Que Choisir Mensuel n° 562 octobre 2017

à noter

Seuls les abonnés à nos magazines peuvent les feuilleter en ligne.
Vous êtes abonné et vous n’avez pas d’identifiant ?

cliquez ici
Seuls les abonnés à ce magazine peuvent le feuilleter en ligne.
Si vous êtes abonné et que vous n’avez pas d’identifiant, cliquez ici
.

Sommaire

  • p. 4

    Editorial  Les "compteurs d'histoires"

  • p. 13

    Editorial  Des carences au menu

  • p. 16

    Enquête  La scandaleuse impunité d'Enedis

    L’empressement avec lequel nos lecteurs ont répondu à un appel à témoignages et à un questionnaire envoyé via notre newsletter, en mai 2017, sur la pose des nouveaux compteurs électriques LinkyL’empressement avec lequel nos lecteurs ont répondu à un appel à témoignages et à un questionnaire envoyé via notre newsletter, en mai 2017, sur la pose des nouveaux compteurs électriques Linky témoigne de l’intérêt porté à ce sujet. Force est de constater que leur mise en place, depuis fin 2015, a entraîné de multiples dysfonctionnements pour 26 % des répondants : lampes tactiles et téléviseurs qui s’allument tout seuls, impossibilité d’ouvrir des volets électriques, coupures de box Internet ou compteur qui disjoncte régulièrement, et bien d’autres encore. Le gestionnaire de réseau Enedis (ex-ERDF), en charge du déploiement de Linky, fait la sourde oreille face à ces problèmes qui empoisonnent le quotidien des particuliers. La formation express des poseurs explique en partie ces perturbations. Depuis 2010, l’UFC-Que Choisir qui suit de près l’arrivée de ce compteur apporte des réponses pour chaque problème rencontré et fait le point sur les risques de ce compteur dit « intelligent » en démêlant le vrai du faux.

    Lire la suite

  • p. 24

    Enquête  La grande pénurie

    Les « déserts médicaux » gagnent du terrain en France. Dans certaines zones du territoire, il est devenu difficile de trouver un médecin traitant. Or, depuis l’instauration du parcours de soins, en déLes « déserts médicaux » gagnent du terrain en France. Dans certaines zones du territoire, il est devenu difficile de trouver un médecin traitant. Or, depuis l’instauration du parcours de soins, en déclarer un à l’Assurance maladie est nécessaire si l’on veut être bien remboursé. De fait, la pénurie de médecins traitants renforce le renoncement aux soins… L’enquête revient sur les causes de ce phénomène et les moyens mis en œuvre pour l’enrayer, notamment avec le développement des maisons de santé pluriprofessionnelles. De son côté, la Caisse nationale d’assurance maladie autorise, sous conditions, les personnes confrontées à de telles difficultés à déroger au parcours de soins. L’enquête dévoile les dispositifs développés grâce auxquels les patients dénués de médecin traitant ne sont pas pénalisés financièrement.

    Lire la suite

  • p. 26

    Enquête  Des affaires à faire

    La vente immobilière aux enchères judiciaires se distingue de la vente immobilière notariée. La première est une vente imposée (dans le cas d’une saisie immobilière, par exemple) et nécessite laLa vente immobilière aux enchères judiciaires se distingue de la vente immobilière notariée. La première est une vente imposée (dans le cas d’une saisie immobilière, par exemple) et nécessite la présence d’un avocat ; la seconde est organisée par un notaire à la demande du vendeur. « Que Choisir » s’est livré à une comparaison entre les prix d’adjudication de 17 biens libres ou occupés et leur valeur sur le marché immobilier estimée par le site MeilleursAgents.com. Pour les ventes aux enchères judiciaires, les prix de vente sont très attractifs car nettement inférieurs à ceux du marché (entre –30 % et –55 %) ; la différence est moindre pour les ventes notariées et dans les villes où le marché est plus tendu, comme Paris. Parmi les conseils que l’on peut donner aux participants novices à une vente, il est impératif de s’assurer du financement du bien que l’on convoite, car il est impossible de se rétracter, et d’anticiper les frais spécifiques aux enchères qui s’ajoutent au prix d’achat.

    Lire la suite

  • p. 30

    Enquête  Donnez-nous l'info !

    Le sigle INCI (International Nomenclature of Cosmetic Ingredients) désigne en français la nomenclature internationale des ingrédients cosmétiques, c’est-à-dire la liste officielle des ingrédientsLe sigle INCI (International Nomenclature of Cosmetic Ingredients) désigne en français la nomenclature internationale des ingrédients cosmétiques, c’est-à-dire la liste officielle des ingrédients contenus dans une formule cosmétique. Les fabricants ont l’obligation de faire figurer cette liste sur l’emballage ou le produit en présentant les ingrédients dans l’ordre décroissant de concentration. Pour autant, l’article dénonce le caractère illisible de ces mentions et l’absence d’information sur les cosmétiques de petite taille. La réglementation européenne n’impose pas la présence de cette liste sur Internet et d’après les vérifications de « Que Choisir », les grands distributeurs spécialisés (Sephora, Marionnaud et Nocibé) ne font pas de zèle. Contrairement à d’autres sites, qui préfèrent livrer l’information aux consommateurs, en particulier les enseignes généralistes et les parapharmacies.

    Lire la suite

  • p. 32

    Enquête  Notre comparateur pour bien choisir

    L’UFC-Que Choisir a développé son nouveau comparateur d’assurance multirisque habitation (MRH), un comparateur totalement indépendant. Les offres de plus d’une vingtaine de compagnies et mutuellesL’UFC-Que Choisir a développé son nouveau comparateur d’assurance multirisque habitation (MRH), un comparateur totalement indépendant. Les offres de plus d’une vingtaine de compagnies et mutuelles d’assurances ont été décryptées. Si les particuliers restent plutôt fidèles à leur assureur, l’augmentation du montant des cotisations devrait davantage les inciter à comparer… Pour trouver le bon contrat, rendez-vous sur https://www.quechoisir.org/comparateur-assurance-habitation-n44712/ (accès gratuit jusqu’à la fin 2017).

    Lire la suite

  • p. 34

    Test de produits  Méritent-ils d'avoir bonne presse ?

    Les extracteurs de jus bénéficient d’une réputation de meilleur rendement et de qualité nutritionnelle supérieure… ce que relativisent les tests de l’UFC-Que Choisir. Les extracteurs de jus sont-ils rLes extracteurs de jus bénéficient d’une réputation de meilleur rendement et de qualité nutritionnelle supérieure… ce que relativisent les tests de l’UFC-Que Choisir. Les extracteurs de jus sont-ils réellement supérieurs à une centrifugeuse râpant à grande vitesse ? Neuf extracteurs de jus qui écrasent et pressent les végétaux lentement ont été évalués avec divers fruits et légumes, suivant leur endurance, leur durée d’extraction et leur rendement, ainsi que deux centrifugeuses râpant aussi lentement. Au final, un produit a été élu « meilleur choix » et un autre « bon choix ». Si les extracteurs acceptent les fruits oléagineux et ne nécessitent pas de préparation des végétaux – à condition de bien choisir le modèle – leur nettoyage peut être fastidieux. Un test en laboratoire a été réalisé sur le thème des bienfaits nutritionnels promis, et les lots de fruits issus de 9 extracteurs de jus, 4 centrifugeuses, 3 blenders et 3 presse-agrumes présentent tous la même teneur en vitamines et antioxydants ! D’autre part, il n’y aurait pas assez de fibres et trop de sucre dans les jus de fruits issus de ces appareils. « Que Choisir » donne des conseils de consommation pour les jus d’orange, de carotte et de pomme.

    Lire la suite

  • p. 38

    Test de produits  Performances au rendez-vous

    La veste de randonnée constitue un équipement indispensable pour le marcheur quelle que soit la saison. Onze modèles ont été testés à la fois en laboratoire (tenue des couleurs, résistance du tissu,La veste de randonnée constitue un équipement indispensable pour le marcheur quelle que soit la saison. Onze modèles ont été testés à la fois en laboratoire (tenue des couleurs, résistance du tissu, comportement à l’eau) et en conditions réelles par des randonneurs. Les PFC (composés perfluorés) utilisés dans la fabrication des tissus déperlants se révèlent dangereux pour l’environnement. Sous l’action de Greenpeace, de nombreuses marques s’engagent à supprimer peu à peu ces substances toxiques, les vestes qui en sont dépourvues portant la mention « PFC-Free ». Toutefois, il n’y a pas de risque à porter des vestes qui contiennent ces PFC. Nos analyses chimiques sont satisfaisantes sur ce point comme pour les autres critères.

    Lire la suite

  • p. 41

    Test de produits  Fours micro-ondes combinés

    Les fours à micro-ondes combinés ont l’avantage de cumuler trois fonctions : cuire, griller ou réchauffer les aliments. « Que Choisir » a soumis 20 nouveaux appareils à un laboratoire pour évaluerLes fours à micro-ondes combinés ont l’avantage de cumuler trois fonctions : cuire, griller ou réchauffer les aliments. « Que Choisir » a soumis 20 nouveaux appareils à un laboratoire pour évaluer leur performance. Seule une sélection des 4 meilleurs modèles et des 4 « bons choix » est publiée dans cet article, les résultats complets sont consultables sur notre site https://www.quechoisir.org/comparatif-four-micro-ondes-pose-libre-n607/.

    Lire la suite

  • p. 42

    Test de produits  La moitié sont toxiques

    « Que Choisir » a testé 21 baumes à lèvres, un cosmétique couramment utilisé par tous, enfants comme adultes. Dans ce contexte, il apparaît déterminant qu’ils soient non seulement efficaces en termes« Que Choisir » a testé 21 baumes à lèvres, un cosmétique couramment utilisé par tous, enfants comme adultes. Dans ce contexte, il apparaît déterminant qu’ils soient non seulement efficaces en termes d’hydratation, mais également dénués de substances indésirables. Or le test révèle la présence d’allergènes, de perturbateurs endocriniens mais surtout d’huiles minérales et d’hydrocarbures de synthèse de la famille des Mosh et des Moah. Quel rôle jouent ces huiles ? Sont-elles nocives pour la santé ? L’article explique tout cela et montre que c’est le risque d’ingestion qui pose problème. Au final, 10 produits sont déclassés.

    Lire la suite

  • p. 45

    Test de produits  Sèche-linge

    14 sèche-linge, d’un prix allant de 260 à 1 099 €, ont été évalués sur des critères de durée, d’homogénéité et de précision du séchage mais aussi en matière de froissement du linge, d’efficacité du14 sèche-linge, d’un prix allant de 260 à 1 099 €, ont été évalués sur des critères de durée, d’homogénéité et de précision du séchage mais aussi en matière de froissement du linge, d’efficacité du condensateur, de consommation électrique, de niveau sonore et de facilité d’emploi. Les appareils disposant d’une pompe à chaleur se classent globalement mieux. Deux produits sont mis en avant comme étant des « bons choix ».

    Lire la suite

  • p. 46

    Test de produits  l'AOP sous pression

    Si les appellations d’origine protégée ou AOP représentent plus de 50 % du chiffre d’affaires de près de trois fromageries sur quatre, 70 % de ces fromages sont produits à l’échelle industrielle or,Si les appellations d’origine protégée ou AOP représentent plus de 50 % du chiffre d’affaires de près de trois fromageries sur quatre, 70 % de ces fromages sont produits à l’échelle industrielle or, comme l’indiquent des spécialistes interviewés, il est difficile de concilier gros volume et maintien de la qualité. « Que Choisir » a demandé à 5 experts (fromagers, cuisiniers, critiques gastronomiques) de déguster 5 variétés de fromage à l’aveugle (comté, camembert, sainte-maure de Touraine, fourme d’Ambert et ossau-iraty) et de leur donner note et avis. L’article rappelle la réglementation et détaille les problèmes rencontrés par le camembert « de » Normandie et non « en » Normandie avec notamment l’affaire Lactalis, mais aussi les problèmes rencontrés avec l’ossau-iraty ou la fourme. À l’inverse, le comté semble bénéficier d’un cahier des charges approuvé et respecté par les divers acteurs, un plan de régulation limitant l’offre à 2 % de la croissance de production annuelle. Si certains plaident pour de tels quotas imposés, l’Institut national de l’origine et de la qualité (l’Inao) ne l’entend pas ainsi.

    Lire la suite

  • p. 50

    Enquête  Le pari ne sera pas tenu

    En 2013, le Plan France très haut débit (PFTHD) prévoyait que chaque foyer puisse bénéficier en 2022 d’au moins 30 mégabits/seconde d’accès à Internet, dont 80 % par la fibre optique. L’enquête deEn 2013, le Plan France très haut débit (PFTHD) prévoyait que chaque foyer puisse bénéficier en 2022 d’au moins 30 mégabits/seconde d’accès à Internet, dont 80 % par la fibre optique. L’enquête de l’UFC-Que Choisir estime, elle, que 80 % du territoire ne sera couvert par la fibre optique qu’en… 2035 ! L’article révèle les manquements de ce déploiement, lequel dépend beaucoup de la zone dans laquelle se trouve l’habitation. Les opérateurs ont en effet privilégié le raccordement dans les zones très denses et les zones moyennement denses ont pris du retard, surtout les zones rurales, où vit 45 % de la population. Quelles technologies sont proposées, comment les opérateurs se positionnent avec la prédominance de l’acteur historique Orange (qui possède le plus important réseau actuel), et enfin comment comprendre

    Lire la suite

  • p. 53

    Enquête  Pourquoi les prix flambent

    Le prix des vins de Bordeaux moyens et supérieurs a pour certains augmenté de 60 % en 10 ans, notamment d’après le site www.bordoverview.com, qui archive les prix des primeurs. Par exemple, un VieuxLe prix des vins de Bordeaux moyens et supérieurs a pour certains augmenté de 60 % en 10 ans, notamment d’après le site www.bordoverview.com, qui archive les prix des primeurs. Par exemple, un Vieux Château Certan Pomerol à 59 € en 2004 est passé en 2016 à 269 €. L’enquête explique ces fluctuations entre autres par le classement complexe du London International Vintners Exchange « Bordeaux 500 » (Liv-Ex), qui ne suit pas la qualité des vendanges mais la conjoncture internationale afin de fixer la valeur des vins. L’article revient également sur l’échec de sites Internet tels que Chateauonline ou 1855.com. Ceux-ci, parfois très désorganisés, incitaient à la spéculation sur des vins qui ne se valorisaient pas autant qu’annoncé. D’autre part, il faut savoir que la qualité n’est pas forcément liée à un tarif prohibitif…

    Lire la suite

  • p. 56

    Enquête  SOS, commerces en péril

    Que sont devenus les librairies 36 ans après la « loi Lang » du prix unique du livre et son application au livre numérique, après la TVA à 5,5 % et après un plan librairie mené de 2012 à 2016 ? Face àQue sont devenus les librairies 36 ans après la « loi Lang » du prix unique du livre et son application au livre numérique, après la TVA à 5,5 % et après un plan librairie mené de 2012 à 2016 ? Face à la concurrence des grandes enseignes et à l’ère de la consommation culturelle de masse, ces commerces subissent des baisses de ventes et des hausses de charges importantes, ils réagissent en réduisant leurs fonds et leur personnel… avec le danger de supprimer à long terme leur spécificité : accueil, conseil et offre. Des initiatives cependant font la différence avec le regroupement de magasins par régions ou sur le site Internet Librairiesindépendantes.com fédérant 700 libraires et 4 millions d’ouvrages. Une partie des consommateurs soutiennent les librairies pour également garder les centres-villes vivants, certains les aidant par financement participatif. Pour faire vivre ces lieux et fidéliser leur clientèle, des actions culturelles sont menées (dédicaces mais aussi concerts, rencontres…) et une diversification pourrait être une option en proposant de la papeterie, des voyages culturels, etc. « Que Choisir » a réalisé une enquête pour savoir comment les lecteurs jugent les circuits de vente du livre. Fidèles aux librairies, les consommateurs achètent aussi en ligne et dans les grandes surfaces, mais plébiscitent la compétence du libraire. L’article décompose le prix d’un livre, ventilé entre éditeur, diffuseur, distributeur, fabricant, auteur et TVA : 34 % du prix d’un livre reviendrait au libraire, mais en réalité seul 1 % de bénéfice serait dégagé, une fois toutes les charges soustraites.

    Lire la suite

  • p. 60

    Fiche conso Pratique  Souscrire une offre fibre

    Le très haut débit Internet par la fibre, c’est la promesse de multi-usages concomitants, d’une plus grande rapidité et d’un débit montant plus élevé permettant une efficacité de transmission, de téléLe très haut débit Internet par la fibre, c’est la promesse de multi-usages concomitants, d’une plus grande rapidité et d’un débit montant plus élevé permettant une efficacité de transmission, de téléchargement et de réactivité. 12 millions de logements peuvent y prétendre et cette consopratique indique comment y accéder si on fait partie de ceux-ci. De plus, deux technologies existent : le FTH (fiber to home) avec la fibre de bout en bout ou le FTTB (fiber to the building), empruntant un câble coaxial pour la partie terminale.

    Lire la suite

  • p. 60

    Fiche conso Pratique  La lettre recommandée numérique

    Dans le cadre de la loi de 2016 « pour une république numérique », il est possible d’envoyer à partir du site Internet de La Poste une lettre recommandée électronique avec une valeur juridiqueDans le cadre de la loi de 2016 « pour une république numérique », il est possible d’envoyer à partir du site Internet de La Poste une lettre recommandée électronique avec une valeur juridique incontestable, que ce soit sous la forme d’un courriel transmis au destinataire ou d’un courrier imprimé et envoyé par La Poste. Cette consopratique en explique l’utilisation et le tarif.

    Lire la suite

  • p. 61

    Fiche conso Pratique  En cas d'impayés, une nouvelle solution

    En cas de séparation ou de divorce, chaque parent doit contribuer à l’entretien et à l’éducation de ses enfants en fonction des ressources de chacun. L’Aripa (Agence de recouvrement des impayés deEn cas de séparation ou de divorce, chaque parent doit contribuer à l’entretien et à l’éducation de ses enfants en fonction des ressources de chacun. L’Aripa (Agence de recouvrement des impayés de pensions alimentaires), créée en janvier 2017, peut être saisie par l’un des parents ne percevant plus la pension alimentaire. Cette fiche pratique détaille les missions de cette nouvelle agence et la procédure à suivre pour le parent en difficulté.

    Lire la suite

  • p. 61

    Fiche conso Pratique  Face à une personne qui s'étouffe

    C’est une situation d’urgence : face à une personne qui s’étouffe, il faut rapidement intervenir et pratiquer les bons gestes. Sur les conseils de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers deC’est une situation d’urgence : face à une personne qui s’étouffe, il faut rapidement intervenir et pratiquer les bons gestes. Sur les conseils de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF), « Que Choisir » donne la marche à suivre.

    Lire la suite

  • p. 64

    Action locale  Batterie hors de prix

  • p. 64

    Action locale  Miroir, mon beau miroir...

  • p. 64

    Action locale  Renégociation de prêt

  • p. 65

    Action locale  Vente d'éolienne au pas de charge

  • p. 65

    Action locale  Frais de rejet de chèques annulés

  • p. 65

    Action locale  Assurance santé sans consentement

  • p. 66

    Enquête  Laissée sur le parking

Une question, un doute ? Contactez notre service client du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00 :
  • Adresse postale : Que Choisir / Service client - 4 rue de Mouchy - 60438 Noailles Cedex - France
  • Téléphone : 01 55 56 71 17 (Numéro non surtaxé, tarification selon l’opérateur téléphonique)
  • Fax : 01 55 56 70 91 (Numéro non surtaxé, tarification selon l’opérateur téléphonique)
  • Courriel : serviceclient@quechoisir.org ( Frais d’accès à Internet à la charge du client )
Découvrez également nos offres d’abonnement au site QueChoisir.org ! Abonnement Que Choisir