Panier
0  article

Que Choisir Santé N° 106 - juin 2016

à noter

Seuls les abonnés à nos magazines peuvent les feuilleter en ligne.
Vous êtes abonné et vous n’avez pas d’identifiant ?

cliquez ici
Seuls les abonnés à ce magazine peuvent le feuilleter en ligne.
Si vous êtes abonné et que vous n’avez pas d’identifiant, cliquez ici
.

Sommaire

  • p. 1

    Dossier santé  Les fausses croyances sur les médicaments

    Beaucoup d’a priori, d’idées reçues entourent le médicament. Lesquels sont vrais ? Lesquels sont faux ? Et peuvent-ils, dans certains cas, être à la fois vrais et faux ? « Que Choisir Santé » met à l’épreuve 9 croyances très ancrées dans nos habitudes de pensée : « les médicaments en libre accès ne présentent aucun danger », « plus un médicament est cher, plus il est efficace », « plus on traite, mieux c’est », « les génériques sont moins efficaces », « un médicament ayant des effets secondaires est un mauvais médicament », « si je ne me sens pas bien, un médicament est indispensable pour aller mieux », « se soigner avec les plantes est moins dangereux », « les piqûres sont plus efficaces que les comprimés », et enfin, « les médicaments les plus récents sont forcément les meilleurs ». Le dossier, riche d’exemples, de données d’études et de conseils pratiques, rétablit la vérité et font s’envoler quelques certitudes…

  • p. 2

    Editorial  Les dogmes ont la vie dure

    La Minnesota Coronary Experiment (1968-1973) est célèbre pour avoir montré la supériorité, sur le plan cardiaque, d’un régime riche en acides gras insaturés dont les huiles végétales sont les principales sources. En réexaminant des données jusque-là non publiées de l’étude, des chercheurs américains viennent de mettre au jour un risque accru de mortalité chez les participants âgés. Mais comme ces résultats étaient contraires au dogme en vigueur, ils avaient été passés sous silence. Depuis, on sait qu’il ne suffit pas de consommer des omégas 6, comme l’affirme l’étude, mais qu’il est nécessaire de respecter un équilibre entre omégas 3 et omégas 6.

  • p. 2

    Actualité  Méditation et thérapies comportementales efficaces

    Comment soulager les douleurs du bas du dos (lombalgies) ? Une nouvelle étude a comparé les effets dans le temps des traitements habituels à ceux de la méditation et de la thérapie cognitive comportementale (TCC). Pour ce faire, plus de 340 personnes souffrant de lombalgie chronique ont été réparties au hasard dans trois groupes bénéficiant de l’un ou l’autre de ces programmes. Au final, la méditation de pleine conscience et les TCC ont réduit la douleur de manière aussi efficace et durable que les soins classiques.

  • p. 3

    Actualité  Une étude négative

    Quoique utilisée pour soulager les bouffées de chaleur chez les femmes ménopausées, l’acupuncture n’a pour l’heure pas montré d’efficacité probante. Une nouvelle étude australienne a évalué l’intensité et la fréquence des bouffées de chaleur sur près de 330 femmes traitées soit par acupuncture, soit par placebo. Conclusion : pas de supériorité de l’une sur l’autre !

  • p. 3

    Actualité  Le rôle bénéfique de l'alimentation méditerranéenne

    Une étude publiée en ligne dans le « JAMA Internal Medicine » montre une nouvelle fois les bienfaits de l’alimentation méditerranéenne. Exploitant des données issues de la vaste étude Women’s Health Initiative (WHI), les auteurs se sont intéressés aux effets du régime méditerranéen sur la santé osseuse au fil des âges. Pendant 16 ans, près de 94 000 femmes ménopausées ont ainsi noté leurs apports alimentaires. Les résultats avancent un réel – quoique mince – effet protecteur de ce régime sur le risque de fracture de la hanche comparé aux autres modes alimentaires.

  • p. 3

    Actualité  Un rapport et des zones d'ombre

    Le Comité scientifique spécialisé temporaire (CSST), mis en place par l’Agence du médicament (ANSM) après le décès en janvier dernier d’un participant de l’essai clinique de Rennes, vient de rendre ses conclusions. Le rapport conforte la position de l’ANSM (aucune raison a priori de refuser l’essai) et conclut que l’accélération des doses administrées « de manière quotidienne et répétée » a pu jouer un rôle important dans l’accident. La famille de la victime réclame, quant à elle, la transmission aux autorités d’une note confidentielle d’un évaluateur alertant des effets neurologiques toxiques de la molécule chez l’animal.

  • p. 8

    Histoire de Santé  "Je supporte mieux la maladie de Parkinson grâce à mes cures thermales"

    Fabienne souffre depuis plusieurs années de la maladie de Parkinson, une affection invalidante entraînant raideurs, rhumatismes et tremblements. Ayant du mal à trouver dans sa région des équipes médicales formées à sa prise en charge, elle se rapproche de l’association France Parkinson. Et c’est par leur bulletin qu’elle découvre tout le potentiel du thermalisme. Convaincue après une première cure, elle se rend maintenant chaque année, depuis 15 ans, à Néris-les-Bains… « Que Choisir Santé » prolonge ce témoignage en relatant l’action de Jean-Claude Parent et de ses Bus de l’espoir à destination de Lamalou-les-Bains, puis fait un point sur les études liant cures thermales et maladie de Parkinson.

  • p. 10

    Décryptage  Et si la graissse du ventre pesait plus lourd ?

    L’indice de masse corporelle ou IMC est le rapport du poids sur la taille au carré. Cette mesure simple, couramment utilisée et reconnue par l’Organisation mondiale de la santé, permet d’évaluer le surpoids et l’obésité de l’adulte. Néanmoins, comme l’explique dans ce décryptage le Dr Boris Hansel, endocrinologue-nutritionniste à l’hôpital Bichat (Paris), l’indice à lui seul a ses limites. D’autres marqueurs, comme le rapport taille sur hanche, permettent de mieux appréhender la répartition de la graisse du corps et notamment l’excès de graisse du ventre, l’obésité centrale. Comment est-elle définie ? Et sur quels risques pour la santé renseigne-t-elle ?

  • p. 11

    Mieux se connaître  Je deviens écarlate

    Communément, certaines peaux rougissent plus volontiers que d’autres. Aussi appelée « flush facial » ou « bouffée vasomotrice », cette rougeur passagère du visage, souvent bénigne, peut avoir des causes multiples (émotion, alimentation, médicaments, etc.), et survenir plus fréquemment à certains âges de la vie (bouffées de chaleur de la ménopause). Mais lorsqu’elle devient plus persistante, cette rougeur cutanée peut être la manifestation de pathologies courantes, comme la rosacée, ou plus graves. « Que Choisir Santé » passe en revue les facteurs favorisant l’apparition de rougeurs, les actions préventives possibles ainsi que les traitements pour les soulager.

  • p. 13

    Médicament  Un visage tout rouge

    De nombreux médicaments peuvent provoquer des accès de rougeurs au visage aussi appelés « flush facial » par les spécialistes. Des associations avec certains aliments sont même déconseillées. Afin de mieux se prémunir contre de tels accès, « Que Choisir Santé » présente un tableau des principales spécialités (antalgiques, médicaments à visée cardiovasculaire…) qui exposent à des risques plus ou moins importants de rougeurs cutanées.

  • p. 16

    Gros plan  Donner son corps à la science

    Lors d’un décès, les familles de la victime ont quelquefois du mal à respecter la volonté du défunt de léguer son corps à la science. Un établissement de santé, de formation ou de recherche ne peut, en effet, accepter de don de corps sans une déclaration écrite préalable de l’intéressé, elle-même subordonnée à des règles précises, sous peine de refus. Ce « Gros plan sur » précise les principales étapes de la démarche qui, selon les centres, peut atteindre quelques centaines d’euros et renseigne sur le devenir du corps après les travaux anatomiques.

Une question, un doute ? Contactez notre service client du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00 :
  • Adresse postale : Que Choisir / Service client - 4 rue de Mouchy - 60438 Noailles Cedex - France
  • Téléphone : 01 55 56 71 17 (Numéro non surtaxé, tarification selon l’opérateur téléphonique)
  • Fax : 01 55 56 70 91 (Numéro non surtaxé, tarification selon l’opérateur téléphonique)
  • Courriel : serviceclient@quechoisir.org ( Frais d’accès à Internet à la charge du client )
Découvrez également nos offres d’abonnement au site QueChoisir.org ! Abonnement Que Choisir
CONNEXION

Erreur

Comment retrouver votre numéro d’abonné ?

Votre numéro d’abonné se trouve sur le film transparent d’expédition de votre mensuel et dans nos courriers.

film transparent d’expédition de votre mensuel
Je n’ai pas de compte, je souhaite m’abonner.