 kg en 9 mois » du programme « Comme j’aime ». Si la perte de poids est rapide, comme dans tout régime amaigrissant drastique, elle est, hélas, le plus souvent suivie d’une reprise de poids, plus importante.

  • p. 2

    Actualité  Effets nocifs à fortes doses

    Les antidouleurs sont très souvent utilisés par les sportifs. Une récente étude s’est intéressée aux effets de fortes doses d’ibuprofène chez les jeunes sportifs. Elle a montré que ces médicaments entraînaient un effet perturbateur endocrinien affectant la fonction testiculaire, un état habituellement constaté chez les hommes âgés. D’autres risques s’y ajoutent, cardiovasculaires et rénaux notamment, faisant apparaître la nécessité d’une étroite surveillance du rapport bénéfice/risque de l’ibuprofène.

  • p. 3

    Actualité  Abstention plutôt que réduction

    Fumer une seule cigarette par jour entraînerait, d’après une récente revue des études parue dans le « British Medical Journal », un surrisque de maladie cardiovasculaire à peine diminué de moitié par rapport à une consommation quotidienne de 20 cigarettes. Ce risque semble plus élevé chez les femmes. Plutôt qu’une réduction du tabac, les auteurs recommandent donc son arrêt total.

  • p. 3

    Actualité  Les bénéfices de l'exercice physique

    La revue « Prescrire » a évalué les synthèses parues sur les effets de l’exercice physique sur les douleurs et les activités du quotidien des patients atteints d’arthrose du genou. Après étude, il apparaît que ces exercices sont tout autant efficaces que les antalgiques et n’ont que de rares effets secondaires. Ils devraient, en toute logique selon « Prescrire », être proposés aux patients en priorité.

  • p. 3

    Actualité  Les excès du Mammobile

    Le dépistage systématique du cancer du sein n’est officiellement recommandé qu’à partir de 50 ans, pas avant. Or, on peut lire clairement « dépistage 100 % utile dès 40 ans » sur les brochures de l’Association Montpellier-Hérault pour le dépistage du cancer du sein (AMHDCS) et sur son Mammobile, un bus aménagé circulant dans les communes de l’Hérault. Pour le Dr Bour, présidente du Collectif Cancer Rose, qui milite pour une information loyale sur le dépistage organisé, c’est une hérésie !

  • p. 8

    Histoire de Santé  "Courir m'a permis de garder le moral face au cancer"

    Magali Fincias est une jeune maman quand elle découvre qu’elle est atteinte d’un cancer du sein HER2 métastasique. Elle subit une mastectomie puis une chimiothérapie. Mais après une rémission de 15 ans, c’est la rechute. Elle est sauvée, in extremis, grâce une chirurgie risquée. Tout au long de sa guerre contre le cancer, Magali n’a jamais cessé de courir. Elle y puise la force de tenir, d’oublier sa peur et la douleur. Elle continuera même après, jusqu’à prendre, 2 ans après son intervention, le départ du semi-marathon de Paris… En écho à ce témoignage, « Que Choisir Santé » précise toute l’importance que revêt l’activité physique avant, pendant et après le cancer et revient sur le dispositif « sport sur ordonnance » initié par décret en 2017.

  • p. 10

    Décryptage  La France à la traîne

    Lancée en 2012 aux États-Unis à l’initiative d’une société savante de médecine interne, la campagne Choosing Wisely – « Choisir avec soin » dans sa version francophone – s’est étendue aux autres pays anglo-saxons avant d’atteindre l’Europe. Ce mouvement vise à engager un dialogue entre médecins et patients afin de lutter contre les traitements et les opérations qui ne sont pas nécessaires. « Que Choisir Santé » en détaille les principes ainsi que les voies d’accès aux recommandations édictées. En France, où la surmédicalisation est une réalité, un hôpital, le CHU de Nantes, s’est engagé dans cette voie. Cependant, plus globalement, la France est à la traîne, constate « Que Choisir Santé ».

  • p. 11

    Mieux se connaître  J'ai mal à l'aine

    Même bénins, toute douleur, grosseur ou tout gonflement dans la région de l’aine nécessitent de consulter en raison de la difficulté à poser un diagnostic. Située entre le bas de l’abdomen et la cuisse, cette partie du corps est en effet fortement innervée. Selon les symptômes observés, leur survenue (brutale ou progressive, à la marche, etc.), ces douleurs peuvent avoir différentes origines : ganglions, nerfs, tendons et muscles ou encore articulations, et révéler bien des maux. « Que Choisir Santé » aide à y voir clair et à savoir quand consulter.

  • p. 13

    Médicament  Le bon usage des collyres

    L’instillation de gouttes oculaires peut entraîner des effets secondaires plus ou moins graves. En effet, comme tout médicament, l’utilisation d’un collyre suppose le respect de certaines règles de bon usage. « Que Choisir Santé » précise ces précautions d’emploi puis liste les principaux effets toxiques ou allergisants des substances contenues dans les collyres sur l’œil et sur l’état général.

  • p. 16

    Gros plan  Connaître les signes du cancer du sein

    Lorsqu’on observe un changement de texture, de forme, de coloration, etc. des seins, mieux vaut demander un avis médical, car ce peut être une indication de maladie ou de cancer du sein. Ce « Gros plan sur » aide à repérer ces anomalies ou signes inhabituels à côté desquels il ne faut pas passer.

Une question, un doute ? Contactez notre service client du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00 :
  • Adresse postale : Que Choisir / Service client - 4 rue de Mouchy - 60438 Noailles Cedex - France
  • Téléphone : 01 55 56 71 17 (Numéro non surtaxé, tarification selon l’opérateur téléphonique)
  • Fax : 01 55 56 70 91 (Numéro non surtaxé, tarification selon l’opérateur téléphonique)
  • Courriel : serviceclient@quechoisir.org ( Frais d’accès à Internet à la charge du client )
Découvrez également nos offres d’abonnement au site QueChoisir.org ! Abonnement Que Choisir
CONNEXION

Erreur

Comment retrouver votre numéro d’abonné ?

Votre numéro d’abonné se trouve sur le film transparent d’expédition de votre mensuel et dans nos courriers.

Je n’ai pas de compte, je souhaite m’abonner.