Que Choisir Santé n° 117 - juin 2017

à noter

Seuls les abonnés à nos magazines peuvent les feuilleter en ligne.
Vous êtes abonné et vous n’avez pas d’identifiant ?

cliquez ici
Seuls les abonnés à ce magazine peuvent le feuilleter en ligne.
Si vous êtes abonné et que vous n’avez pas d’identifiant, cliquez ici
.

Sommaire

  • p. 1

    Dossier santé  Bien se nourrir malgré la maladie

    Une succession de changements physiologiques, sociaux mais aussi médicaux concourt à diminuer l’appétit des personnes malades : perte du goût et de l’odorat, sécheresse buccale, difficulté à déglutir,Une succession de changements physiologiques, sociaux mais aussi médicaux concourt à diminuer l’appétit des personnes malades : perte du goût et de l’odorat, sécheresse buccale, difficulté à déglutir, nausées, vomissements, ou tout simplement un besoin d’aide pour se nourrir. Afin de préserver une alimentation équilibrée et d’éviter la dénutrition, il s’avère indispensable de trouver des solutions pour stimuler l’appétit malgré la maladie. « Que Choisir Santé » propose dans ce dossier des mesures efficaces et pratiques (aides techniques, aliments à privilégier ou à supprimer, assaisonnements, etc.), des astuces aussi, pour adapter les repas et retrouver le plaisir de manger. En outre, des conseils destinés aux aidants ainsi que des adresses utiles permettent d’accompagner au mieux ces moments délicats.

    Lire la suite

  • p. 2

    Editorial  Un sévère démenti

    Une équipe française a récemment évalué la protection apportée par le vaccin antigrippe chez les personnes de plus de 65 ans, principale cible de la vaccination. Pendant une dizaine d’années, près deUne équipe française a récemment évalué la protection apportée par le vaccin antigrippe chez les personnes de plus de 65 ans, principale cible de la vaccination. Pendant une dizaine d’années, près de 2 300 patients ayant consulté pour une infection respiratoire aigüe ont été suivis. Au total, 675 malades testés positifs au virus de la grippe ont été identifiés. Pourtant, les chercheurs n’ont constaté, dans les symptômes observés, aucune différence significative entre vaccinés et non-vaccinés. C’est clair, la vaccination ne protège pas contre la sévérité d’une grippe !

    Lire la suite

  • p. 2

    Actualité  Intérêt des manipulations vertébrales

    Une revue des études a évalué le soulagement qu’apportent les manipulations vertébrales et les autres méthodes thérapeutiques (médicaments antidouleurs, exercices, etc.) pour apaiser les douleursUne revue des études a évalué le soulagement qu’apportent les manipulations vertébrales et les autres méthodes thérapeutiques (médicaments antidouleurs, exercices, etc.) pour apaiser les douleurs lombaires. À court terme, il semble bien, quoique les résultats soient modestes, que les manipulations vertébrales aient un effet antalgique plus important et atténuent, sans effet secondaire, le mal de dos.

    Lire la suite

  • p. 2

    Actualité  En belle progression

    L’Assurance maladie a communiqué les derniers chiffres de la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) accordée aux médecins. Ainsi, en 2016, la prime moyenne versée aux généralistes s’est éL’Assurance maladie a communiqué les derniers chiffres de la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) accordée aux médecins. Ainsi, en 2016, la prime moyenne versée aux généralistes s’est élevée à 6 983 €. Parmi les indicateurs retenus figuraient le suivi des pathologies chroniques, l’organisation du cabinet, les prescriptions médicamenteuses (…) ainsi que la prévention. Or, si le taux d’atteinte des objectifs s’est globalement amélioré, il ressort que, sur le volet prévention, la méfiance des médecins s’est accrue à l’égard de la vaccination antigrippe et du dépistage du cancer du sein. Preuve en est que l’incitation financière ne fait pas tout…

    Lire la suite

  • p. 3

    Actualité  Des prescriptions inutiles

    La baisse de la fonction thyroïdienne (hypothyroïdie infraclinique), fréquente chez les personnes âgées, est traitée le plus souvent par lévothyroxine (Levothyrox et autres). Or, selon les résultatsLa baisse de la fonction thyroïdienne (hypothyroïdie infraclinique), fréquente chez les personnes âgées, est traitée le plus souvent par lévothyroxine (Levothyrox et autres). Or, selon les résultats d’une vaste étude menée sur plus de 700 participants, traités pour moitié par lévothyroxine et pour l’autre par placebo (substance inerte), ce médicament, l’un des plus vendus au monde, n’apporte pas de réel bénéfice, que ce soit en termes de qualité de vie ou de gain de force musculaire, de fatigue, etc. De quoi remettre en cause une prescription par trop systématique…

    Lire la suite

  • p. 3

    Actualité  Ne pas se faire opérer trop tôt

    Pour la première fois, une grande étude, ayant suivi pendant 20 ans plus de 63 000 patients opérés, s’est penchée sur le risque de ré-intervention chirurgicale après une première pose de prothèse dePour la première fois, une grande étude, ayant suivi pendant 20 ans plus de 63 000 patients opérés, s’est penchée sur le risque de ré-intervention chirurgicale après une première pose de prothèse de hanche ou de genou. Elle montre des différences notables selon l’âge de la première pose, le risque lié à une ré-intervention se révélant plus important si la première pose a eu lieu avant 60 ans et moins important si elle a eu lieu après 70 ans. Utile pour éclairer la décision des patients jeunes qui envisagent ce type d’intervention !

    Lire la suite

  • p. 3

    Actualité  Rénovation, vraiment ?

    Quelques mois après que la concertation citoyenne et scientifique ait rendu un rapport prônant la nécessaire réforme du dépistage organisé du cancer du sein, Marisol Touraine présentait sa copie.Quelques mois après que la concertation citoyenne et scientifique ait rendu un rapport prônant la nécessaire réforme du dépistage organisé du cancer du sein, Marisol Touraine présentait sa copie. Malheureusement, dans ce nouveau programme, et malgré les conclusions de la concertation, le dépistage organisé est maintenu, avec une information « rénovée » et des médecins toujours incités, via la rémunération sur objectifs, à prescrire des mammographies. « Rénovée », dites-vous ?

    Lire la suite

  • p. 8

    Histoire de Santé  "La chiropraxie m'a débloqué le cou"

    Bonne sportive et cavalière émérite, Christelle, la cinquantaine, n’arrive plus à bouger son cou après une chute de cheval. Des examens médicaux montrent une fracture vertébrale ainsi qu’un débutBonne sportive et cavalière émérite, Christelle, la cinquantaine, n’arrive plus à bouger son cou après une chute de cheval. Des examens médicaux montrent une fracture vertébrale ainsi qu’un début d’arthrose cervicale. Pendant 2 ans, les douleurs persistent malgré les divers traitements essayés… Juste pour voir, elle tente alors la chiropraxie et le résultat est « bluffant » ! « Que Choisir Santé » explique ce que recouvre cette thérapie manuelle, comment bien choisir son chiropracteur mais aussi les risques d’une manipulation des cervicales.

    Lire la suite

  • p. 10

    Décryptage  Peut-on "tuer" le cancer grâce à une prise de sang ?

    Patrizia Paterlini-Brechot est hématologue et professeure de biologie cellulaire et moléculaire appliquée à l’oncologie à l’université Paris-Descartes. Avec son équipe, elle a mis au point un testPatrizia Paterlini-Brechot est hématologue et professeure de biologie cellulaire et moléculaire appliquée à l’oncologie à l’université Paris-Descartes. Avec son équipe, elle a mis au point un test appelé Iset qui permet, à partir d’un « simple » prélèvement sanguin, de dépister des « cellules tumorales circulantes » avant que des métastases n’apparaissent. En d’autres termes, de détecter la présence d’un cancer. Est-ce une véritable révolution dans le dépistage des cancers ou non ? Iset permet-il de « tuer le cancer » ? Ce « décryptage » explique en quoi consiste ce procédé de détection précoce des cancers invasifs. Il expose ensuite les arguments de ceux qui doutent ou critiquent son réel intérêt, permettant ainsi de confronter les points de vue.

    Lire la suite

  • p. 11

    Mieux se connaître  Que faire avec mes varices ?

    De la compression externe à la chirurgie en passant par la sclérothérapie ou l’occlusion endovasculaire thermique (radiofréquences), « Que Choisir Santé » passe en revue les principaux traitements desDe la compression externe à la chirurgie en passant par la sclérothérapie ou l’occlusion endovasculaire thermique (radiofréquences), « Que Choisir Santé » passe en revue les principaux traitements des varices des jambes. Ces différentes techniques ont toutes des indications particulières, comportent des avantages mais aussi des inconvénients qu’il faut savoir peser avant de faire un choix. La prise en charge des dépenses par l’Assurance maladie fait également partie de l’étude de ces diverses options.

    Lire la suite

  • p. 13

    Médicament  Des risques de troubles endocriniens

    Des antihypertenseurs, des traitements contre le cancer du sein ou de la prostate, etc., peuvent entraîner des bouffées de chaleur ou une gynécomastie chez l’homme, c’est-à-dire un développementDes antihypertenseurs, des traitements contre le cancer du sein ou de la prostate, etc., peuvent entraîner des bouffées de chaleur ou une gynécomastie chez l’homme, c’est-à-dire un développement anormal du tissu mammaire. « Que Choisir Santé » dresse la liste des principaux médicaments qui provoquent des troubles endocriniens chez la femme et l’homme. La plupart de ces effets secondaires ne sont pas graves, mais il faut savoir que l’association de plusieurs médicaments majore le risque.

    Lire la suite

  • p. 16

    Gros plan  Bien manger quand on a du mal à macher

    Bien souvent, en vieillissant, la consommation de certains aliments (viande, fruits crus…) est délaissée au profit de textures molles ou mixées. En effet, avec l’âge, la mastication devient unBien souvent, en vieillissant, la consommation de certains aliments (viande, fruits crus…) est délaissée au profit de textures molles ou mixées. En effet, avec l’âge, la mastication devient un problème d’autant plus prégnant qu’il est fréquemment associé à un mauvais état bucco-dentaire. Résultat, une perte de saveurs et d’appétit qui peuvent enclencher un dangereux phénomène de dénutrition. « Que Choisir Santé » propose dans ce « gros plan sur… » quelques astuces simples permettant de solliciter et d’entretenir en douceur la fonction de mastication.

    Lire la suite

Une question, un doute ? Contactez notre service client du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00 :
  • Adresse postale : Que Choisir / Service client - 4 rue de Mouchy - 60438 Noailles Cedex - France
  • Téléphone : 01 55 56 71 17 (Numéro non surtaxé, tarification selon l’opérateur téléphonique)
  • Fax : 01 55 56 70 91 (Numéro non surtaxé, tarification selon l’opérateur téléphonique)
  • Courriel : serviceclient@quechoisir.org ( Frais d’accès à Internet à la charge du client )
Découvrez également nos offres d’abonnement au site QueChoisir.org ! Abonnement Que Choisir