Panier
0  article

Que Choisir Santé N° 102 - février 2016

à noter

Seuls les abonnés à nos magazines peuvent les feuilleter en ligne.
Vous êtes abonné et vous n’avez pas d’identifiant ?

cliquez ici
Seuls les abonnés à ce magazine peuvent le feuilleter en ligne.
Si vous êtes abonné et que vous n’avez pas d’identifiant, cliquez ici
.

Sommaire

  • p. 1

    Dossier santé  Comprendre sa fatigue

    La fatigue est l’une des plaintes les plus fréquentes que reçoivent les médecins. Décrite comme un manque d’énergie, d’intérêt, une sensation de faiblesse, d’épuisement, elle peut résulter d’un effort physique ou mental important. Parfois, malgré le repos, elle persiste. Que signifie-t-elle alors ? « Que Choisir Santé » explore les différentes causes de fatigue (stress, insomnie, troubles anxieux, médicaments, etc.) et, dans chaque cas, oriente vers la prise en charge la plus adaptée, qu’il s’agisse de mesures simples à mettre en place dans sa vie quotidienne comme de l’exercice physique, des conseils alimentaires, ou la nécessité de consulter. La fatigue peut aussi accompagner ou provoquer une maladie. C’est notamment le symptôme le plus courant que connaissent les malades du cancer. Ce dossier lève le voile sur les liens qui entourent la fatigue et les maladies.

  • p. 2

    Editorial  Une grippe traitée dure sept jours...

    Alors que les agences sanitaires françaises recommandent toujours la prise du Tamiflu (oseltamivir), médicament antiviral, pour prévenir et traiter la grippe, la collaboration Cochrane a quant à elle, dès 2014, conclu à sa faible efficacité au prix d’effets secondaires avérés. Dans le dernier « Bulletin d’information de pharmacologie » de décembre 2015, le Pr Montastruc rappelle les résultats de ces travaux et précise qu’une grippe, traitée ou non, dure 7 jours !

  • p. 2

    Actualité  Risques pour le cœur

    Une étude suédoise a mis en évidence, grâce au suivi de plus de 42 000 hommes, une association entre la consommation de boissons sucrées et le risque d’insuffisance cardiaque, un risque accru à partir de 2 boissons sucrées par jour. Les auteurs expliquent que ce type de boisson concourt à l’insuffisance cardiaque en augmentant les facteurs de risque cardiaque comme la prise de poids ou le taux d’insuline.

  • p. 2

    Actualité  Un remède pour les personnes âgées

    Une revue systématique des études a été effectuée afin d’évaluer les effets de la danse sur la santé des personnes âgées. Ces travaux, qui ont porté sur toutes sortes de danse, qu’elle soit de salon, traditionnelle, ou utilisée en complément de traitements médicamenteux (danse-thérapie), indiquent que la danse a bien des effets positifs sur l’état physique et mental des personnes vieillissantes. Elle fait en effet travailler tout le corps, participe à créer du bien-être et permet aussi d’améliorer les performances cognitives.

  • p. 3

    Actualité  Beaucoup d'analyses inutiles

    Une vaste étude américaine a analysé la fréquence du dosage de l’hémoglobine glyquée de plus de 31 500 adultes ayant un diabète de type 2 bien équilibré. Normalement, dans ce cas, les recommandations prônent un dosage d’hémoglobine glyquée 1 à 2 fois par an. Or, plus de la moitié des patients de la cohorte ont dû faire 3 ou 4 dosages annuels et une partie a vu ses traitements intensifiés. Selon les auteurs, ces contrôles excessifs contribuent à des dépenses inutiles et sont associés à des sur-traitements potentiellement dangereux.

  • p. 3

    Actualité  Vers un peu plus de transparence

    Les médecins devront désormais rendre public le montant des contrats signés avec l’industrie pharmaceutique lors d’un congrès, mais aussi signaler leurs liens d’intérêts quand ils donneront des cours à des étudiants. Inscrite dans la loi Santé, votée définitivement le 17 décembre dernier, la mesure permettra de renforcer l’obligation de transparence des liens d’intérêts entre professionnels et industriels de produits de santé. Si l’engagement est salutaire, afin de prévenir les conflits d’intérêts, encore faudra-t-il attendre, dans la pratique, la parution d’un décret d’application.

  • p. 3

    Actualité  Médicaments et thérapies comportementales à égalité

    Une revue des études publiée dans le « British Medical Journal » a analysé les résultats des essais comparant les antidépresseurs de seconde génération et les thérapies cognitivo-comportementales (TCC) pour traiter la dépression majeure. Aucune différence significative n’a été trouvée entre ces deux types de traitement en termes d’efficacité, de risque de rechute ou d’effets indésirables. Or, si les TCC font jeu égal avec les médicaments, il est souvent plus facile pour le médecin de prescrire un antidépresseur qu’une psychothérapie.

  • p. 8

    Histoire de Santé  "Atteinte de diabète, je me suis libérée par le théâtre"

    Alors qu’elle avait été diagnostiquée diabétique de type 2, Emmanuelle A. découvre à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris, qu’elle est en réalité atteinte d’un diabète de type 1. Lors d’une énième hospitalisation, elle participe à un stage de théâtre qui lui permet de scénariser l’annonce de son diabète et de sa première piqûre d’insuline, l’occasion pour elle de mettre des mots sur son traumatisme et de l’exposer aux médecins. Une catharsis. Ce témoignage sur les bienfaits de l’art-thérapie est suivi de plusieurs éclairages : le premier porte sur l’annonce d’une maladie grave, le suivant sur l’hypoglycémie et ses crises dans le diabète de type 1, et enfin, le dernier sur le dépistage récent des variations glycémiques par les chiens.

  • p. 10

    Décryptage  Décodez les faux arguments

    On trouve souvent dans les périodiques des publicités vantant les vertus thérapeutiques de produits naturels. Par exemple, celles de la bave d’escargot pour soulager les douleurs articulaires. Ce décryptage confronte les « arguments » avancés par deux publicités pour « l’Élixir Helix » et le « FlexForte » à la réalité des faits. Attention, explique « Que Choisir Santé », ces pseudos-remèdes utilisent des techniques éprouvées de communication telle la certification d’un expert scientifique ou la mise en valeur du pouvoir bienfaisant de la nature. De telles publicités véhiculent aussi bon nombre de fausses idées reçues dans le seul but de vendre. À oublier !

  • p. 11

    Mieux se connaître  Des selles de toutes les couleurs

    Lorsque nos selles sont « saines », elles prennent des nuances allant du brun au beige. Cette coloration est due à un pigment, la stercobiline, issu d’un produit de dégradation de l’hémoglobine. Quand les selles virent à une autre teinte, jaune, verte, rouge ou encore noire, et s’accompagnent d’odeurs désagréables, ce peut être l’effet d’un simple changement alimentaire mais aussi, plus inquiétant, le signe d’une maladie. Ce « Mieux se connaître » explique l’importance de la surveillance des selles ou fèces, renseigne sur leur composition, leur type selon leur consistance puis révèle la signification de chacune des couleurs, soulignant quand elles sont dangereuses.

  • p. 13

    Médicament  Quand et comment les arrêter ?

    La durée d’un traitement par médicaments antidépresseurs court généralement de 6 mois à 1 an. Son arrêt, sous suivi médical, doit toujours être effectué progressivement. Mais quand et comment arrêter ? « Que Choisir Santé » répond à ces questions en précisant les risques associés à un arrêt trop précoce mais aussi à un arrêt brutal.

  • p. 16

    Gros plan  Les mystères de l’œuf

    Naturellement bon et peu cher, l’œuf est une source intéressante et équilibrée de protéines, de vitamines et de minéraux très divers. Ce « Gros plan sur » en dévoile toutes les richesses nutritionnelles pour l’organisme, mettant en valeur la composition du blanc, du jaune et indiquant ce qu’apporte une consommation de 100 g d’œuf (soit 2 œufs) en termes de calories et de nutriments. Il répond également aux interrogations qui reviennent souvent à propos de l’œuf : ses relations avec le cholestérol, le meilleur mode de cuisson mais aussi ses différentes méthodes d’élevage, etc.

Une question, un doute ? Contactez notre service client du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00 :
  • Adresse postale : Que Choisir / Service client - 4 rue de Mouchy - 60438 Noailles Cedex - France
  • Téléphone : 01 55 56 71 17 (Numéro non surtaxé, tarification selon l’opérateur téléphonique)
  • Fax : 01 55 56 70 91 (Numéro non surtaxé, tarification selon l’opérateur téléphonique)
  • Courriel : serviceclient@quechoisir.org ( Frais d’accès à Internet à la charge du client )
Découvrez également nos offres d’abonnement au site QueChoisir.org ! Abonnement Que Choisir
CONNEXION

Erreur

Comment retrouver votre numéro d’abonné ?

Votre numéro d’abonné se trouve sur le film transparent d’expédition de votre mensuel et dans nos courriers.

film transparent d’expédition de votre mensuel
Je n’ai pas de compte, je souhaite m’abonner.