Panier
0  article

Que Choisir Santé N° 124 - février 2018

à noter

Seuls les abonnés à nos magazines peuvent les feuilleter en ligne.
Vous êtes abonné et vous n’avez pas d’identifiant ?

cliquez ici
Seuls les abonnés à ce magazine peuvent le feuilleter en ligne.
Si vous êtes abonné et que vous n’avez pas d’identifiant, cliquez ici
.

Sommaire

  • p. 1

    Dossier santé  Que faire si vous avez l'impression de prendre trop de médicaments ?

    Lors de son enquête de 2015 portant sur les ordonnances des plus de 75 ans où figuraient plus de 5 médicaments, « Que Choisir Santé » pointait le nombre important de médicaments inappropriés du faitLors de son enquête de 2015 portant sur les ordonnances des plus de 75 ans où figuraient plus de 5 médicaments, « Que Choisir Santé » pointait le nombre important de médicaments inappropriés du fait de l’âge des patients. Plus généralement, en France, une consultation médicale s’accompagne souvent d’une prescription médicamenteuse – pas toujours justifiée… Pourtant, à l’étranger, au Canada notamment, des pays œuvrent depuis plusieurs années à la déprescription et prouvent qu’il est possible de consommer moins de médicaments, sans risques, en changeant certaines habitudes. « Que Choisir Santé » guide les patients dans cette voie, leur montrant tout l’intérêt d’arrêter de prendre certains produits parce qu’ils sont inappropriés, dangereux, inefficaces, etc., donnant aussi de nombreux conseils pratiques pour y parvenir.

    Lire la suite

  • p. 2

    Editorial  Tous hypertendus ?

    Les nouvelles recommandations américaines abaissent un peu plus encore la norme de référence en matière d’hypertension artérielle. Désormais, une pression artérielle est dite « normale » lorsqu’elleLes nouvelles recommandations américaines abaissent un peu plus encore la norme de référence en matière d’hypertension artérielle. Désormais, une pression artérielle est dite « normale » lorsqu’elle est inférieure à 120/80 mm de mercure (12/8). Dès 13/8, elle devient « élevée » et nécessite une prise en charge. Augmentant, de facto, le nombre de patients « hypertendus », cette nouvelle définition n’a pas manqué de provoquer de vives critiques. Citons parmi elles la non-évaluation des effets délétères d’une pression basse, la non-divulgation des conflits d’intérêts touchant les experts mais aussi le fait que l’efficacité des traitements médicamenteux n’est attestée qu’à partir de 14/9 de pression, voire 15/9 chez les plus de 60 ans !

    Lire la suite

  • p. 2

    Actualité  En rapport avec la consommation de vin

    À l’instar d’une grande assiette qui fait manger plus, la taille d’un verre aurait-elle une influence sur la consommation de vin ? Il ressort d’une nouvelle étude menée en Angleterre qu’au cours desÀ l’instar d’une grande assiette qui fait manger plus, la taille d’un verre aurait-elle une influence sur la consommation de vin ? Il ressort d’une nouvelle étude menée en Angleterre qu’au cours des siècles, la consommation de vin dans ce pays a progressé tout comme le volume des verres a augmenté. Les auteurs ne vont pas jusqu’à établir de lien de causalité, mais la question mériterait de plus amples recherches.

    Lire la suite

  • p. 2

    Actualité  Un nouvel effet indésirable

    La liste des effets secondaires des bisphosphonates, médicaments prescrits dans le traitement de l’ostéoporose, s’allonge un peu plus. Le dernier bulletin d’information de pharmacologie de ToulouseLa liste des effets secondaires des bisphosphonates, médicaments prescrits dans le traitement de l’ostéoporose, s’allonge un peu plus. Le dernier bulletin d’information de pharmacologie de Toulouse fait état d’une étude ayant mis en évidence un lien entre la consommation de ces produits pharmaceutiques – l’acide alendronique (Fosamax), dans la majorité des cas – et le syndrome du canal carpien.

    Lire la suite

  • p. 3

    Actualité  Découvertes fortuites lors d'autopsies

    En compilant les résultats d’autopsies pratiquées sur des femmes adultes décédées n’ayant pas eu de cancer du sein, une équipe de chercheurs a révélé l’existence de lésions cancéreuses dans les seinsEn compilant les résultats d’autopsies pratiquées sur des femmes adultes décédées n’ayant pas eu de cancer du sein, une équipe de chercheurs a révélé l’existence de lésions cancéreuses dans les seins de 2 femmes sur 10. Ces données mettent en évidence le risque important de surdiagnostic en matière de cancer du sein, qui se chiffrerait, selon eux, à 40 % des cancers invasifs détectés par mammographie.

    Lire la suite

  • p. 3

    Actualité  Comment s'en protéger ?

    Alors que l’épidémie de grippe sévit, deux chercheurs australiens publient dans le « British Medical Journal » une mise au point salutaire concernant les méthodes de prévention. Ils invitent lesAlors que l’épidémie de grippe sévit, deux chercheurs australiens publient dans le « British Medical Journal » une mise au point salutaire concernant les méthodes de prévention. Ils invitent les populations à privilégier les mesures d’hygiène – lavage des mains, port du masque et quarantaine –, bien plus efficaces, selon eux, que la vaccination et les médicaments antiviraux.

    Lire la suite

  • p. 3

    Actualité  Une certaine utilité après un AVC

    Combiné à la prise d’aspirine, l’extrait de Ginkgo biloba permettrait de freiner légèrement le déclin cognitif et neurologique consécutif à un accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique. C’est ceCombiné à la prise d’aspirine, l’extrait de Ginkgo biloba permettrait de freiner légèrement le déclin cognitif et neurologique consécutif à un accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique. C’est ce que montre une nouvelle étude qui a comparé deux groupes de personnes ayant fait un AVC et recevant, peu de temps après, pour l’un, l’extrait plus l’aspirine et pour l’autre, seulement l’aspirine. Au bout de 6 mois, le premier groupe présentait une amélioration de la mémoire et de la concentration. Les chercheurs émettent toutefois des mises en garde à destination de certaines personnes.

    Lire la suite

  • p. 8

    Histoire de Santé  "J'ai repris goût à la vie dans mon petit atelier"

    Victime d’un anévrisme de l’aorte abdominale, Jean-Claude Cudorge a dû être amputé des deux jambes. Après, il lui a fallu tourner la page, apprendre à vivre avec des prothèses et trouver de nouveauxVictime d’un anévrisme de l’aorte abdominale, Jean-Claude Cudorge a dû être amputé des deux jambes. Après, il lui a fallu tourner la page, apprendre à vivre avec des prothèses et trouver de nouveaux buts dans l’existence. Son kinésithérapeute l’aidera à franchir les étapes, ses créations artistiques aussi. Jean-Claude C. se lancera, en effet, avec succès dans la fabrication de nichoirs… « Que Choisir Santé » revient plus longuement sur ce qu’est un anévrisme de l’aorte abdominale et sur le rôle-clé que joue l’art-thérapie dans la reconstruction psychique des malades.

    Lire la suite

  • p. 10

    Décryptage  Des nanoparticules dans des médicaments courants

    Le dioxyde de titane (TiO2), aussi appelé additif E171, entre dans la composition d’un grand nombre de médicaments parce qu’il est couramment utilisé comme excipient ou dans l’enrobage des comprimésLe dioxyde de titane (TiO2), aussi appelé additif E171, entre dans la composition d’un grand nombre de médicaments parce qu’il est couramment utilisé comme excipient ou dans l’enrobage des comprimés et gélules. Mais la présence de ce composé à l’état nanoparticulaire pose question, compte tenu des propriétés des nanoparticules et des doutes soulevés quant à leurs effets sur la santé. « Que Choisir » a analysé 3 spécialités parmi les plus consommées : des gélules de Doliprane 500 mg, des comprimés pelliculés de Dafalgan 1 g et des comprimés enrobés de Spasfon. Le test a clairement montré que ces 3 médicaments contiennent des nanoparticules de TiO2, bien que l’indication « nanoparticules » ne figure pas dans la liste des ingrédients. « Que Choisir Santé » commente ces résultats et fait le point sur les travaux menés sur les nanoparticules. Il précise également que, selon la forme et le dosage, un même médicament peut contenir du dioxyde de titane ou non. À bon entendeur…

    Lire la suite

  • p. 11

    Mieux se connaître  J'ai mal aux reins

    « Tour de reins », « mal aux reins » sont des termes communément utilisés pour désigner une douleur dans le dos, parfois à tort. À partir d’une analyse des caractéristiques de la douleur (variable« Tour de reins », « mal aux reins » sont des termes communément utilisés pour désigner une douleur dans le dos, parfois à tort. À partir d’une analyse des caractéristiques de la douleur (variable selon les mouvements ? violente et d’un seul côté ? etc.), ce « Mieux se connaître » aide à distinguer l’atteinte lombaire de l’atteinte rénale, avec dans chaque cas l’indication de la prise en charge la plus adaptée. S’agissant de l’atteinte rénale, difficile à détecter car longtemps silencieuse, « Que Choisir Santé » précise les examens de dépistage utiles ainsi que les signes d’alerte à ne pas négliger et les personnes les plus à risques.

    Lire la suite

  • p. 13

    Médicament  Interactions avec la lévothyroxine

    La moindre variation dans le dosage de la lévothyroxine peut entraîner de graves effets secondaires, comme l’a récemment rappelé la crise provoquée par le changement de formule du Levothyrox.La moindre variation dans le dosage de la lévothyroxine peut entraîner de graves effets secondaires, comme l’a récemment rappelé la crise provoquée par le changement de formule du Levothyrox. Lorsqu’en plus d’autres médicaments sont pris, les risques encourus augmentent. « Que Choisir Santé » précise les symptômes d’un dosage inadéquat de cette hormone de substitution, puis liste les principales spécialités qui peuvent nécessiter une augmentation du dosage de la lévothyroxine ainsi que les médicaments qui, en association avec la lévothyroxine, voient leurs effets modifiés.

    Lire la suite

  • p. 16

    Gros plan  S'accoutumer au port d'un dentier

    Lorsque l’on doit porter un dentier (prothèse dentaire amovible), les premiers temps sont toujours délicats. On ressent de la gêne et on a du mal à s’y faire. Ce « Gros plan sur… » donne des astucesLorsque l’on doit porter un dentier (prothèse dentaire amovible), les premiers temps sont toujours délicats. On ressent de la gêne et on a du mal à s’y faire. Ce « Gros plan sur… » donne des astuces et conseils simples et pratiques : adhérence de la prothèse, élocution, alimentation, entretien, etc. Quelques semaines d’adaptation s’avèrent toujours nécessaires – patience, donc.

    Lire la suite

Une question, un doute ? Contactez notre service client du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00 :
  • Adresse postale : Que Choisir / Service client - 4 rue de Mouchy - 60438 Noailles Cedex - France
  • Téléphone : 01 55 56 71 17 (Numéro non surtaxé, tarification selon l’opérateur téléphonique)
  • Fax : 01 55 56 70 91 (Numéro non surtaxé, tarification selon l’opérateur téléphonique)
  • Courriel : serviceclient@quechoisir.org ( Frais d’accès à Internet à la charge du client )
Découvrez également nos offres d’abonnement au site QueChoisir.org ! Abonnement Que Choisir
CONNEXION

Erreur

Comment retrouver votre numéro d’abonné ?

Votre numéro d’abonné se trouve sur le film transparent d’expédition de votre mensuel et dans nos courriers.

Je n’ai pas de compte, je souhaite m’abonner.