Que Choisir Santé n° 120 - octobre 2017

à noter

Seuls les abonnés à nos magazines peuvent les feuilleter en ligne.
Vous êtes abonné et vous n’avez pas d’identifiant ?

cliquez ici
Seuls les abonnés à ce magazine peuvent le feuilleter en ligne.
Si vous êtes abonné et que vous n’avez pas d’identifiant, cliquez ici
.

Sommaire

  • p. 1

    Dossier santé  Agir contre la pollution de l'air intérieur

    Produits chimiques, poussières, gaz, moisissures, etc., l’air que nous respirons chaque jour dans nos maisons est pollué. Et parce que nous y passons beaucoup de temps, il est important de réduire cesProduits chimiques, poussières, gaz, moisissures, etc., l’air que nous respirons chaque jour dans nos maisons est pollué. Et parce que nous y passons beaucoup de temps, il est important de réduire ces risques en limitant les sources d’exposition. « Que Choisir Santé » dresse la liste des polluants les plus problématiques par grande famille d’appartenance, nous dit où ils se cachent (produits ménagers, appareils à combustion, meubles, revêtements, etc.), puis pointe les risques qu’ils font courir à notre santé. Côté conseils utiles, l’adoption de bons gestes permet, au quotidien, de lutter efficacement contre cette pollution mais d’autres « remèdes », en revanche, constituent de fausses solutions. Toutes ces actions, et bien d’autres, peuvent être menées en collaboration avec des professionnels et/ou grâce à des subventions.

    Lire la suite

  • p. 2

    Editorial  La fin d'un dogme ?

    Non, il ne sert à rien de continuer à prendre des antibiotiques jusqu’à la fin du traitement préconisé, en cas d’amélioration de son état, affirme une équipe de chercheurs britanniques dans uneNon, il ne sert à rien de continuer à prendre des antibiotiques jusqu’à la fin du traitement préconisé, en cas d’amélioration de son état, affirme une équipe de chercheurs britanniques dans une tribune publiée dans le « British Medical Journal ». Une cure plus courte serait tout aussi efficace. Pis, selon eux, une durée excessive favoriserait, au contraire, le développement de l’antibiorésistance. Mais cette position va à l’encontre des recommandations de l’Organisation mondiale de la santé…

    Lire la suite

  • p. 2

    Actualité  Retour sur un tollé

    Le changement de formulation du Levothyrox a suscité bon nombre d’interrogations et d’inquiétudes de la part des patients. Ils ont été surpris et certains ont signalé de nombreux effets indésirables.Le changement de formulation du Levothyrox a suscité bon nombre d’interrogations et d’inquiétudes de la part des patients. Ils ont été surpris et certains ont signalé de nombreux effets indésirables. Des pétitions ont même circulé sur Internet, demandant le retour à l’ancienne formule.

    Lire la suite

  • p. 3

    Actualité  L'intérêt des faibles doses

    Les antihypertenseurs sont à l’origine de nombreux effets indésirables. Une revue des études a comparé l’effet d’une faible dose de médicament (quart de la dose standard) à ceux d’un placebo et d’uneLes antihypertenseurs sont à l’origine de nombreux effets indésirables. Une revue des études a comparé l’effet d’une faible dose de médicament (quart de la dose standard) à ceux d’un placebo et d’une dose standard. Elle a montré qu’en monothérapie (un seul médicament) mais aussi en quadrithérapie (association de quatre médicaments), ces faibles doses étaient plus efficaces qu’en thérapie à dose standard, et qu’elles entraînaient moins d’effets secondaires chez les patients hypertendus. C’est prometteur, déclarent les auteurs.

    Lire la suite

  • p. 3

    Actualité  Il faut peut-être s'y habituer progressivement

    Beaucoup de malentendants cessent de porter leurs aides auditives au bout de quelques temps. Pour lutter contre de tels échecs, une adaptation progressive a été expérimentée sur 15 personnes âgées deBeaucoup de malentendants cessent de porter leurs aides auditives au bout de quelques temps. Pour lutter contre de tels échecs, une adaptation progressive a été expérimentée sur 15 personnes âgées de plus de 75 ans appareillées mais ayant abandonné leurs prothèses au fond d’un tiroir. Pour la moitié d’entre elles, ce fut une réussite. Alors, pourquoi ne pas essayer ?

    Lire la suite

  • p. 3

    Actualité  La chondroïtine en soulage certains

    Les médicaments à base de chondroïtine (Chondrosulf, Structum) ne sont plus remboursés en raison de leur faible efficacité. Mais un récent essai clinique vient de montrer qu’au bout de 6 mois deLes médicaments à base de chondroïtine (Chondrosulf, Structum) ne sont plus remboursés en raison de leur faible efficacité. Mais un récent essai clinique vient de montrer qu’au bout de 6 mois de traitement à 800 mg par jour, soit une dose inférieure à celles indiquées sur les notices françaises, la chondroïtine réduisait bien la douleur de certains patients souffrant d’arthrose du genou. Toutefois, la différence se jouait davantage du côté du ressenti des malades.

    Lire la suite

  • p. 8

    Histoire de Santé  "Je revis, libérée de mes douleurs de dos grâce à l'activité physique dans l'eau"

    Après une chute de vélo et une opération, Sylvie Bouchard se retrouve dans une impasse thérapeutique. Ses douleurs lombaires progressent. Pour la soulager, son médecin lui conseille une activitéAprès une chute de vélo et une opération, Sylvie Bouchard se retrouve dans une impasse thérapeutique. Ses douleurs lombaires progressent. Pour la soulager, son médecin lui conseille une activité physique visant à renforcer les muscles de son dos : elle choisit des soins de balnéothérapie suivis de séances de natation. Après quelques années, elle va mieux mais continue ses exercices. Elle est même devenue « patiente experte » ! « Que Choisir Santé » rappelle le rôle primordial du sport pour combattre la lombalgie et nous fait découvrir une spécialité peu connue : la médecine physique et de réadaptation (MPR).

    Lire la suite

  • p. 10

    Décryptage  Une découverte révolutionnaire

    Après la découverte de la bactérie Helicobacter pylori, l’ulcère gastroduodénal est devenu une maladie infectieuse. Sa prise en charge en a été profondément modifiée. « Que Choisir Santé » raconteAprès la découverte de la bactérie Helicobacter pylori, l’ulcère gastroduodénal est devenu une maladie infectieuse. Sa prise en charge en a été profondément modifiée. « Que Choisir Santé » raconte l’histoire étonnante de cette découverte qui a permis de soigner, grâce à l’association de médicaments et de règles d’hygiène et de diététique, un grand nombre de personnes.

    Lire la suite

  • p. 11

    Mieux se connaître  Mes paupières sont gonflées, rouges, douloureuses

    Rouges, gonflées ou boursouflées, vos paupières peuvent aussi « souffrir ». Heureusement, la plupart du temps, ces signes visibles, peu esthétiques, cachent des pathologies sans gravité : blépharite,Rouges, gonflées ou boursouflées, vos paupières peuvent aussi « souffrir ». Heureusement, la plupart du temps, ces signes visibles, peu esthétiques, cachent des pathologies sans gravité : blépharite, chalazion, orgelet, etc. Selon l’état de vos paupières, « Que Choisir Santé » présente les affections les plus courantes, leurs traitements ainsi que les soins d’hygiène préventifs. Par ailleurs, avec l’âge, des déformations des paupières peuvent apparaître. Consulter s’impose alors, car l’œil ou la vision sont susceptibles d’être altérés.

    Lire la suite

  • p. 13

    Médicament  À réserver aux cas les plus graves

    Les fluoroquinolones sont des antibiotiques fréquemment prescrits pour traiter toutes sortes d’infections (urinaires, respiratoires, intestinales, etc.). Ayant un large spectre d’utilisation, ellesLes fluoroquinolones sont des antibiotiques fréquemment prescrits pour traiter toutes sortes d’infections (urinaires, respiratoires, intestinales, etc.). Ayant un large spectre d’utilisation, elles sont susceptibles d’entraîner un grand nombre d’effets indésirables. « Que Choisir Santé » liste ces principaux effets secondaires et précise, compte tenu des risques encourus, quand il est préférable d’éviter ces médicaments.

    Lire la suite

  • p. 16

    Gros plan  Les prélèvements en laboratoire

    On se pose très souvent les mêmes questions avant d’aller faire une analyse ou un examen médical en laboratoire : faut-il être à jeun ? doit-on être au repos ? etc. « Que Choisir Santé » fait le pointOn se pose très souvent les mêmes questions avant d’aller faire une analyse ou un examen médical en laboratoire : faut-il être à jeun ? doit-on être au repos ? etc. « Que Choisir Santé » fait le point sur les conditions spécifiques de prélèvement à satisfaire lors des examens les plus courants : analyses d’urine, glycémie postprandiale, dosage du PSA, etc. L’article précise aussi à quel moment ces précautions sont infondées.

    Lire la suite

Une question, un doute ? Contactez notre service client du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00 :
  • Adresse postale : Que Choisir / Service client - 4 rue de Mouchy - 60438 Noailles Cedex - France
  • Téléphone : 01 55 56 71 17 (Numéro non surtaxé, tarification selon l’opérateur téléphonique)
  • Fax : 01 55 56 70 91 (Numéro non surtaxé, tarification selon l’opérateur téléphonique)
  • Courriel : serviceclient@quechoisir.org ( Frais d’accès à Internet à la charge du client )
Découvrez également nos offres d’abonnement au site QueChoisir.org ! Abonnement Que Choisir