Que Choisir Santé n° 115 - avril 2017

à noter

Seuls les abonnés à nos magazines peuvent les feuilleter en ligne.
Vous êtes abonné et vous n’avez pas d’identifiant ?

cliquez ici
Seuls les abonnés à ce magazine peuvent le feuilleter en ligne.
Si vous êtes abonné et que vous n’avez pas d’identifiant, cliquez ici
.

Sommaire

  • p. 1

    Dossier santé  Les traitements à la loupe

    Pour un nombre croissant de personnes, le printemps est la saison de la rhinite allergique. Déclenchée par les pollens, elle se manifeste par des éternuements, le nez qui coule, des yeux quiPour un nombre croissant de personnes, le printemps est la saison de la rhinite allergique. Déclenchée par les pollens, elle se manifeste par des éternuements, le nez qui coule, des yeux qui picotent, voire de la conjonctivite, et peut aller jusqu’à l’asthme sévère. « Que Choisir Santé » expose les traitements courants contre les allergies respiratoires afin de permettre aux plus sensibles de bien se soigner et de se protéger des allergènes ; la désensibilisation est longue et pas toujours efficace. Quant aux médicaments, le plus souvent des antihistaminiques et des corticoïdes, il faut savoir faire le tri, d’autant plus qu’ils sont nombreux à être en vente libre, sans être pour autant dénués d’éventuels effets secondaires. L’éviction des allergènes reste le meilleur moyen de limiter les réactions allergiques. « Que Choisir Santé » donne quelques conseils utiles afin de minimiser leur présence à la maison.

    Lire la suite

  • p. 2

    Editorial  Le retour du balancier

    Après plusieurs années de débats, deux sociétés savantes américaines ont récemment revu à la hausse les cibles tensionnelles pour les plus de 60 ans. Parmi les nouvelles recommandations édictées, laAprès plusieurs années de débats, deux sociétés savantes américaines ont récemment revu à la hausse les cibles tensionnelles pour les plus de 60 ans. Parmi les nouvelles recommandations édictées, la première, basée sur le plus haut niveau de preuve, conduit à initier un traitement antihypertenseur chez les personnes dont la pression systolique (premier chiffre de la pression artérielle) atteint ou dépasse 150 mm de mercure, avec un bénéfice net dès 160 mm. C’est bien loin de la cible qu’avait imposée l’industrie pharmaceutique !

    Lire la suite

  • p. 2

    Actualité  Contre les diarrhées induites par les traitements du cancer

    D’après une récente étude, la prise de probiotiques – ces micro-organismes vivants naturellement présents dans certains aliments ou vendus sous forme de compléments alimentaires – diminuerait deD’après une récente étude, la prise de probiotiques – ces micro-organismes vivants naturellement présents dans certains aliments ou vendus sous forme de compléments alimentaires – diminuerait de moitié le risque de diarrhées induites par les traitements contre le cancer, notamment ceux de l’abdomen et de la région pelvienne. Les Lactobacillus acidophilus, souche la plus représentée dans les essais, auraient un impact positif sur les effets secondaires gastro-intestinaux causés par les chimio- et radiothérapies. Toutefois, beaucoup d’inconnues demeurent. Aussi, avant toute prise, mieux vaut demander conseil à l’équipe soignante.

    Lire la suite

  • p. 3

    Actualité  Plus nombreux chez les pauvres

    Une récente étude publiée dans le « Bulletin épidémiologique hebdomadaire » souligne le poids des inégalités sociales en matière de cancer. Plus le milieu social est défavorisé, plus les cancersUne récente étude publiée dans le « Bulletin épidémiologique hebdomadaire » souligne le poids des inégalités sociales en matière de cancer. Plus le milieu social est défavorisé, plus les cancers digestifs et du poumon sont fréquents chez les deux sexes. L’influence du statut socioéconomique joue également pour les cancers du larynx, de l’œsophage, du pancréas chez les hommes et les cancers de l’utérus chez les femmes. Pour tous ces cancers, une surreprésentation liée au faible statut est observée.

    Lire la suite

  • p. 3

    Actualité  Beaucoup de prescriptions en dehors des clous

    Trop d’antidépresseurs prescrits hors autorisation de mise sur le marché (AMM) le sont en l’absence de preuves scientifiques solides d’efficacité, déplore une équipe de chercheurs canadiens qui aTrop d’antidépresseurs prescrits hors autorisation de mise sur le marché (AMM) le sont en l’absence de preuves scientifiques solides d’efficacité, déplore une équipe de chercheurs canadiens qui a analysé plus de 100 000 ordonnances d’antidépresseurs rédigées entre 2003 et 2015. Les tricycliques sont les plus visés. Selon les auteurs, il est urgent d’obtenir de nouvelles données sur les bénéfices et risques de ces médicaments hors AMM afin de mieux prescrire.

    Lire la suite

  • p. 3

    Actualité  Soupçons chez les enfants

    L’exposition prénatale et durant l’enfance aux insecticides pyréthrinoïdes – les plus utilisés – semble avoir des répercussions sur le développement neurologique des enfants. Une étude qui a suiviL’exposition prénatale et durant l’enfance aux insecticides pyréthrinoïdes – les plus utilisés – semble avoir des répercussions sur le développement neurologique des enfants. Une étude qui a suivi près de 300 femmes pendant leur grossesse ainsi que leur enfant à son 6e anniversaire a en effet montré une association entre troubles du comportement et exposition à ces insecticides.

    Lire la suite

  • p. 8

    Histoire de Santé  "Je suis parvenu à maigrir en trompant mon cerveau"

    Michel Desmurger est chercheur, spécialiste du cerveau. En surpoids, il tente divers régimes amaigrissants mais s’aperçoit vite que les régimes restrictifs comme tous les régimes « à durée déterminéeMichel Desmurger est chercheur, spécialiste du cerveau. En surpoids, il tente divers régimes amaigrissants mais s’aperçoit vite que les régimes restrictifs comme tous les régimes « à durée déterminée » ne fonctionnent pas, car une fois arrêtés, le cerveau, et in fine le corps, réagit en stockant davantage. Armé de cette nouvelle « conscience nutritionnelle », il modifie son comportement alimentaire, mange légèrement moins et parvient, petit à petit, à maigrir durablement. « Que Choisir Santé » explique comment, grâce à quelques petites astuces, il est possible de leurrer son cerveau pour ne pas ressentir la faim. La perte de poids est alors facilitée.

    Lire la suite

  • p. 10

    Décryptage  Le régime d'Alsace-Moselle au coeur de l'actualité

    Dans un contexte récent de généralisation de la couverture santé pour les salariés et de durcissement de l’accès aux soins, le régime local d’assurance maladie d’Alsace-Moselle s’invite dans leDans un contexte récent de généralisation de la couverture santé pour les salariés et de durcissement de l’accès aux soins, le régime local d’assurance maladie d’Alsace-Moselle s’invite dans le débat. Son extension aux autres départements français pourrait-elle être une solution au problème des restes à charge croissants des assurés ? Comment fonctionne ce dispositif souvent présenté comme un modèle par certains experts ? « Que Choisir Santé » trace les grandes lignes de ce régime local : ses principes, ses avantages mais aussi ses particularités.

    Lire la suite

  • p. 11

    Mieux se connaître  Des problèmes d'érection

    Avec l’âge, l’érection peut devenir difficile chez les hommes. Souvent d’origine multifactorielle, ce problème est susceptible de se répéter, de s’installer dans la durée et d’entraîner une anxiétéAvec l’âge, l’érection peut devenir difficile chez les hommes. Souvent d’origine multifactorielle, ce problème est susceptible de se répéter, de s’installer dans la durée et d’entraîner une anxiété de performance. Ce « Mieux se connaître » passe en revue les situations physiques (maladies, chirurgie, etc.) et/ou psychologiques qui accroissent la dysfonction érectile et les options thérapeutiques possibles pour y remédier. Elles passent le plus souvent par une consultation médicale impliquant la relation de couple et passant en revue les différents problèmes sexuels (troubles du désir, de l’éjaculation, etc.).

    Lire la suite

  • p. 13

    Médicament  Les interactions

    Attention aux interactions médicamenteuses ! La prise d’autres médicaments est déconseillée ou à risque chez les personnes diabétiques prenant de la metformine ou des sulfamides hypoglycémiants. «Attention aux interactions médicamenteuses ! La prise d’autres médicaments est déconseillée ou à risque chez les personnes diabétiques prenant de la metformine ou des sulfamides hypoglycémiants. « Que Choisir Santé » liste les principales spécialités susceptibles de diminuer l’efficacité d’un traitement antidiabétique ou d’en majorer les effets secondaires.

    Lire la suite

  • p. 16

    Gros plan  Le bon réflexe

    La base « Transparence Santé » est une base de données publique qui permet à chacun de connaître les liens d’intérêt entre professionnels de santé et industrie pharmaceutique. Ainsi, en tapant le nomLa base « Transparence Santé » est une base de données publique qui permet à chacun de connaître les liens d’intérêt entre professionnels de santé et industrie pharmaceutique. Ainsi, en tapant le nom d’un praticien ou d’un laboratoire, il est possible de découvrir les « avantages » (repas, voyages, cadeaux) et « conventions » (contrats rémunérés) liant les uns aux autres. « Que Choisir Santé » guide l’utilisateur dans sa recherche tout en précisant les limites de la base : tout lien d’intérêt n’est, en effet, pas obligatoirement un conflit d’intérêts.

    Lire la suite

Une question, un doute ? Contactez notre service client du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00 :
  • Adresse postale : Que Choisir / Service client - 4 rue de Mouchy - 60438 Noailles Cedex - France
  • Téléphone : 01 55 56 71 17 (Numéro non surtaxé, tarification selon l’opérateur téléphonique)
  • Fax : 01 55 56 70 91 (Numéro non surtaxé, tarification selon l’opérateur téléphonique)
  • Courriel : serviceclient@quechoisir.org ( Frais d’accès à Internet à la charge du client )
Découvrez également nos offres d’abonnement au site QueChoisir.org ! Abonnement Que Choisir