Panier
0  article

Que Choisir Mensuel N° 572 - septembre 2018

à noter

Seuls les abonnés à nos magazines peuvent les feuilleter en ligne.
Vous êtes abonné et vous n’avez pas d’identifiant ?

cliquez ici
Seuls les abonnés à ce magazine peuvent le feuilleter en ligne.
Si vous êtes abonné et que vous n’avez pas d’identifiant, cliquez ici
.

Sommaire

  • p. 4

    Editorial  Deux étoiles et trois euros

  • p. 13

    Editorial  À bonnes recettes, bons chefs

  • p. 16

    Enquête  Des atouts qui se paient

    Dans cette nouvelle enquête prix, Que Choisir compare les tarifs de plusieurs produits alimentaires vendus sur les marchés et en grandes surfaces (fruits, légumes, viandes, fromages, poissons). Pas moins de 645 marchés et 4 227 grandes surfaces ont été visités par les bénévoles de nos associations locales, un nombre suffisamment élevé pour que les résultats soient significatifs. Avec un écart global moyen de 17 %, le prix d’un panier est plus cher au marché qu’en grande distribution. Le plus grand écart observé concerne les fromages, 37 % plus chers au marché. Une différence qui s’explique entre autres par le poids des charges (salariales et droits de place) supportées par les professionnels des marchés, et par l’achat de volumes plus réduits que la grande distribution. Alors que les Français achètent majoritairement leurs fruits et légumes en grandes surfaces, il faut espérer que les marchés, véritables lieux de vie, ne subiront pas le même sort que les petits commerces de centre-ville.

  • p. 20

    Enquête  Le tri, c'est tout sauf simple !

    Il est possible de réduire le coût de gestion des déchets ménagers en réduisant la poubelle du tout-venant. Pour ce faire, l’augmentation du tri, notamment du verre, le compostage collectif mais aussi une meilleure communication doivent avoir lieu, les consignes de tri étant trop complexes et différentes d’un lieu à un autre. En outre, les producteurs d’emballages et de contenants ne travaillent pas dans l’objectif du recyclage : ils mélangent des résines, des polymères et créent différents plastiques qui ne se recyclent pas de la même façon ou pas du tout, ce qui entraîne des coûts supplémentaires. C’est le cas des pots de yaourt et bouteilles de lait en polypropylène, des barquettes en PET, des pots en céramique ou en grès, des sachets de café et de chips, des gourdes de compote mais aussi des sacs biodégradables. L’objectif gouvernemental de 2025 de recycler tous les plastiques semble bien compromis… Que Choisir donne le coût par habitant des différents déchets (ordures ménagères, emballages et papiers, verre et déchetterie) et propose des actions pour en rendre le recyclage moins onéreux. Un focus se concentre sur un centre de tri modernisé pour en comprendre les tâches quotidiennes.

  • p. 24

    Enquête  La chasse est ouverte

    Les poux s’invitent à chaque rentrée scolaire. Comment lutter efficacement contre ces parasites très résistants ? « Que Choisir » fait le point sur la question avec le concours de deux médecins, démêlant le vrai du faux à propos des têtes à poux, des solutions préventives, de la fréquence et de la durée des traitements ainsi que des remèdes de grand-mère, du peigne à poux, etc. Des conseils et astuces permettent de mieux connaître et utiliser les différentes familles de produits traitants : insecticides neurotoxiques, insecticides dits naturels et « étouffeurs » sans insecticide. Une infestation coûte cher à éradiquer, comme le prouve un relevé de prix effectué sur 89 pharmacies en ligne. L’ultime solution est-elle le salon de coiffure antipoux ? « Bye Bye Nits » en est un. Deux enfants infestés de poux en ont poussé la porte…

  • p. 28

    Test de produits  De bonnes affaires à moins de 1000 euros

    Les ordinateurs ultrabooks sont réputés performants, aux finitions soignées et légers à transporter. Autre atout, ils sont équipés d’un système de stockage SSD qui optimise la rapidité d’exécution des opérations. Seul inconvénient, leur prix élevé. Que Choisir a réalisé un test sur 12 modèles en vérifiant leurs performances multimédias, leur autonomie et leur facilité d’emploi. Les résultats sont à la hauteur de leur réputation.

  • p. 30

    Test de produits  Bonnet d'âne pour la réparation

    De plus en plus utilisés et manipulés au quotidien (conversations téléphoniques, accès à Internet, photos, etc.), les smartphones sont mis à rude épreuve question solidité et leur réparation est limitée – contrairement à d’autres appareils – du fait du court délai de disponibilité des pièces détachées de rechange. Aussi, Que Choisir a testé 20 modèles coûtant de 160 à 1 159 € suivant leurs performances (qualité sonore, autonomie, sensibilité au réseau, fonctions multimédia) mais aussi suivant leur solidité. La résistance aux chocs et aux chutes, à l’eau suivant les caractéristiques annoncées par le fabricant et aux rayures a été déterminante. Les résultats détaillés sont présentés et 3 modèles se sont distingués avec un produit élu « meilleur choix », un « bon choix » et un « meilleur rapport qualité/prix ».

  • p. 32

    Test de produits  colles de réparation

    Les colles multi-usages peuvent-elles remplacer les colles spécifiques ? Que Choisir a testé l’efficacité et la résistance dans le temps de 25 colles polyvalentes sur des supports aussi divers que le bois, l’aluminium, le verre, le plastique et la céramique. Au final, ces colles peuvent s’utiliser pour réparer les différents matériaux, en prenant soin de choisir la bonne formule (MS polymère, cyanoacrylate, époxy, acrylique ou néoprène). Il est recommandé d’éviter tout contact avec la peau et les yeux, voire toute inhalation, car ces produits sont irritants ; certains sont aussi toxiques pour le milieu aquatique.

  • p. 35

    Enquête  Dans la jungle des SUV

    Avec 4 modèles sur les 10 voitures neuves les plus vendues depuis janvier 2018, les SUV ont la cote et les fabricants en proposent de plus en plus, Jaguar et Lamborghini y compris ! Différentes catégories existent, comme les SUV urbains, les compacts et les grands SUV. Pour y voir plus clair, Que Choisir a confronté précisément 5 modèles de 22 000 à 26 000 €, de marque Opel, Renault, Hyundai, Kia et Peugeot. Les critères ont été la vie à bord, le poste de conduite, l’ergonomie, l’habitacle, l’habitabilité, la tenue de route et la conduite en ville, les émissions de CO2 (encore une fois sous-évaluées par les constructeurs) et les résultats de la sécurité aux crash-tests Euro NCAP, mais aussi la sécurité active et passive. Sur ce dernier point notamment, certains véhicules déçoivent.

  • p. 38

    Test de produits  Pics de pollution immédiats

    « Que Choisir » a testé 12 cires pour meubles, liquides ou en pâte, avec solvants et à l’eau, avec un double objectif : évaluer leur action (la finition, la brillance, la protection contre les taches, la facilité d’utilisation, etc.) et mesurer leur émission de polluants dans l’air intérieur (composés organiques volatils et aldéhydes) après 1 jour d’application, puis après 28 jours. Les résultats montrent clairement qu’il est difficile de trouver des cires à la fois efficaces et non polluantes, quelle que soit leur composition. En effet, même « à l’eau », ces cires contiennent des conservateurs allergisants par contact. C’est la raison pour laquelle « Que Choisir » recommande vivement de ne les appliquer sur les boiseries qu’occasionnellement.

  • p. 40

    Test de produits  La foire à la médaille

    Étiqueté « médaille d’Or » à un concours, un vin se vend mieux et plus cher. Pour autant, est-il de meilleure qualité ? « Que Choisir » a soumis un panel d’amateurs éclairés de l’association Bien choisir son vin à une dégustation à l’aveugle de 35 bouteilles médaillées de vin de la vallée du Rhône et les a comparées à 5 vins témoins. Les résultats sont surprenants. Il s’est aussi intéressé aux conditions de délivrance des médailles. Le nombre de concours a considérablement augmenté en France au cours des 20 dernières années. Peu de gens savent que 1 vin sur 3 y est au final distingué, de quoi s’interroger sur les règles qui régissent ces compétitions. L’enquête explique aussi l’importance des foires aux vins pour les enseignes et livre des conseils pour acheter son vin, sans se tromper, dans le bon réseau de distribution.

  • p. 45

    Enquête  Des promos en toc

    À chaque Coupe du monde de foot, les ventes de téléviseurs s’envolent. L’occasion pour Que Choisir d’étudier les promotions touchant plusieurs modèles proposés dans les catalogues de 8 enseignes. Sur 37 promotions analysées, seules 7 en sont réellement. Les distributeurs contournent la réglementation en vigueur. Que Choisir décrypte deux promotions des enseignes But et Conforama et constate qu’il s’agit pour la première d’une fausse promotion, pour la seconde d’une fausse bonne affaire.

  • p. 46

    Enquête  La SFAM n'assure pas tant que ça

    Le courtier en assurance SFAM, spécialisé dans l’assurance des appareils multimédias dont les téléphones portables, fait l’objet de multiples critiques. Les vendeurs font pression auprès des clients pour vendre des contrats en faisant miroiter un premier mois gratuit et un remboursement de 30 € avec la possibilité de résilier rapidement. Dans les faits, la résiliation est incertaine et l’interruption des prélèvements difficile. Malgré une instruction en cours au tribunal administratif de Valence, la SFAM minimise ces incidents pourtant nombreux, comme l’attestent les témoignages publiés sur le forum de Que Choisir. Pour ceux qui auraient maille à partir avec la SFAM, des conseils sont proposés dans cet article et des lettres types sont disponibles sur notre site Internet.

  • p. 50

    Test de produits  Du plastique dans vos moules !

    Que Choisir, avec des confrères belges, italiens, espagnols, autrichiens et danois, a analysé des sels, des mollusques et des crustacés… et la majorité des échantillons s’avère contaminée par les microplastiques ! Si le monde marin est dramatiquement pollué par les sacs en plastique, les microplastiques sont plus complexes à gérer encore : d’une taille inférieure à 5 mm, ils sont absorbés par les animaux marins et peuvent se retrouver dans notre assiette. Qu’ils soient issus de la fragmentation de gros objets en plastique ou composants de produits comme les cosmétiques, les microplastiques sont surtout le résultat de nos pollutions terrestres : poussière de villes, érosion de pneus, lavage de vêtements synthétiques, etc. Ces contaminants perturbent dangereusement la biodiversité de la faune marine, pourtant aucune réglementation n’existe pour limiter leur présence dans notre alimentation ; quant à leurs impacts sur la santé, ils sont encore inconnus. Les mesures déjà prises, comme le retrait des sacs en plastique, et celles à venir (pailles, cotons-tiges, etc.) ne suffiront pas : la réflexion doit être plus large sur la non-production des déchets

  • p. 54

    Enquête  La guerre du camembert

    Le célèbre camembert de Normandie AOP (appellation d’origine contrôlée) au lait cru est dans la tourmente. D’ici 2021, le cahier des charges devrait autoriser la pasteurisation de ce fromage – un scandale pour les amateurs qui apprécient son caractère et sa typicité. À cette date, deux versions de l’AOP verront le jour. Bien que cela soit interdit par la réglementation européenne, des camemberts au lait pasteurisé provenant de diverses régions portent la mention « fabriqué en Normandie ». Cette dernière sera supprimée, mais l’utilisation exclusive de lait cru pour la fabrication des camemberts AOP de Normandie ne sera plus exigée. Une aubaine pour le numéro un mondial des produits laitiers, Lactalis, qui devra toutefois respecter l’exigence d’utiliser du lait de vaches normandes à hauteur de 30 % lors de la fabrication. La production de masse de camemberts AOP est en contradiction avec les principes instaurés par l’Institut national de l’origine et de la qualité (Inao), selon lesquels un produit AOP est fabriqué grâce à un savoir-faire spécifique dans une zone géographique particulière.

  • p. 58

    Enquête  Retour sur une enquête

    Suite à un article paru en mai 2018 sur l’information judiciaire concernant les agissements de la société de gestion immobilière Apollonia, le Crédit immobilier de France développement a demandé un droit de réponse. Que Choisir le publie et y répond, comme la loi l’y autorise

  • p. 60

    Fiche conso Pratique  Les droits du conjoint survivant

    Au décès d’un des deux conjoints, les droits du conjoint survivant sont différents selon le statut du couple (marié, pacsé ou en union libre). Seul le mariage protège le conjoint survivant qui peut bénéficier du droit viager sur la résidence principale. En droit successoral, les personnes pacsées ou en union libre n’ont pas d’autre choix que de prévoir un testament pour assurer la transmission d’un bien immobilier, soit en usufruit, soit en pleine propriété à hauteur de 25 %. Une autre solution s’offre à elles : la création d’une SCI régie par le droit des sociétés. Cette fiche pratique fait la synthèse des droits auxquels peut prétendre le conjoint survivant.

  • p. 61

    Fiche conso Pratique  Quand y a-t-il abus de faiblesse ?

    Qu’est-ce qu’un abus de faiblesse ? Quels sont les critères retenus pour déclarer qu’un consommateur était dans un état de faiblesse au moment d’un achat ? Quelles manœuvres le commerçant doit-il avoir réalisées ? Quelles sont les circonstances dans lesquelles il est reconnu (visite à domicile, déplacement dans un lieu de vente après réception d’une invitation, etc.) ? Quelles sont les sanctions possibles ?

  • p. 61

    Fiche conso Pratique  Le régime général, c'est maintenant !

    1,8 million d’étudiants vont migrer vers le régime général d’assurance maladie à partir de la rentrée 2018. Cette consopratique indique la marche à suivre pour l’année scolaire 2018-2019, qu’il s’agisse d’une première inscription ou d’une poursuite d’étude. Si une couverture complémentaire est souvent nécessaire, ce n’est pas obligatoirement celle proposée par les mutuelles étudiantes : ce peut être celle des parents ou toute autre. Enfin, sous certaines conditions, le recours à la CMU-C ou à l’aide à la complémentaire santé (ACS) est possible

  • p. 64

    Action locale  Vol sans volet

  • p. 64

    Action locale  Prescription annulée

  • p. 64

    Action locale  Délai respecté

  • p. 64

    Action locale  Débat au ministère de l'intérieur

  • p. 65

    Action locale  Sauver les meubles

  • p. 65

    Action locale  Courrier voyageur

  • p. 65

    Action locale  Litiges en ligne, comment ça marche ?

  • p. 66

    Enquête  Le monde du silence

Une question, un doute ? Contactez notre service client du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00 :
  • Adresse postale : Que Choisir / Service client - 4 rue de Mouchy - 60438 Noailles Cedex - France
  • Téléphone : 01 55 56 71 17 (Numéro non surtaxé, tarification selon l’opérateur téléphonique)
  • Fax : 01 55 56 70 91 (Numéro non surtaxé, tarification selon l’opérateur téléphonique)
  • Courriel : serviceclient@quechoisir.org ( Frais d’accès à Internet à la charge du client )
Découvrez également nos offres d’abonnement au site QueChoisir.org ! Abonnement Que Choisir
CONNEXION

Erreur

Comment retrouver votre numéro d’abonné ?

Votre numéro d’abonné se trouve sur le film transparent d’expédition de votre mensuel et dans nos courriers.

Je n’ai pas de compte, je souhaite m’abonner.