Panier
0  article

Que Choisir Mensuel N° 566 - février 2018

à noter

Seuls les abonnés à nos magazines peuvent les feuilleter en ligne.
Vous êtes abonné et vous n’avez pas d’identifiant ?

cliquez ici
Seuls les abonnés à ce magazine peuvent le feuilleter en ligne.
Si vous êtes abonné et que vous n’avez pas d’identifiant, cliquez ici
.

Sommaire

  • p. 4

    Editorial  Un plat déjà servi...

  • p. 13

    Editorial  Des plaintes pour ne plus avaler n'importe quoi !

  • p. 16

    Test de produits  Taille mini, doutes maxi

    Les nanoparticules, ces particules dont la taille est infinitésimale, sont couramment employées par les industriels depuis plus de 20 ans : elles sont utilisées comme colorants, opacifiants, antiagglomérants, filtres solaires, etc. Mais la complexité de leurs comportements et de leurs propriétés mettent les chercheurs à rude épreuve : leurs connaissances sur les modes d’action et les risques que ces substances font peser sur l’environnement et la santé humaine sont lacunaires. L’enquête fait le point sur l’état de la science et des études menées quant à leur toxicité. En ciblant certaines substances susceptibles de contenir des nanoparticules (du dioxyde de titane, de silicium, de l’oxyde de zinc et de fer, du noir de carbone) dans 20 produits de consommation courante – des produits alimentaires, des cosmétiques mais aussi des médicaments – « Que Choisir » a mis en évidence la présence de particules nano dans beaucoup de produits dont l’étiquetage ne mentionne aucun nano-ingrédient. Que dit la réglementation sur cette information ? Comment les industriels et les autorités contrôlent-ils leur présence ? Faut-il s’en inquiéter ? « Que Choisir » répond à toutes ces questions, et donne quelques conseils utiles au quotidien

  • p. 25

    Enquête  La carte Bleue fait voir rouge !

    Des consommateurs alertent : à l’étranger, lors du retrait d’une voiture de location réservée sur Internet, le loueur refuse la location ou applique un surcoût d’assurance, ou bien des commissions exorbitantes, au prétexte que la Carte Bleue employée au moment de la réservation s’avère être une carte de débit et non de crédit. Quelles sont les différences entre celles-ci pour le consommateur et le loueur ? Comment savoir laquelle vous avez ? Existe-t-il des recours une fois que vous avez accepté de payer le surcoût ? Y a-t-il des loueurs opérant différemment avec des cartes de débit ? Cet article fait le point afin que les séjours hors de nos frontières « roulent » au mieux…

  • p. 26

    Enquête  Un accès Internet, sinon rien

    Gain de temps et déplacements évités : pour certains, les démarches administratives et fiscales, de plus en plus exclusivement réalisables sur Internet, tels les certificats d’immatriculation, les inscriptions à Pôle emploi, les demandes de bourses… et, en 2019, la déclaration de revenus, sont bien pratiques. Elles pourraient cependant créer une véritable fracture numérique. Qu’en est-il en effet de ceux qui ne possèdent ni ordinateur, ni accès à Internet, ou ne sont pas à l’aise avec ses usages ? Sans compter la suppression de l’échange humain et ses bénéfices pour le lien social… L’UFC-Que Choisir enquête, détaille les démarches concernées par cette e-administration et alerte sur les faux sites Internet soi-disant officiels. L’article indique également quels acteurs peuvent aider le public : les mairies et préfectures, les maisons de service au public, les espaces publics numériques, les délégués du défenseur des droits, les points relais CAF, certaines associations, etc. Si une formation globale aux citoyens devrait être envisageable pour combattre l’exclusion, aucun financement n’est prévu. L’Estonie, citée en exemple avec ses 96 % de déclarations de revenus, en ligne s’est, elle, donné les moyens d’un véritable accompagnement de sa population vers cette révolution numérique…

  • p. 30

    Enquête  Un crédit d'impôt plus sélectif

    Dans sa version 2018, la loi de finances prévoit un sérieux coup de rabot sur le crédit d’impôt accordé au titre des travaux d’économies d’énergie. Pour le remplacement de fenêtres à simple vitrage ou d’une chaudière au fioul par des modèles plus isolants et performants, les particuliers bénéficient désormais d’un crédit d’impôt de 15 % jusqu’au 30 juin 2018, au lieu de 30 % en 2017, et à condition de choisir des équipements éligibles. Le taux de 30 % est maintenu pour les travaux jugés « les plus efficaces en économie d’énergie », selon les termes du gouvernement qui mise avant tout sur l’isolation thermique. Un taux qui s’applique aussi aux frais d’audit énergétique, auquel « Que Choisir » est favorable mais reproche parfois un manque de fiabilité. Enfin, les grands perdants sont les volets isolants et portes d’entrée, qui se retrouvent dorénavant exclus de l’avantage fiscal.

  • p. 32

    Enquête  Le verdict des conducteurs

    Plus de 37 000 automobilistes ont répondu à un questionnaire sur la fiabilité de leur véhicule, une enquête menée en partenariat avec nos homologues étrangers (belges, italiens, espagnols et portugais). Le classement porte sur 430 modèles de 29 marques pour lesquels un indice de fiabilité a été calculé en fonction du nombre et de la fréquence des pannes déclarées, de l’âge du véhicule et du kilométrage parcouru. En complément, 16 autres critères entrent en ligne de compte pour la note finale. Dans cet article, « Que Choisir » publie les résultats des 195 voitures les plus représentatives du marché français classées par catégorie (citadines, compactes, routières, monospaces, SUV et 4×4), mais la liste complète est disponible sur notre site.

  • p. 38

    Enquête  Un outil pour évaluer votre devis

    Pour une même correction, les devis présentés par les opticiens peuvent varier du simple au double en matière de verres. Afin de permettre à tous d’accéder à une information fiable et indépendante et de comparer les prix, l’UFC-Que Choisir a mis au point son propre comparateur de devis optiques, établi à partir de prix observés chez les opticiens et collectés auprès de 34 organismes de complémentaires santé. L’article explique comment utiliser au mieux cet outil. Les verres de lunettes coûtent cher, notamment en presbytie, et sont mal remboursés par la Sécurité sociale et les complémentaires santé. Muni d’une ordonnance ou déjà en possession d’un devis, n’hésitez pas : vérifiez les offres des opticiens et faites jouer la concurrence ! Le comparateur est accessible gratuitement jusqu’à la fin du mois de février.

  • p. 40

    Test de produits  A grains ou capsules

    Une nouvelle cafetière automatique avec broyeuses à grains, ou « robot café », commence à séduire les passionnés de ce nectar. Elles sont plus chères à l’achat – les 10 modèles testés vont de 419 à 1 499 € – car elles requièrent des matériaux plus onéreux et des procédés plus sophistiqués pour le broyage, la percolation, etc. Mais leur café serait plus naturel et son coût, sans capsule, plus écologique et économique. « Que Choisir » a comparé ces machines de marques telles que Philips, De’Longhi, Melitta ou Jura à 4 cafetières à capsules, suivant leurs performances, la dégustation mais aussi la consommation électrique et le nettoyage/détartrage. L’article met en avant deux produits dans chaque catégorie et fait le point sur les diverses options possibles (mousseur de lait, écran tactile…) qui font grimper le prix d’achat, ainsi que sur la connectivité des machines haut de gamme. Il faut donc choisir suivant ses besoins réels. Enfin, un focus rappelle le coût exorbitant du café en capsule par rapport au café filtre, ce qui explique les offres alléchantes où la cafetière semble offerte, car le coût d’achat de la dosette la rentabilisera

  • p. 43

    Test de produits  Tables à induction

    Vingt tables à induction de marques telles que Brandt, Bosch, Sauter, De Dietrich, Siemens, Whirlpool, Indesit ou Ikea ont été évaluées sur des critères de performances à la cuisson (montée en température, cuisson faible puissance, zone individuelle, zone extensible) mais aussi de consommation et de sécurité. Deux produits se sont distingués comme meilleurs choix

  • p. 44

    Enquête  Une taxe bonne à jeter

    Huit mille consommateurs ont répondu à l’appel de « Que Choisir » en transmettant le montant de leur taxe d’ordure ménagère et en ont appris davantage sur son fonctionnement. Ils sont en effet 60 % à payer trop pour un service parfois minimal, et de grandes disparités ont été mises au jour : les personnes seules paieraient de 76 à 519 €, les couples de 57 à 972 € et les familles de 135 à 660 €. Une carte de France complète répertorie ces montants et leurs abus. L’article explique un système complexe et inégal avec soit une taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM) figurant sur l’avis de taxe foncière, soit une taxe inclue dans l’impôt local, soit une redevance fixe, qui peut parfois être incitative (RI), afin d’inciter au tri et au compostage pour payer moins. Mais la réalité est claire : cette taxe n’est pas indexée sur le volume des déchets ou la qualité des services, mais sur la valeur locative du bien… et ce sont les maires qui bénéficient le plus de cette organisation opaque. Pourtant, la loi de transition énergétique de 2015 prévoyait une tarification incitative pour 25 millions de Français, or seuls 5 millions en ont bénéficié. « Que Choisir » démontre précisément que la Lorraine ou Besançon, ayant opté pour la redevance incitative, parviennent à réduire de 40 à 50 % leur volume de déchets, permettant par ce principe de pollueur-payeur d’arriver à davantage d’équité. Pour parvenir à ce résultat, information et incitation financière semblent incontournables.

  • p. 50

    Test de produits  L'explosion de trop

    Les siphons à crème chantilly, en vogue ces derniers temps et très prisés des gourmets, ont causés de nombreux accidents domestiques graves dus à leur explosion. Malgré des rappels successifs de plusieurs siphons, dont ceux de la marque Ard’Time, l’un d’eux a provoqué le décès d’une célèbre blogueuse en juin dernier. La dangerosité de certains produits tient au fait que la tête en plastique ne résiste pas à la mise sous pression, qui peut atteindre 20 bars en fonctionnement normal. Les 8 siphons culinaires soumis à des tests de sécurité par « Que Choisir » ne révèlent pas de problème particulier, mais ces ustensiles doivent être maniés avec les précautions d’usage indiquées dans la notice d’emploi, et peut-être faut-il leur préférer un modèle à tête en aluminium.

  • p. 51

    Enquête  Le blues des usagers

    Deux ans après notre précédente enquête sur le manque de ponctualité des trains express régionaux (TER), l’UFC-Que Choisir constate une nouvelle fois que le respect des horaires ne va pas dans le bon sens, puisqu’il affiche un recul de 0,2 point par rapport à fin 2015. En particulier aux heures de pointe, où les usagers subissent des retards récurrents plus ou moins importants selon les régions. Par ailleurs, depuis leur libéralisation, les compagnies d’autocar ont attiré de nombreux passagers, mais la présence de nombreuses clauses abusives dans leurs contrats a poussé l’UFC-Que Choisir à engager une action devant le tribunal de grande instance de Paris contre Ouibus et Flixbus. À titre d’exemple, une des clauses du contrat actuel de Ouibus prévoit le respect des horaires de départ et d’arrivée « dans la mesure du possible »… Enfin, le système « Indemnit’air » lancé par « Que Choisir » fin 2014, qui permet aux passagers d’un vol aérien de réclamer un dédommagement en cas de retard, d’annulation ou de surréservation, a rencontré un beau succès avec la prise en charge de 22 769 personnes, dont une bonne partie des démarches ont connu une issue favorable.

  • p. 54

    Test de produits  Trop de substances cancérogènes !

    On aurait pu penser que les ballons gonflables étaient sans danger pour la santé, mais il n’en est rien ! En effet, lors du processus de fabrication du caoutchouc, des composés nitrosables et des nitrosamines se forment, susceptibles de migrer dans la salive pendant le gonflage. Ce sont des substances classées pour la plupart « cancérogène probable ». « Que Choisir » a voulu en savoir plus et a testé 14 références de ballons vendus en hypermarché, en magasins de jouets et dans des lieux de vente discount. Si seules 5 d’entre elles ne recèlent pas de teneur en nitrosamines, 6 dépassent les limites réglementaires et ne sont pas recommandées, même si leur usage n’est que ponctuel. « Que Choisir » fournit quelques conseils pour s’amuser en toute sécurité avec les ballons gonflables.

  • p. 56

    Enquête  le miroir aux alouettes

    Comparé à d’autres pays, le téléachat est moins développé en France, où seules deux sociétés de production se partagent le marché : Téléshopping, filiale de TF1, et Home shopping service, filiale du groupe M6. Outre sa propre émission, chacune possède des filiales qui émettent sur 14 chaînes de la TNT. « Que Choisir » a joué le jeu en commandant 21 produits de toutes sortes auprès de 3 sociétés de téléachat et 2 sites Internet (appareil à abdos, kit auto, cosmétiques…) afin de décrypter les ficelles du téléachat, dont les méthodes marketing bien rodées incitent les téléspectateurs à acheter vite et plus, mais pas toujours au meilleur prix. Les conditions et les délais de livraison ont posé problème pour 7 produits, et 1 cosmétique reçu était périmé. Une crème antiride, Lift express, et un produit pour effacer les rayures sur une carrosserie, le Renumax, ont fait l’objet d’une attention particulière pour juger de leur efficacité. Ces produits n’ont pas convaincu : tout porte à croire que la démonstration télévisuelle était trompeuse. Si un litige survient lors de la commande ou de la livraison d’un produit, « Que Choisir » explique comment procéder pour obtenir gain de cause et comment ne pas succomber au chant des sirènes.

  • p. 60

    Fiche conso Pratique  Bien réagir en cas d'incendie

    Chaque année, les incendies domestiques font près de 10 000 blessés et 800 morts, et 70 % ont lieu la nuit. Cette « consopratique » donne des conseils pour limiter les risques, alerter les secours efficacement, comprendre les différents types de feu (« solides » comme le bois, le papier, etc., « liquides », de gaz, de métaux, de cuisson) afin de déterminer quel extincteur choisir mais aussi quand ne pas agir en cas de fumées potentiellement toxiques, comment évacuer les lieux et quoi faire si une personne est atteinte par le feu

  • p. 61

    Fiche conso Pratique  Passagers de bonne foi, les bons réflexes

    Si vous n’avez pas pu vous procurer un billet valable lorsque vous êtes dans un train, que faire pour vous mettre en règle ? Cette « consopratique » conseille de se présenter au contrôleur le plus rapidement possible, mais aussi de prendre quelques précautions si discuter avec celui-ci s’avère difficile. Ainsi, si une amende vous est infligée, mieux vaut la payer et la contester ultérieurement, dans des conditions décrites par l’article. Le complexe système de PV (suivant le kilométrage, le contexte…) est également décrypté. Si vous n’avez pas pu voir un contrôleur, n’avez pas de billet du tout, vous êtes trompé d’horaire, de voiture ou n’avez pas composté votre billet, « Que Choisir » vous guidera

  • p. 64

    Action locale  Arrêt sur image pour Essone Diffusion

  • p. 64

    Action locale  Alerte aux faux emplois

  • p. 64

    Action locale  Le pirate automate

  • p. 65

    Action locale  Une construction inachevée

  • p. 65

    Action locale  De l'électricité dans l'air

  • p. 65

    Action locale  Prélèvement indigne

  • p. 66

    Enquête  Allez mourir ailleurs

Une question, un doute ? Contactez notre service client du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00 :
  • Adresse postale : Que Choisir / Service client - 4 rue de Mouchy - 60438 Noailles Cedex - France
  • Téléphone : 01 55 56 71 17 (Numéro non surtaxé, tarification selon l’opérateur téléphonique)
  • Fax : 01 55 56 70 91 (Numéro non surtaxé, tarification selon l’opérateur téléphonique)
  • Courriel : serviceclient@quechoisir.org ( Frais d’accès à Internet à la charge du client )
Découvrez également nos offres d’abonnement au site QueChoisir.org ! Abonnement Que Choisir
CONNEXION

Erreur

Comment retrouver votre numéro d’abonné ?

Votre numéro d’abonné se trouve sur le film transparent d’expédition de votre mensuel et dans nos courriers.

Je n’ai pas de compte, je souhaite m’abonner.