Que Choisir Mensuel n° 554 - janvier 2017

à noter

Seuls les abonnés à nos magazines peuvent les feuilleter en ligne.
Vous êtes abonné et vous n’avez pas d’identifiant ?

cliquez ici
Seuls les abonnés à ce magazine peuvent le feuilleter en ligne.
Si vous êtes abonné et que vous n’avez pas d’identifiant, cliquez ici
.

Sommaire

  • p. 4

    Editorial  Viande et lait : l'origine révélée

  • p. 13

    Editorial  Bonne année consumériste

  • p. 16

    Enquête  Le dépistage organisé en question

    Plus de 10 ans après la mise en place du dépistage organisé du cancer du sein pour les femmes de 50 à 74 ans, et en plein Octobre rose, le rapport du Comité d’orientation mis en place après unePlus de 10 ans après la mise en place du dépistage organisé du cancer du sein pour les femmes de 50 à 74 ans, et en plein Octobre rose, le rapport du Comité d’orientation mis en place après une concertation citoyenne et scientifique pointait des dysfonctionnements dans l’organisation actuelle du dépistage et concluait à sa nécessaire réforme. Les controverses scientifiques sur les bénéfices attendus du dépistage en termes de mortalité par cancer du sein et mortalité globale apparaissent enfin au grand jour, de même que l’existence de surdiagnostics, avec leur lot d’effets secondaires. « Que Choisir » dresse un état des lieux critique du dépistage organisé, soulignant par ailleurs les exagérations des slogans d’Octobre rose. Devant les inquiétudes légitimes des femmes, l’enquête fait le point à travers 8 questions-réponses sur les facteurs de risques, les antécédents familiaux, la mammographie, l’échographie, l’autopalpation, etc., et leurs conséquences.

    Lire la suite

  • p. 22

    Enquête  Le consommateur mieux protégé

    La loi pour une République numérique a enfin été promulguée en automne 2016. L’article de « Que Choisir » fait le point sur les changements en matière de mort numérique, d’effacement des données ouLa loi pour une République numérique a enfin été promulguée en automne 2016. L’article de « Que Choisir » fait le point sur les changements en matière de mort numérique, d’effacement des données ou de droit à l’oubli numérique, de loyauté des plateformes commerciales, de neutralité du Net, d’avis de consommateur, de portabilité de données avec les clouds, de droit au maintien de la connexion en cas de défaut de paiement, de correspondance électronique privée, de recommandé électronique (qui maintenant équivaut au papier). La neutralité du Net est également présente dans cette loi Lemaire qui interdit aux opérateurs de proposer des offres commerciales différentes en variant les débits ; l’Arcep sanctionnera les abus éventuels

    Lire la suite

  • p. 24

    Enquête  La loi Sapin 2 souffle le chaud et le froid

    « Que Choisir » clarifie le contenu de la loi Sapin 2. Au sujet de l’assurance vie : les blocages de retraits d’argent n’auront pas lieu pendant plus de 3 mois, renouvelables une fois. De plus, le« Que Choisir » clarifie le contenu de la loi Sapin 2. Au sujet de l’assurance vie : les blocages de retraits d’argent n’auront pas lieu pendant plus de 3 mois, renouvelables une fois. De plus, le Haut Conseil à la stabilité financière sera autorisé par l’État à intervenir sur les versements et sur les rémunérations aux assurés : des versements d’une partie des réserves d’un contrat en assurance vie en euros vers de nouveaux contrats en Eurocroissance pourront avoir lieu. D’autre part, la loi essaie d’encadrer les sites Internet aux rendements élevés, qui appâtent et desservent au final les consommateurs. Pour les associations d’épargnants, il y aura désormais l’obligation de soumettre toute modification du contrat au vote de l’assemblée générale. Un focus revient sur la censure par le Conseil constitutionnel de la loi Sapin en matière d’assurance emprunteur, la résiliation annuelle de ce contrat n’étant pas acceptée. Enfin, l’article attire l’attention sur une tendance des assureurs : obliger les assurés à verser une partie de leur épargne sur des unités de compte pour moins assumer les risques…

    Lire la suite

  • p. 26

    Enquête  Difficile d'acheter français

    Depuis les délocalisations d’usines de production françaises dans le gros électroménager en Europe de l’Est, difficile de s’équiper avec des appareils « made in France », voire impossible pour lesDepuis les délocalisations d’usines de production françaises dans le gros électroménager en Europe de l’Est, difficile de s’équiper avec des appareils « made in France », voire impossible pour les lave-linge depuis 2014, ainsi que pour les réfrigérateurs et tout l’univers du froid. Mais on peut encore acheter du petit électroménager de fabrication française : planchas, friteuses, robots ménagers… EuroCave fait figure d’exception en produisant ses caves à vin uniquement dans l’Hexagone, car son processus de fabrication très pointu requiert un contrôle accru. Mais le « made in France » reste une mention mal définie. La certification « Origine France garantie » assure que les caractéristiques essentielles du produit ont été réalisées en France, comme la moitié de son prix de revient. Une démarche gagnante si l’on en juge la progression des ventes. « Que Choisir » dresse la liste des marques et des quelques produits encore français

    Lire la suite

  • p. 28

    Enquête  Arnaque ou bonne affaire ?

    Depuis plusieurs années, l’État oblige les fournisseurs d’énergie et de carburant à contribuer à la réduction des consommations d’énergie des ménages sous peine d’une lourde pénalité financière. PourDepuis plusieurs années, l’État oblige les fournisseurs d’énergie et de carburant à contribuer à la réduction des consommations d’énergie des ménages sous peine d’une lourde pénalité financière. Pour atteindre leur objectif, ces professionnels doivent capitaliser des certificats d’économie d’énergie (CEE) grâce aux travaux réalisés par les particuliers, en leur versant des « primes énergie » converties en chèques ou en bons d’achat. Dans le cadre de la loi pour la transition énergétique qui encourage les actions visant à lutter contre le gaspillage d’énergie, les foyers modestes peuvent bénéficier d’ampoules LED gratuites et de l’isolation de leurs combles pour 1 €. Une aubaine pour réduire la facture d’électricité ! Ce qui pourrait ressembler à une arnaque n’en est pas une, précise « Que Choisir ». Cette opération, qui n’est pas désintéressée, est proposée aux ménages sous condition de ressources et dépend de leur composition. Les autres peuvent s’équiper à petits prix. Plusieurs entreprises spécialisées dans le domaine des économies d’énergie se sont lancées sur le filon et servent d’intermédiaires entre les fournisseurs et les particuliers

    Lire la suite

  • p. 30

    Test de produits  Lave-vaisselle

    « Que Choisir » a testé 22 lave-vaisselle en pose libre, avec top amovible, d’une capacité de 12 à 14 couverts. Lavage, rinçage et séchage, consommation d’eau et d’électricité, durée des cycles,« Que Choisir » a testé 22 lave-vaisselle en pose libre, avec top amovible, d’une capacité de 12 à 14 couverts. Lavage, rinçage et séchage, consommation d’eau et d’électricité, durée des cycles, niveau sonore et enfin commodité d’emploi sont les fonctions testées pour évaluer ces appareils. Trois modèles peuvent être utilisés en mode connecté. Le stockage des couverts (panier ou tiroir) est spécifié pour l’ensemble des modèles. Quand il est connu, le pays de fabrication du lave-vaisselle est indiqué. Le classement laisse apparaître deux « meilleurs choix » et un modèle au rapport qualité/prix intéressant, vendu deux fois moins cher que ces deux appareils.

    Lire la suite

  • p. 32

    Test de produits  Chauffe-eau thermodynamiques

    Le chauffe-eau thermodynamique séduit de nombreux foyers mais ne convient pas à tous : il faut évaluer le climat, le type de logement et le mode de consommation. « Que Choisir » explique sonLe chauffe-eau thermodynamique séduit de nombreux foyers mais ne convient pas à tous : il faut évaluer le climat, le type de logement et le mode de consommation. « Que Choisir » explique son fonctionnement, son utilisation et les critères pour le choisir : en fonction de son rendement, évalué en COP (coefficient de performance), de sa capacité et de son niveau sonore puisqu’il s’agit d’un cumulus avec une pompe à chaleur. Cinq appareils ont été testés suivant leurs performances (COP et montée en températures), le niveau sonore à 1,5 mètre et la facilité d’emploi. Les mesures de COP dépendent beaucoup de la température extérieure. Un focus alerte sur les démarchages à domicile sur ces produits et un autre indique comment réduire sa consommation d’eau chaude

    Lire la suite

  • p. 36

    Test de produits  Tables de cuisson à induction

    « Que Choisir » a testé 21 tables à induction comportant trois ou quatre zones de cuisson, vendues entre 300 et 1 400 €. L’essai a privilégié les performances de chauffage et de cuisson tout en« Que Choisir » a testé 21 tables à induction comportant trois ou quatre zones de cuisson, vendues entre 300 et 1 400 €. L’essai a privilégié les performances de chauffage et de cuisson tout en tenant compte de la facilité d’emploi, de la sécurité et de la consommation électrique des appareils. Au final, deux « meilleurs choix » distinguent des tables qui offrent une bonne montée en température et une homogénéité de cuisson. Un « bon choix » et un « meilleur rapport qualité/prix » sont également à l’honneur.

    Lire la suite

  • p. 38

    Test de produits  Votre smartphone au poignet

    La nouvelle génération des montres connectées est plus esthétique et s’adapte mieux au poignet. Une fois connectée à un smartphone, la montre reçoit les SMS, les appels auxquels on peut répondre, lesLa nouvelle génération des montres connectées est plus esthétique et s’adapte mieux au poignet. Une fois connectée à un smartphone, la montre reçoit les SMS, les appels auxquels on peut répondre, les notifications des réseaux sociaux… et donne l’heure. L’intérêt réside dans les mesures fournies par les applis santé (dépenses caloriques, distances parcourues, podomètre et fréquence cardiaque). « Que Choisir » a testé 9 montres connectées en évaluant les fonctions santé, les interactions avec le smartphone, la facilité d’utilisation, la qualité de l’écran et de fabrication, mais aussi l’autonomie de la batterie. C’est le point noir pour beaucoup de modèles, sauf pour certains, de la marque Pebble, dotés d’un écran à encre électronique, plus économe

    Lire la suite

  • p. 40

    Test de produits  Elles ont tout d'une grande

    « Que Choisir » a testé 4 citadines (Hyundai 110, Renault Twingo, Peugeot 108, Opel Karl) qui représentent plus de la moitié des ventes de voitures neuves en France. Les critères ont été la qualité« Que Choisir » a testé 4 citadines (Hyundai 110, Renault Twingo, Peugeot 108, Opel Karl) qui représentent plus de la moitié des ventes de voitures neuves en France. Les critères ont été la qualité de vie à bord, la boîte de vitesses, le comportement routier (tenue de route, direction, freinage, diamètre de braquage), la consommation et la sécurité. Si elles sont désormais mieux équipées grâce aux dernières avancées technologiques comme l’antipatinage, le démarrage en côte ou les 6 airbags, il faut être vigilant sur ce que le modèle de base propose réellement. Sur ce type d’auto, les constructeurs ont désormais supprimé les mécaniques diesels et proposent principalement un moteur à 3 cylindres. L’article détaille les points forts et les faiblesses des quatre véhicules suivant la vie à bord, sur la route (certains moteurs manquant d’énergie…) et à l’usage, avec la visibilité et la compacité notamment

    Lire la suite

  • p. 44

    Crash Test  Le protocole a été durci

    À partir du protocole de test sévère Euro NCAP, la sécurité automobile de la Kia Niro, de la Peugeot 3008, de la Renault Scénic, de la Seat Ateca et de la Volkswagen Tiguan a été évaluée, avec unÀ partir du protocole de test sévère Euro NCAP, la sécurité automobile de la Kia Niro, de la Peugeot 3008, de la Renault Scénic, de la Seat Ateca et de la Volkswagen Tiguan a été évaluée, avec un véhicule doté des équipements de base et un autre disposant des solutions d’aide à la conduite et de sécurité disponibles en pack. Les 4 critères clés sont la protection adulte, la protection enfant (6 et 10 ans) avec choc frontal et latéral, la protection des piétons et l’aide à la sécurité. Pour chaque voiture, les résultats sont détaillés et commentés

    Lire la suite

  • p. 46

    Enquête  Le nouvel argument marketing

    Dernier ressort publicitaire en vogue dans l’univers de l’agroalimentaire, le « clean label » est censé désigner des produits contenant moins d’ingrédients artificiels, d’une composition soi-disantDernier ressort publicitaire en vogue dans l’univers de l’agroalimentaire, le « clean label » est censé désigner des produits contenant moins d’ingrédients artificiels, d’une composition soi-disant plus authentique et naturelle. De plus en plus de produits affichent ce caractère simple et traditionnel via des mentions telles que « à l’ancienne », « comme autrefois » ou encore « tout simplement »… « Que Choisir » a décrypté la composition de 150 produits répartis en 8 catégories (biscuit palmier, glace à la vanille, mousse au chocolat, pâte brisée, plats préparés, saucisses, sorbet citron et yaourt à la framboise) en énumérant leur nom commercial, la liste de tous les ingrédients, ainsi que les additifs et allergènes. Si certains sont irréprochables, d’autres laissent à désirer. En cause, pour certaines recettes : le remplacement d’un ingrédient par un autre (les œufs remplacés par du lait), l’ajout d’additifs ou d’ingrédients allergènes, ou encore une longue liste d’ingrédients en contradiction avec le principe de recette « simple ».

    Lire la suite

  • p. 52

    Enquête  Une expérimentation biaisée

    Face à la complexité de l’étiquetage nutritionnel sur les emballages alimentaires, la loi santé de 2014 prévoyait un étiquetage simplifié, sur la base du volontariat, compréhensible par l’ensembleFace à la complexité de l’étiquetage nutritionnel sur les emballages alimentaires, la loi santé de 2014 prévoyait un étiquetage simplifié, sur la base du volontariat, compréhensible par l’ensemble des Français. L’objectif était de sensibiliser la population à une alimentation plus saine. Le logo Nutri-Score, proposé en 2015 par le professeur Serge Hercberg (Inserm), est basé sur un code de 5 couleurs associées aux 5 premières lettres de l’alphabet et classe les produits selon leur qualité nutritionnelle. Alors que plusieurs organismes – dont l’UFC-Que Choisir – ont accueilli favorablement ce système, des industriels ont exprimé leur désaccord en le jugeant trop simpliste. Sous la houlette du FFSA (Fonds français pour l’alimentation et la santé), une expérimentation de grande ampleur a été organisée dans différents rayons alimentaires de la grande distribution pour tester auprès des consommateurs leur perception et la pertinence de quatre logos nutritionnels (Nutri-Score, Sens, Nutri-Couleurs, Nutri-Repère). En attendant les conclusions, mi-janvier 2017, qui désigneront le vainqueur, « Que Choisir » a mené son enquête dans 23 des supermarchés en test et constate que les marques nationales ont peu joué le jeu, contrairement aux marques de distributeur

    Lire la suite

  • p. 54

    Enquête  Chronique d'un abandon programmé

    La boucle locale cuivre utilisée par Orange, ex-France Télécom, pour la téléphonie fixe mais aussi pour l’accès à Internet par ADSL présente des failles dans l’entretien. Et 8 % des adultes en FranceLa boucle locale cuivre utilisée par Orange, ex-France Télécom, pour la téléphonie fixe mais aussi pour l’accès à Internet par ADSL présente des failles dans l’entretien. Et 8 % des adultes en France n’ont toujours pas de téléphone portable, dont 55 % des plus de 70 ans. Alors que le plan « France très haut débit » prévoyait de généraliser l’accès à Internet par la fibre optique jusqu’à la prise en 2022, ce serait en 2030, voire en 2045 au vu des coûts des travaux et du peu d’enthousiasme des consommateurs qui se satisfont de l’ADSL… Une solution est cependant avancée indirectement par divers acteurs du réseau : rendre l’ADSL plus cher, surtout en zone rurale, et moins efficace, pour motiver la bascule vers la fibre optique. « Que Choisir » enquête entre actions en cours et réglementation peu claire. Un focus est dédié à la fin du réseau téléphonique commuté (RTC) qui substitue le signal analogique au signal numérique, un autre fait le point sur le réseau de fibre optique, et un troisième d’intéresse au cas de la Lozère avec son association citoyenne sur la fibre en zone rurale

    Lire la suite

  • p. 57

    Enquête  Gare aux faux amis

    « Que Choisir » fait la lumière sur une escroquerie bien rodée sur le réseau social Internet Facebook, via la messagerie Messenger : vous êtes contacté par des personnes qui se font passer pour vos« Que Choisir » fait la lumière sur une escroquerie bien rodée sur le réseau social Internet Facebook, via la messagerie Messenger : vous êtes contacté par des personnes qui se font passer pour vos amis et qui ont créé de faux profils Facebook. Ces escrocs vous incitent à appeler plusieurs fois un numéro surfacturé. L’article indique comment être vigilant et quelles démarches accomplir si vous vous êtes fait piéger.

    Lire la suite

  • p. 58

    Enquête  Des tarifs qui volent trop haut !

    Bizarre, bizarre…. À y regarder de près et en comparant les prix, la liaison aérienne Paris-Alger coûte à peu près la même chose, que l’on vole sur Air Algérie ou Aigle Azur. Pour le Collectif contreBizarre, bizarre…. À y regarder de près et en comparant les prix, la liaison aérienne Paris-Alger coûte à peu près la même chose, que l’on vole sur Air Algérie ou Aigle Azur. Pour le Collectif contre la cherté des transports vers l’Algérie (CCTA), il y a comme un air d’entente entre ces deux compagnies qui assurent 90 % des vols à destination de l’Algérie. « Que Choisir » a relevé plusieurs fois les prix du billet Paris-Alger chez Air Algérie, Aigle Azur et Air France et a en effet constaté d’étranges similitudes dans les prix entre les deux premiers transporteurs. En outre, le jeu des devises renchérit un peu plus encore le billet.

    Lire la suite

  • p. 60

    Fiche conso pratique  Changer ses fenêtres

    Afin de remplacer au mieux vos vieilles fenêtres, l’article détaille les caractéristiques techniques à connaître pour choisir le double vitrage adapté à vos besoins et à votre lieu de vie. LesAfin de remplacer au mieux vos vieilles fenêtres, l’article détaille les caractéristiques techniques à connaître pour choisir le double vitrage adapté à vos besoins et à votre lieu de vie. Les critères de sélection des matériaux sont leur coefficient de transmission thermique (Uw), le facteur solaire (Sw) et les facteurs étanchéité d’air, résistance à l’eau et résistance à l’air (AEV). Prix, pose, isolation phonique doivent également être pris en compte

    Lire la suite

  • p. 60

    Fiche conso pratique  Place aux pièces d'occasion

    Dès le 1er janvier 2017, suite à la loi de transition énergétique du 17 août 2015, les réparateurs automobiles (garagistes, carrossiers, recycleurs…) ont l’obligation, sous peine d’amende, deDès le 1er janvier 2017, suite à la loi de transition énergétique du 17 août 2015, les réparateurs automobiles (garagistes, carrossiers, recycleurs…) ont l’obligation, sous peine d’amende, de proposer à leurs clients une pièce d’occasion à la place d’une neuve afin de faire baisser les coûts d’entretien de leur voiture particulière ou de leur camionnette. Ce dispositif permettrait aussi le recyclage des déchets automobiles. Cette « consopratique » en précise les modalités, car cela ne concerne pas toutes les pièces automobiles.

    Lire la suite

  • p. 61

    Fiche conso pratique  Veiller à la sécurité électrique

    L’installation électrique d’un logement doit respecter la norme NF C 15-100, même si aucune réglementation ne l’impose. Toutefois, il est recommandé de veiller à ce que l’installation électrique deL’installation électrique d’un logement doit respecter la norme NF C 15-100, même si aucune réglementation ne l’impose. Toutefois, il est recommandé de veiller à ce que l’installation électrique de son logement ne soit pas trop vétuste. Les professionnels ont établi 6 points de sécurité qui garantissent la sécurité électrique de l’habitation. Des travaux peuvent être réalisés en totalité ou non mais en conformité avec la norme qui est en constante évolution

    Lire la suite

  • p. 61

    Fiche conso pratique  Fournir une photo d'identité dématérialisée

    La simplification des procédures administratives amorcée en 2015 offre la possibilité de fournir une photo d’identité dématérialisée (pour le moment, uniquement lors d’une demande de permis deLa simplification des procédures administratives amorcée en 2015 offre la possibilité de fournir une photo d’identité dématérialisée (pour le moment, uniquement lors d’une demande de permis de conduire). Pour ce faire, il suffit de se rendre chez un professionnel ou dans une des cabines de type Photomaton agréées. Cette « consopratique » détaille toute la procédure et indique qu’elle s’appliquera à d’autres démarches administratives d’ici la fin 2018

    Lire la suite

  • p. 64

    Action locale  Coupables écarts dans la cuisine

  • p. 64

    Action locale  la preuve par le gâteau

  • p. 64

    Action locale  Frais d'obsèques impayés

  • p. 65

    Action locale  La tocante bat la breloque

  • p. 65

    Action locale  CVarglass remplace un peu vite

  • p. 65

    Action locale  La "carte verte", sésame de l'assurance

  • p. 66

    Enquête  Les mauvaises manières d'Enedis

Une question, un doute ? Contactez notre service client du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00 :
  • Adresse postale : Que Choisir / Service client - 4 rue de Mouchy - 60438 Noailles Cedex - France
  • Téléphone : 01 55 56 71 17 (Numéro non surtaxé, tarification selon l’opérateur téléphonique)
  • Fax : 01 55 56 70 91 (Numéro non surtaxé, tarification selon l’opérateur téléphonique)
  • Courriel : serviceclient@quechoisir.org ( Frais d’accès à Internet à la charge du client )
Découvrez également nos offres d’abonnement au site QueChoisir.org ! Abonnement Que Choisir