Panier
0  article

Que Choisir Mensuel N° 506 - septembre 2012

à noter

Seuls les abonnés à nos magazines peuvent les feuilleter en ligne.
Vous êtes abonné et vous n’avez pas d’identifiant ?

cliquez ici
Seuls les abonnés à ce magazine peuvent le feuilleter en ligne.
Si vous êtes abonné et que vous n’avez pas d’identifiant, cliquez ici
.

Sommaire

  • p. 3

    Editorial  Fini les fausses promesses

  • p. 4

    Actualité  Moteurs Diesel, officiellement cancérogènes - Ascenseur, le décret qui change tout - Panneaux solaires, boîtiers défectueux

  • p. 12

    Courrier des lecteurs  Non au ralentisseur ! - Accident : l'indemnisation traîne - Gifi, qualité mini - Et la vasque explosa…

  • p. 16

    Test de produits  Emballement médiatique ou vrai risque ?

    L’aluminium revient sur le devant de la scène. Accusé de toxicité surtout à forte dose, on retrouve ce métal dans les solutions de dialyse et à fortiori chez les salariés travaillant dans l’industrie de l’aluminium. Il est aussi présent dans divers usages de la vie quotidienne (alimentation, vaccin, cosmétique, médicament) mais les études scientifiques n’apportent pas la preuve absolue du risque encouru pour la santé humaine. Il en va de même pour les recherches sur les liens entre la maladie d’Alzheimer et la présence de l’aluminium dans l’eau du robinet.

  • p. 18

    Test de produits  Pas de quoi s'affoler

    Plusieurs familles de produits alimentaires sont directement concernées par la présence d’aluminium, soit de manière naturelle, soit en raison de leur emballage, soit utilisée dans certains additifs. Que Choisir a analysé les doses d’aluminium dans 80 produits aussi divers que les crustacés, le chocolat, les fromages et même les préparations pour nourrissons…Quelques produits dépassent la dose fixée par les autorités européennes qui s’élève à 1mg par kilo de poids corporel et par semaine. Ces teneurs ne sont pas pour autant alarmantes, car ces aliments sont consommés de manière peu fréquente.

  • p. 20

    Enquête  Des malades délaissés

    La myofasciite à macrophages, une maladie invalidante dont seraient atteintes quelques personnes, trouverait son origine dans l'aluminium utilisé comme adjuvant dans certains vaccins. Les symptômes de douleurs musculaires et de fatigue chronique surviennent environ un an après l’injection du vaccin. Les autorités sanitaires ne remettent pas en cause l’apparition d’un syndrome clinique mais ne pensent pas que l’on puisse l’imputer aux adjuvants aluminiques. A ce jour, l’Agence nationale de sécurité du médicament attend encore des preuves du lien entre aluminium et vaccin, alors que les médecins spécialisés et patients sont eux convaincus de l’implication de l’aluminium vaccinal dans la maladie.

  • p. 22

    Enquête  S'en passer, un jeu d'enfant

    Dans son rapport « alu et cosmétiques » en date de 2011, l’Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé), s’est penchée plus particulièrement sur les déodorants et antitranspirants. Ses conclusions ne font pas clairement apparaître un lien entre la toxicité de l’aluminium et l’apparition de cancers du sein. Seules deux recommandations sur le dosage des sels d’aluminium et l’utilisation de ces produits laissent entrevoir que l’innocuité de l’alu reste encore à démontrer. Enfin, attention aux médicaments antiacides fortement dosés en sels d’aluminium, des solutions sans aluminium existent pour les personnes souffrant de douleurs gastriques.

  • p. 23

    Test de produits  Sans allergènes, c'est possible

    Que Choisir a testé 20 adoucissants textile en formulations diluées ou concentrées. En terme d’efficacité, s’ils réduisent le pouvoir absorbant du coton, les adoucissants dans leur majorité, rendent bien le linge moelleux voire très, et, diffusent un parfum de longue durée. En revanche beaucoup encore, 11 sur 20, sont chargées d’allergènes. Que Choisir a donc distingué les références « sans » des références « avec allergènes », et dévoilé par ailleurs, la valeur exacte des mentions « hypoallergéniques », « peaux sensibles », « testé dermatologiquement », « sous contrôle dermatologique » qui figurent sur bon nombre d’emballages. Enfin, deux produits pénalisés pour défaut d’étiquetage sont pointés pour les risques qu’ils sont susceptibles de faire encourir aux utilisateurs.

  • p. 26

    Test de produits  De vrais couteaux suisses !

    Le smartphone est devenu le compagnon du quotidien moderne grâce à son accès Internet et à ses nombreuses applications possibles. Toutefois, l’IPhone d’Apple, lequel a longtemps dominé le marché, doit désormais compter sur des concurrents de qualité tels Samsung avec son Galaxy III ou Note ou HTC. Que Choisir a testé 20 appareils sur leurs différentes fonctions : téléphonie, SMS, photo/vidéo, baladeur, e-mails, navigation Internet, GPS, synchronisation… afin de déterminer leurs efficacités et leurs limites…. la réactivité des écrans tactiles, leur autonomie. Un encart explique le fonctionnement du QR Code ou tags. Un focus rappelle comment débloquer son appareil téléphonique portable pour l’utiliser avec n’importe quel opérateur et comment agir en cas de difficultés techniques ou relationnelle avec les opérateurs de téléphonies mobiles

  • p. 31

    Test de produits  De beaux parleurs

    Que Choisir a comparé 10 téléphones mobiles classiques. Outre la fonction purement téléphonie, ces téléphones portables sont aussi équipés de fonctions multimédias (appareil photo, vidéo, baladeur…) Et si la fonction appel téléphonique obtient de bons résultats (bonne qualité en réception et émission), pour le reste, mieux vaut faire l’acquisition d’un smartphone.

  • p. 32

    Test de produits  Un teint pas toujours frais

    Les poissons préemballés représentent 20 % du volume des poissons frais vendus en grandes surfaces, qu’en est-il de leur qualité ? Pour le déterminer, Que Choisir en a analysé 32 parmi saumon, cabillaud, merlan, lieu noir, panga… suivant les critères de fraicheur, de microbiologie, d’étiquetage et de présence éventuelle de parasites. On découvre ainsi qu’en fin de date limite de consommation, la qualité organoleptique est parfois limite et que qualité du poisson et condition de stockage sont importants pour préserver la qualité . Un encart explicite l’existence de l’anisaki, ce vers parfois présent dans l’intestin des poissons et un autre détaille les modes d’emballage et méthodes de conservation longue durée possibles (sous-vide, lumière pulsée, ionisation, pascalisation…)

  • p. 35

    Enquête  Les challengers n'ont pas la cote

    Seuls six sites de paris hippiques sont agréés par l’Autorité de régulation des jeux en ligne, l’Arjel. Avec 82% des parts de marché, le PMU détient le monopole, ce qui n’est pas du goût de l’un des opérateurs, Betclic, qui a saisi l’Autorité de la concurrence. Le PMU bénéficie de privilèges tels que points de vente en plus du site Internet, taxe moins élevée, cagnottes attractives, des avantages qui affaiblissent la force de frappe de ses concurrents. Toujours est-il que ces sites sont assez stricts lors de l’inscription en ligne, une garantie mais aussi une contrainte qui ne doit pas pousser les joueurs à se tourner vers des sites étrangers.

  • p. 36

    Enquête  La piqûre qui fait peur

    Traditionnellement, les porcelets mâles sont, en Europe, castrés sans anesthésie à 7 jours afin d’éviter tout risque d’odeur désagréable lors de la cuisson de la viande. Mais cette pratique d’élevage se heurte aujourd’hui à la réglementation européenne sur le bien-être animal. Depuis le début de l’année, les porcelets doivent être soit anesthésier soit recevoir des antalgiques. Autre alternative proposée par Pfizer et déjà utilisée en Australie, l’immunocastration, une technique proche de la vaccination. L’Improvac, injecté par piqûres, permet, déclare le laboratoire, d’éviter la douleur de la castration, de réduire le risque d’odeur tout en assurant la sécurité sanitaire des aliments et des consommateurs. Pas sûr, objecte la filière porcine qui expose ses craintes. Elle préférerait voir aboutir une autre solution d’ici à 2018, date fixée de l’interdiction totale de la castration.

  • p. 38

    Test de produits  L'iPad n'est plus seul

    Que Choisir a testé 19 tablettes tactiles. Avec l’apparition de la première tablette iPad en 2010, Apple avait ouvert la voie. Depuis, plusieurs concurrents se retrouvent sur ce marché très porteur et leurs tablettes n’ont rien à envier au leader, en particulier pour le transfert de fichiers. Le test a porté sur les nombreuses fonctions multimédias très prisées des utilisateurs : photo, vidéo, musique, navigation Internet, synchronisation et e-mails. Indispensables pour télécharger des applications payantes ou gratuites, deux boutiques en ligne coexistent, App Store pour l’iPad et Google Play pour les tablettes fonctionnant sous Android. Au final, 4 modèles se distinguent des autres.

  • p. 42

    Enquête  L'exactitude n'est pas garantie

    Afin de déterminer la qualité des conseils transmis en matière d’assurance-vie, un des placements préférés des français, 134 associations locales de l’UFC-Que Choisir ont visitées près de 1200 agences bancaires ou assureurs implantées, soit 13 banques ou compagnie d’assurance, dans 437 villes. Est-ce que les conseillers transmettent une information juste sur les notions telles que le « capital garanti », les frais d’entrées ou sur quel type de fonds multisupport recommander ? Eclairent-ils leurs futurs clients sur les risques éventuels de ces placements ? Des imprécisions ont été relevées…

  • p. 44

    Enquête  La pénurie saute aux yeux

    Les délais pour obtenir un rendez-vous chez un ophtalmologiste s’allongent, trois mois en moyenne mais jusqu’à six mois voire un an dans certaines villes du Nord. Pourtant, leur nombre est stable depuis 2009. Que Choisir explique les raisons de ce paradoxe, met l’accent sur les inégalités territoriales, les dépassements d’honoraires criants dans la profession puis donne quelques pistes pour y remédier, la délégation de tâches vers les orthoptistes ou l’opticien (pour le renouvellement d’une prescription de verres) ou encore l’arrivée d’un centre médical d’ophtalmologie avec l’exemple du centre Point Vision.

  • p. 48

    Enquête  Nul péril en la demeure ?

    Près de 12 000 lecteurs de Que Choisir ont donné leur avis sur leur assurance multirisques habitation et si les résultats semblent tout d’abord très bons, l’étendue des problèmes se révèle dès qu’un sinistre advient concrètement et certains litiges peuvent tourner au cauchemar…. Que Choisir enquête pour mettre à jour les stratégies des sociétés d’assurances ainsi que leurs augmentations tarifaires, indiquant comment agir pour s’en prémunir.

  • p. 52

    Enquête  Bien vivre en maison de retraite

    Vieillir dans des conditions idylliques, c'est possible. La « Mutuelle du bien vieillir » gère des établissements au sein desquels les personnes âgées sont l’objet de toutes les attentions. Balnéothérapie, rythmes de vie respectés, suivi médical adapté, intégration de la famille, qualité de l’environnement… tout concourt au bien-être des résidents. Un concept qui a vu le jour grâce à un travail d’équipe et dont pourrait s’inspirer bon nombre de structures d’accueil. Visite dans deux d’entre eux, en Seine-Maritime et dans le Var.

  • p. 54

    Test de produits  Les citadines tiennent la route

    Que Choisir a testé 10 citadines (Audi A1, Citroën DS3, Volkswagen Up !...) à motorisations essence exceptée pour la Peugeot 208 ici présente en version diesel. Les critères prépondérants ont été posés par les contraintes particulières de la conduite en ville : maniabilité, visibilité, capacité du coffre et consommation. Dans l’ensemble, ces petites voitures affichent de bons résultats. Le système stop & start inclus dans certains modèles contribue à plus de sobriété et d’aisance et place les citadines qui en sont pourvues en bonne place. L’habitabilité, le freinage, la tenue de route, la qualité des matériaux... ont également été pris en compte dans cet essai.

  • p. 60

    Enquête  On les a pris sur le fait

    Omniprésents dans les journaux gratuits et sur Internet, les marchands de listes tels Ancéa ou Casa-immo savent profiter d’un marché immobilier locatif tendu. En effet, ils ne fournissent pratiquement aucun services en ne vérifiant pas la disponibilité des biens et n’établissent ni bail ou état des lieux, en revanche, ils facturent bel et bien, entre 200 à 450 euros, une liste d’appartements qu’ils ont compilés d’après diverses sources, ce que pourrait faire seul tout particulier. Leurs cibles privilégiées sont les étudiants et pour pouvoir prospérer, ils ne respectent pas la loi. Que Choisir a mené l’enquête dans 11 villes avec caméras cachées : le résultat est édifiant et l’association dépose plainte contre ces enseignes pour pratiques commerciales trompeuses.

  • p. 62

    Fiche conso pratique  Le second marché

    Après de nombreux litiges, une loi du 12 mars 2012 encadre mieux la revente de billets de spectacles et d’évènements sportifs. Cette consopratique l’explicite afin de comprendre ce qui est permis en tant que vendeur et comment être protégé en tant qu’acheteur bien que la vente à la sauvette perdure malgré sa prohibition…

  • p. 62

    Fiche conso pratique  Continuer à travailler

    Si vous êtes retraités du régime général, cette consopratique explicite les trois mesures permettant de poursuivre une activité au-delà de l’âge légal : la surcote, le cumul emploi-retraite et la retraite progressive.

  • p. 63

    Fiche conso pratique  Pacs ou mariage

    Le mariage et le PACS ne recouvrent pas les mêmes devoirs pour un couple. Il existe certaines différences mais aussi des similitudes entre les deux formules : enfants, achat immobilier, impôts, succession…lesquelles sont-elles ?

  • p. 63

    Fiche conso pratique  Les aides au logement

    Une personne âgée habitant dans un appartement ou hébergée dans un foyer-logement ou une maison de retraite peut bénéficier d’une aide pour financer les frais de ces structures. Cette fiche pratique passe en revue toutes les aides possibles.

  • p. 64

    Action locale  Démarcheur indélicat

    L’UFC-Que Choisir du Var-Est a rappelé à une entreprise de dépannage sollicitée pour des travaux d’évacuation d’eau usée les droits du consommateur. En effet, son contrat auprès d’une vieille dame locataire était incomplet en matière de rétractation possible. Seul un dépôt de plainte auprès de la direction départementale de la protection de la population a décidé l’entreprise à rembourser les sommes qui avaient été rapidement prélevées….

  • p. 64

    Action locale  Le Crédit agricole ignore la loi

    Victime de phishing avec un faux courriel, un consommateur a donné son numéro de carte bancaire et a été délesté de 3000 euros. Or, sa banque, le Crédit Agricole, le rend responsable et refuse le remboursement. Grâce au conseil de l’UFC Que Choisir de Haute Loire, le tribunal d’instance, saisi, lui a donné raison et la banque a dû le rembourser

  • p. 64

    Action locale  Monabanq s'embrouille

    Annie G. n’arrive pas à obtenir de sa banque, Monabanq, le remboursement de prélèvements indus opérés par le site Point Shop sur son compte. Elle saisit alors l’UFC-Que Choisir de l’Eure qui rappelle à la banque ses obligations, à savoir qu’un paiement par carte bancaire est toujours révocable sur simple demande. Annie G. est remboursée.

  • p. 65

    Action locale  Swatch est obligé de réparer

    Un commerçant ayant refusé d’appliquer la garantie pour le bracelet défectueux d’une montre Swatch, l’UFC Que Choisir de Senlis a rappelé à la société Swatch qu’à l’instar du code de la consommation, la réparation ou l’échange étaient bien prévus dans les conditions de la garantie.

  • p. 65

    Editorial  Scandales assurés

J’ai une question, comment contacter le service client ?

Retrouvez tous les contacts utiles sur notre page « Contactez-nous »

Découvrez également nos offres d’abonnement au site QueChoisir.org ! Abonnement Que Choisir
CONNEXION

Erreur

Comment retrouver votre numéro d’abonné ?

Votre numéro d’abonné se trouve sur le film transparent d’expédition de votre mensuel et dans nos courriers.

film transparent d’expédition de votre mensuel
Je n’ai pas de compte, je souhaite m’abonner.