Que Choisir Mensuel n° 540 - octobre 2015

à noter

Seuls les abonnés à nos magazines peuvent les feuilleter en ligne.
Vous êtes abonné et vous n’avez pas d’identifiant ?

cliquez ici
Seuls les abonnés à ce magazine peuvent le feuilleter en ligne.
Si vous êtes abonné et que vous n’avez pas d’identifiant, cliquez ici
.

Sommaire

  • p. 4

    Editorial  Changer d'assurance emprunteur, un droit

  • p. 13

    Editorial  Stop à la sourde oreille !

  • p. 16

    Enquête  Ligne de front stabilisée

    Les associations locales de l’UFC-Que Choisir » se sont rendues dans plus de 3 600 super- et hypermarchés pour relever les prix de 81 produits de marques nationales et de distributeurs. « Que ChoisirLes associations locales de l’UFC-Que Choisir » se sont rendues dans plus de 3 600 super- et hypermarchés pour relever les prix de 81 produits de marques nationales et de distributeurs. « Que Choisir » dresse ainsi un palmarès à l’échelle nationale, et note que l’écart est de 100 € entre l’enseigne la plus chère et la moins chère pour un panier moyen de 410 €. Deux marques arrivent en tête ex aequo. Pour leur part, les drives, qui ont fait une apparition remarquée ces dernières années, deviennent compétitifs face aux grandes surfaces classiques. Un autre classement indique le niveau de prix de chaque enseigne par département. L’article aborde le phénomène de concentration qui touche la grande distribution française avec le jeu des alliances, et évoque l’éventuelle arrivée de l’américain Costco sur le territoire français en 2016. Pour connaître le supermarché le moins cher dans votre ville, « Que Choisir » propose un comparateur sur son site Internet.

    Lire la suite

  • p. 22

    Enquête  Du producteur au consommateur

    Face aux grandes surfaces, véritables mastodontes de la vente alimentaire, les consommateurs se tournent volontiers vers les circuits courts. Ce système de vente sans intermédiaire connaît un succèsFace aux grandes surfaces, véritables mastodontes de la vente alimentaire, les consommateurs se tournent volontiers vers les circuits courts. Ce système de vente sans intermédiaire connaît un succès qui ne se dément pas. Différents réseaux se sont développés, de la vente à la ferme aux magasins de producteurs en passant par les drives fermiers. Les sondages montrent que les consommateurs les apprécient principalement pour la fraîcheur et la qualité des produits. Dans une moindre mesure, les clients pensent que les producteurs préservent mieux leur emploi, tout en étant plus justement rémunérés. En revanche, les prix fixés en fonction des stratégies adoptées par les vendeurs demeurent assez disparates. Et mener de front culture et vente n’est pas de tout repos, comme le révèlent certains producteurs interrogés sur leur pratique. En zone périurbaine, le principal frein au développement des circuits courts repose sur le manque de terres agricoles accessibles aux agriculteurs. L’article dresse une liste des principales formes de circuits courts accompagnées de leur site Internet.

    Lire la suite

  • p. 26

    Enquête  Cocorico trompeur

    Au moment où l’on s’apprête à célébrer la Journée mondiale de l’œuf, le 10 octobre prochain, l’association L214, qui œuvre pour la défense animale, interpelle les consommateurs sur l’élevage desAu moment où l’on s’apprête à célébrer la Journée mondiale de l’œuf, le 10 octobre prochain, l’association L214, qui œuvre pour la défense animale, interpelle les consommateurs sur l’élevage des poules pondeuses en batterie. Sur chaque coquille d’œuf est inscrit un code numéroté de 0 à 3 qui précise leur mode d’élevage : en plein air et nourrie biologiquement, en plein air, au sol ou en cage. L’enquête, qui porte sur les œufs codés 3 vendus dans les grandes surfaces, révèle notamment qu’un bon nombre d’œufs d’un même élevage intensif se retrouvent dans les rayons, vendu aussi bien sous le nom de marques nationales que de marques d’enseignes ou premier prix. En outre, elle souligne que ce mode d’élevage peu attractif est souvent contrebalancé par des mentions plus valorisantes pour le consommateur, « œufs frais » par exemple.… En encadré, un petit rappel de la réglementation concernant le marquage des œufs.

    Lire la suite

  • p. 28

    Test de produits  Fours micro-ondes combinés

    Contrairement au four à micro-ondes simple, le four à micro-ondes combiné à l’avantage de cumuler trois fonctions : cuire, griller ou réchauffer les aliments. « Que Choisir » a testé les performancesContrairement au four à micro-ondes simple, le four à micro-ondes combiné à l’avantage de cumuler trois fonctions : cuire, griller ou réchauffer les aliments. « Que Choisir » a testé les performances de 21 fours à micro-ondes combinés dont le prix varie de 90 à 749 €. Décongélation, gril, modes de cuisson, réchauffage, niveau sonore sont autant de critères entrant en ligne de compte pour leur évaluation. Certains sont dotés d’accessoires pour la cuisson vapeur et d’un plat brunisseur. Les résultats font ressortir deux « meilleurs choix » mais aussi trois « bons choix ».

    Lire la suite

  • p. 30

    Test de produits  Pas de sels sous les aisselles

    Malgré les conclusions rassurantes du Comité scientifique européen pour la sécurité des consommateurs sur les risques de cancer liés à la présence d’aluminium dans certains cosmétiques, les autoritésMalgré les conclusions rassurantes du Comité scientifique européen pour la sécurité des consommateurs sur les risques de cancer liés à la présence d’aluminium dans certains cosmétiques, les autorités sanitaires françaises maintiennent leur recommandation émise en 2011. Elles préconisent de limiter la concentration d’aluminium à 0,6 % dans les antitranspirants et de ne pas les utiliser sur une peau lésée. Après son test de 2007, « Que Choisir » renouvelle les analyses de 6 déodorants et de 16 antitranspirants pour femme et pour homme. Les premiers sont utilisés pour masquer les odeurs, mais n’évitent pas la transpiration. En revanche, les seconds bloquent en partie le mécanisme de la transpiration grâce aux sels d’aluminium. En ce qui concerne les sprays, majoritaires sur le marché, « Que Choisir » met en garde contre les risques d’inflammabilité et surtout d’inhalation des substances, et souligne sa préférence pour les produits à bille. Enfin, d’autres substances indésirables présentes dans les déodorants peuvent devenir nocives lorsqu’elles sont mélangées : c’est ce que l’on appelle « l’effet cocktail ». « Que Choisir » a également vérifié la pertinence de l’étiquetage.

    Lire la suite

  • p. 34

    Test de produits  Faut-il succomber ?

    « Que Choisir » a testé 9 antivirus pour smartphones Android de marques telles que Avast, Norton, Bitdefender, G-Data, Avira…Les critères ont été la protection contre les menaces, la préservation des« Que Choisir » a testé 9 antivirus pour smartphones Android de marques telles que Avast, Norton, Bitdefender, G-Data, Avira…Les critères ont été la protection contre les menaces, la préservation des données et du matériel en cas de vol ou de perte mais aussi la facilité d’utilisation. D’autres fonctions existent comme la détection de sites de phishing, la protection contre la désinstallation ou la fonction antivol. Toutefois, l’article met aussi en avant les autres solutions de protection existantes comme l’accès à son compte Google pour localiser son appareil ou le fait d’installer un code de verrouillage (si on a au préalable activé les bonnes fonctionnalités !).

    Lire la suite

  • p. 36

    Test de produits  Plus propres, mieux équipées

    « Que Choisir » a évalué 8 petites citadines de marques telles qu’Opel, Seat, Peugeot, Toyota, Renault ou Suzuki sur circuit et sur route, puis en laboratoire. Les critères ont été la performance,« Que Choisir » a évalué 8 petites citadines de marques telles qu’Opel, Seat, Peugeot, Toyota, Renault ou Suzuki sur circuit et sur route, puis en laboratoire. Les critères ont été la performance, les volumes, l’aptitude du véhicule à réagir en urgence, le freinage, la tenue de route, la qualité de fabrication, la finition, l’agrément général…Pour chaque véhicule, une note est attribuée et les points positifs et négatifs sont détaillés. L’article explique également les différences entre les moteurs diesels et les moteurs essences, qui ont fait beaucoup de progrès (moteur 3 cylindres, système Stop & Start…) pour la conduite en ville. Outre les systèmes obligatoires comme l’antiblocage de roues, le contrôleur de trajectoire ou la surveillance de pression de pneus, des équipements en termes de sécurité, de connectivité et d’aide à la conduite peuvent aussi être proposés sur ces véhicules, mais les prix montent vite.

    Lire la suite

  • p. 40

    Test de produits  Sèche-linge

    « Que Choisir » a testé, sur trois programmes de lavage différents, 15 sèche-linge dont 2 à évacuation et 13 à condensation classique ou avec pompe à chaleur. Les performances de séchage (durée,« Que Choisir » a testé, sur trois programmes de lavage différents, 15 sèche-linge dont 2 à évacuation et 13 à condensation classique ou avec pompe à chaleur. Les performances de séchage (durée, homogénéité, précision, etc.) et la consommation d’électricité ont été les critères les plus importants. Les experts ont également jugé la notice et la facilité d’utilisation des appareils. Au final, des écarts de notes assez importants ont été observés entre le premier et le dernier du test. Et comme les moins chers à l’achat ne sont pas forcément les plus économes, mieux vaut, sur le long terme, bien étudier le rapport qualité/prix des appareils.

    Lire la suite

  • p. 42

    Enquête  Des fraudes qui font tache

    La viticulture française connaît de nombreux faits de fraudes. « Que Choisir » revient sur ceux qui ont marqué ces 10 dernières années, entre les fraudes aux appellations, les chaptalisations (ajoutLa viticulture française connaît de nombreux faits de fraudes. « Que Choisir » revient sur ceux qui ont marqué ces 10 dernières années, entre les fraudes aux appellations, les chaptalisations (ajout de sucre dans le vin), l’ajout de produits toxiques ou de levures aromatisées et discutables, le vol de bouteilles vides ou de capsules-congés comme en Champagne et autres tromperies à l’éthanal de synthèse, par exemple… Sur des millions de bouteilles, il n’y en a heureusement pas que des mauvaises, loin de là. Un encart éclaire les tests de dégustation de vin et un autre évoque les contrefaçons chinoises.

    Lire la suite

  • p. 47

    Enquête  Il y a une vie après la mort !

    Au milieu des rumeurs de vols de métaux, de trafic international et de recyclage, que deviennent nos vieux appareils électroménagers quand nous les abandonnons à la déchetterie ? Pour le découvrir, «Au milieu des rumeurs de vols de métaux, de trafic international et de recyclage, que deviennent nos vieux appareils électroménagers quand nous les abandonnons à la déchetterie ? Pour le découvrir, « Que Choisir » a équipé d’une balise GPS un lave-linge, un sèche-linge, un ordinateur portable, une cafetière expresso, un téléviseur, un réfrigérateur-congélateur, deux congélateurs et une tondeuse. À l’arrivée, beaucoup de kilomètres qui posent la question du poids environnemental de ce recyclage, et quelques surprises…

    Lire la suite

  • p. 50

    Enquête  La réparation redevient tendance

    On a, de nos jours, davantage tendance à remplacer qu’à réparer. La faute au prix élevé de la réparation, mais aussi au manque de disponibilité des pièces détachées. Étonnamment, bon nombreOn a, de nos jours, davantage tendance à remplacer qu’à réparer. La faute au prix élevé de la réparation, mais aussi au manque de disponibilité des pièces détachées. Étonnamment, bon nombre d’appareils ménagers sont également conçus de telle façon qu’ils s’avèrent impossibles à démonter et donc à réparer. L’enquête pointe les obstacles qui se dressent sur le chemin de la réparation, fait le point sur le concept d’obsolescence programmée et montre qu’il peut parfois être facile et avantageux, grâce à quelques astuces et conseils, de prolonger la durée de vie de ses appareils.

    Lire la suite

  • p. 52

    Enquête  Vos oreilles valent de l'or

    L’accès à l’appareillage reste prohibitif pour les malentendants, et ce d’autant plus qu’il s’adresse majoritairement à des personnes retraitées. À l’achat, la dépense moyenne s’élève à 1 500 € pourL’accès à l’appareillage reste prohibitif pour les malentendants, et ce d’autant plus qu’il s’adresse majoritairement à des personnes retraitées. À l’achat, la dépense moyenne s’élève à 1 500 € pour une seule aide, soit 3 000 € pour un double appareillage. Or, la prise en charge par l’Assurance maladie et les complémentaires est très faible. En se basant sur 10 modèles parmi les plus vendus, « Que Choisir » a calculé la marge brute moyenne de l’audioprothésiste ainsi que le reste à charge pour l’achat de deux appareils. Les résultats sont pour le moins édifiants. Le marché des audioprothèses manque de transparence. La loi Macron prévoit de modifier les règles du devis normalisé en découplant le prix de chaque équipement et de chaque prestation (réglage, nettoyage, renouvellement des accessoires, etc.) ainsi que les modalités de prise en charge et de remboursement. À suivre, donc… Sur notre site Internet, vous retrouverez en outre les résultats d’une enquête de satisfaction réalisée auprès de 2 800 porteurs de prothèses auditives abonnés à la newsletter « Que Choisir » : coût, remboursement, services rendus par l’audioprothésiste, etc.

    Lire la suite

  • p. 56

      Pour un meilleur confort d'écoute

    « Que Choisir » a testé trois catégories de produits conçus pour faciliter le quotidien des personnes malentendantes et a sélectionné parmi elles 7 téléphones, 6 casques télé et 5 réveils disposant« Que Choisir » a testé trois catégories de produits conçus pour faciliter le quotidien des personnes malentendantes et a sélectionné parmi elles 7 téléphones, 6 casques télé et 5 réveils disposant notamment de systèmes d’amplification du son. Ces appareils ont été jugés par une vingtaine d’utilisateurs de plus de 50 ans, appareillés ou non, pendant deux semaines à leur domicile. Ensuite, ils ont été évalués par des experts : un ergothérapeute, un ergonome et un technicien. La qualité d’écoute a été prépondérante pour les téléphones et les casques audio-télé sans fil, mais c’est l’efficacité des systèmes d’alarme (flash, sonnerie amplifiée, coussin vibrant) qui a primé pour les réveils. Les résultats, très contrastés, montrent par ailleurs l’inefficacité et donc l’inutilité de certains équipements.

    Lire la suite

  • p. 58

    Enquête  Les attaques se multiplient

    L’essor du commerce en ligne s’est accompagné d’une hausse des fraudes bancaires. L’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales a constaté que les débits frauduleux sur comptesL’essor du commerce en ligne s’est accompagné d’une hausse des fraudes bancaires. L’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales a constaté que les débits frauduleux sur comptes bancaires se sont accrus de manière significative depuis 2010. Le développement du paiement mobile sans contact (NFC), qui consiste à payer en apposant sa carte bancaire ou son téléphone sur un terminal de paiement, a ouvert la voie à d’autres formes de piratage. Ainsi, les données bancaires qui transitent par ondes radio peuvent être interceptées par une personne à proximité munie d’un téléphone portable. Face à ce genre de fraudes qui pourraient prendre de l’ampleur à l’avenir, le secteur bancaire n’a pas encore trouvé la parade pour sécuriser ces règlements sans contact. « Que Choisir » livre des conseils pour mieux se prémunir contre toute tentative de fraude.

    Lire la suite

  • p. 60

    Fiche conso pratique  Peut-on refuser d'adhérer ?

    D’ici le 1er janvier 2016, toutes les entreprises doivent mettre en place une couverture complémentaire santé à laquelle chaque salarié doit adhérer. Il y a cependant certains cas d’exception queD’ici le 1er janvier 2016, toutes les entreprises doivent mettre en place une couverture complémentaire santé à laquelle chaque salarié doit adhérer. Il y a cependant certains cas d’exception que cette « consopratique » détaille, comme par exemple le cas où la complémentaire est également obligatoire dans l’entreprise du conjoint. L’article fait le point sur certains paradoxes et indique comment avoir gain de cause en cas de litige.

    Lire la suite

  • p. 61

    Fiche conso pratique  Les droits des usagers

    Faire ses courses dans un drive implique le paiement en ligne. Les règles de droit sont les mêmes que pour la vente à distance. Elles s’appliquent au droit de rétractation, à la non-conformité d’unFaire ses courses dans un drive implique le paiement en ligne. Les règles de droit sont les mêmes que pour la vente à distance. Elles s’appliquent au droit de rétractation, à la non-conformité d’un produit, à un produit manquant qui n’a pu être livré. Cette fiche « consopratique » explique quel est le délai en cas de réclamation et quels sont les produits concernés.

    Lire la suite

  • p. 61

    Fiche conso pratique  Les honoraires de dispensation

    Le mode de rémunération des pharmaciens a récemment évolué en fonction de leur suivi et des conseils qu’ils prodiguent au sujet des médicaments remboursables : il s’agit des « honoraires deLe mode de rémunération des pharmaciens a récemment évolué en fonction de leur suivi et des conseils qu’ils prodiguent au sujet des médicaments remboursables : il s’agit des « honoraires de dispensation ». Cette « consopratique » en explicite le fonctionnement, décrit l’effet sur le prix final et détermine qui doit régler celui-ci, le patient ou l’Assurance maladie.

    Lire la suite

  • p. 64

    Action locale  Un doigt de fée

  • p. 64

    Action locale  Séjour amputé de deux jours

  • p. 64

    Action locale  L'assureur va droit au mur

  • p. 65

    Action locale  Le compteur tournait au ralenti

  • p. 65

    Action locale  SAV pas très sérieux

  • p. 65

    Action locale  Il n'y avait pas photo !

  • p. 66

    Enquête  Mauvais souvenir de vacances

Une question, un doute ? Contactez notre service client du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00 :
  • Adresse postale : Que Choisir / Service client - 4 rue de Mouchy - 60438 Noailles Cedex - France
  • Téléphone : 01 55 56 71 17 (Numéro non surtaxé, tarification selon l’opérateur téléphonique)
  • Fax : 01 55 56 70 91 (Numéro non surtaxé, tarification selon l’opérateur téléphonique)
  • Courriel : serviceclient@quechoisir.org ( Frais d’accès à Internet à la charge du client )
Découvrez également nos offres d’abonnement au site QueChoisir.org ! Abonnement Que Choisir