Panier
0  article

Que Choisir Mensuel N° 501 - mars 2012

à noter

Seuls les abonnés à nos magazines peuvent les feuilleter en ligne.
Vous êtes abonné et vous n’avez pas d’identifiant ?

cliquez ici
Seuls les abonnés à ce magazine peuvent le feuilleter en ligne.
Si vous êtes abonné et que vous n’avez pas d’identifiant, cliquez ici
.

Sommaire

  • p. 3

    Editorial  Consommer autrement

  • p. 4

    Actualité  Téléphonie mobile : les limites de l'illimité - Des huiles à privilégier - Le décret l'affiche mal - Chronopost : grosse livraison de plaintes

  • p. 12

    Courrier des lecteurs  Un clic, un abonnement - Résistance municipale - La TVA a bon dos - Bagage éventré

  • p. 16

    Enquête  Au robinet, ça s’améliore

    Alors que la qualité de l’eau du robinet s’améliore d’année en année et qu’elle est jugée bonne, la ressource en eau, elle, que ce soit des rivières ou des nappes phréatiques, est polluée par les nitrates, les pesticides et cette contamination ne faiblit pas. C’est ce paradoxe-là que met en lumière ce dossier. Partant des résultats d’analyses effectuées par les services sanitaires en 2009 et 2010 sur la France entière, la première partie du dossier montre que l’eau du robinet est de bonne qualité. Les non-conformités se raréfient avec des exceptions encore nombreuses en zone rurale et en montagne. Les nitrates au robinet ont pratiquement disparu et les pesticides restent localisés aux zones de grandes cultures, de viticulture ou de maraîchage, au prix de traitements fort couteux. Les nouvelles sources d’inquiétudes se situent au niveau de la bactériologie, des résidus de médicaments, de la radioactivité et du sélénium. Mais globalement, les résultats sont bons.

  • p. 19

    Enquête  La ressource en péril

    Alors que la qualité de l’eau du robinet s’améliore d’année en année et qu’elle est jugée bonne, la ressource en eau, elle, que ce soit des rivières ou des nappes phréatiques, est polluée par les nitrates, les pesticides et cette contamination ne faiblit pas. C’est ce paradoxe-là que met en lumière ce dossier. Dans cette seconde partie, le bilan des six agences de l’eau sur l’état de la ressource en eau apparaît alarmant, carte de la France à l’appui. Seuls 40% des cours d’eau et la moitié des nappes souterraines affichent un bon état. Premiers coupables, les pesticides (91% des cours d’eau et 70% des eaux souterraines) et les nitrates (la moitié du territoire est classée en zones vulnérables nitrates) dus à l’irrigation. La pollution est en effet avant tout une pollution agricole. Or, la politique de l’eau coûte cher et les pratiques ne semblent guère changer pour atteindre l’objectif fixé par la directive-cadre sur l’eau qui impose un "bon état écologique" de la ressource en 2015.

  • p. 22

    Test de produits  Vite et bien

    Les tables de cuisson en vitrocéramique recouvrent plusieurs technologies de chauffe : foyer radiant, halogène, ou à inducteurs. Que Choisir a testé ces dernières avec 16 tables vitrocéramiques à induction dont le prix s’étend de 400 à 1200 euros. Certaines de ces tables possèdent un foyer "zone extensible" ce qui permet d’y poser des plats de grande taille, autre avantage, certaines ont la fonction "booster" qui permet un gain de temps pour la montée en température. Les modèles testés sont bons, aussi bien pour leur rapidité que pour la sécurité sans oublier leur consommation électrique réduite.

  • p. 26

    Enquête  Des fraudes ruineuses

    La carte bancaire qui est de loin le moyen de paiement le plus répandu, représente près de 80% des achats sur Internet. Mais le corollaire est une hausse de 17,5% de la fraude en trois ans, dont le coût est refacturé au consommateur. La technique de fraude a changé pour passer de la copie de la piste magnétique à l’usurpation des chiffres en relief sur la carte. Depuis 2008, un nouveau dispositif a été mis en place pour renforcer la sécurité et vise à authentifier le titulaire de la carte, mais face à la multitude des systèmes, les grands sites de vente sur Internet ont abandonné cette solution. A quand un système de protection unique qui a fait ses preuves à l’instar des anglais.

  • p. 28

    Enquête  Il faut sauver le boeuf !

    Depuis la seconde guerre mondiale, le mode de consommation de viande bovine a changé pour passer de la viande mijotée à celui des grillades. Alors que la qualité d’une viande est directement liée à la race de l’animal, à son alimentation, à la durée de l’élevage, les éleveurs sont contraints de réduire cette dernière (de cinq ans à 28 voire 24 mois) pour répondre aux besoins de la grande distribution dont le principal moteur est la rentabilité. Or, pour fournir une viande tendre et goûteuse, une vache doit être élevée cinq ans. La filière bovine est menacée en raison de plusieurs facteurs : baisse générale de la consommation de viande, crises sanitaires, hausse des charges des éleveurs alors que leur revenu est déjà bas, pression de la grande distribution sur les prix et les durées d’élevage, et enfin la chute catastrophique du nombre de boucherie pourtant indispensable à la commercialisation d’un produit qui constitue un élément essentiel de notre patrimoine alimentaire.

  • p. 32

    Test de produits  Maigres économies

    Que Choisir a testé 21 lave-vaisselle suivant les critères de lavage, séchage, consommation d’eau et d’électricité, durée de programme, bruit et facilité d’emploi. Au final, les casseroles, plats et récipients en plastique sont moins bien lavés et les économies ne sont pas perceptibles de suite….L’article rappelle les résultats des tests de mars 2011 de 10 lave-vaisselle encore en vente et propose un encart sur la nouvelle étiquette énergétique en vigueur depuis le 20 décembre 2011.

  • p. 35

    Test de produits  Des vins honnêtes

    Que Choisir a dégusté 31 vins rouge parmi l’appellation castillon-côtes de Bordeaux, et en a distingué 8, prouvant qu’avec un beau travail de vinification, de la qualité pouvait advenir. L’article rappelle que les appellations blaye, cadillac, castillon et francs ont décidé de s’unir sous une même appellation « bordeaux » et que cette nouvelle AOC représente 14% de la production bordelaise

  • p. 38

    Enquête  Sur le banc des accusés

    Malgré des réformes successives, notre système judiciaire est régulièrement sous le feu des critiques. Seuls 30% des lecteurs de Que Choisir ayant répondu au questionnaire se disent satisfaits de la justice. L’analyse de plus de 4000 réponses de nos lecteurs ayant eu affaire à la justice ces deux dernières années, montre que hormis l’implantation des tribunaux (carte judiciaire) jugée bonne, nos lecteurs ont quelques griefs à l’égard des délais, du rendu du jugement, de l’exécution de la décision, des procédures et surtout du manque d’humanité des juges en général. S’il est vrai que les justiciables ont une certaine exigence de la justice, l’insatisfaction ambiante est peut-être aussi la conséquence d’un manque de moyens, humain et financier.

  • p. 40

    Test de services  Une lourde peine

  • p. 44

    Enquête  Des retouches en attente de décrets

    Xavier Bertrand, Ministre de la santé, avait déclaré en présentant sa réforme, qu’il y aurait un "avant" et un "après" Médiator. La loi du 29/12/2011 relative au renforcement de la sécurité sanitaire du médicament et des produits de santé vise en effet à refonder le système de sécurité sanitaire. L’article analyse les principales dispositions de la loi tout en précisant que bon nombre d’entre elles ont vu leurs prétentions abaissées. Il insiste aussi sur le fait que les décrets d’application doivent encore paraître et que de nombreuses incertitudes entourent certaines mesures. Dans le fond, rien ne change réellement. L’Afssaps est remplacée par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), aux missions et aux pouvoirs accrus. L’ANSM pourra notamment demander à l’industrie pharmaceutique de mener des essais comparatifs pour montrer l’amélioration d’un nouveau produit par rapport à un médicament existant. L’accès au remboursement sera conditionné à une évaluation du médicament. Les visiteurs médicaux, quant à eux, ne sont pas remis en cause. Enfin, pour plus de transparence, une déclaration publique d’intérêt (DPI) devra être établie indiquant les liens d’intérêts. Rien, en revanche, sur l’indépendance de l’expertise sanitaire... Un encadré précise le renforcement de la surveillance des dispositifs médicaux prévu dans la loi (actualité des prothèses mammaires PIP).

  • p. 46

    Enquête  Nouvelle ère ou bulle marketing ?

    Un nouveau mode d’échange reposant entièrement sur Internet se met en place : il s’agit de troc, de location, d’achat de repas, de couchsurfing (le gîte sur le canapé d’hôte) ou de don entre particuliers. Ainsi la consommation collaborative repose moins sur la propriété que sur l’accès au service, elle a des tonalités écologiques et repose sur le lien social. Cependant, des dérives existent : du danger de ternir une e-réputation jusqu’aux véritables sites business qui se déguisent en collaboratifs…D’autre part, la Direction des fraudes rappelle qu’entre particulier, il n’y a pas la même protection qu’avec des professionnels et on peut douter de la qualité des biens et services, sans recours. Aussi, le bon sens et la vigilance doivent rester de mise, même sur un site de partage…

  • p. 48

    Enquête  Antigaspi et bonnes affaires

  • p. 49

    Enquête  La cour des miracles

  • p. 50

    Enquête  À boire et à manger

  • p. 51

    Enquête  Tant que tout se passe bien...

  • p. 52

    Enquête  Il est possible de contrer la mairie

    Le droit de préemption permet à une collectivité publique, la mairie, d’acquérir un bien immobilier en vente en lieu et place d’un acheteur. Toutefois, ce droit ne peut s’exercer que s’il existe un plan local d’urbanisme (PLU), un plan d’occupation des sols (POS) ou une carte communale (zones géographiques ciblées). Et ce, uniquement pour des motifs précis, des projets suffisamment définis et réels (nouveaux quartiers, équipements publics projetés etc.). Dans les faits, la procédure commence lorsque le vendeur adresse à la commune une déclaration d’intention d’aliéner (DIA). La commune dispose alors de deux mois pour préempter. Si c’est oui, le prix de vente définitif sera fixé sous le contrôle du juge. Les décisions des tribunaux montrent cependant que les abus ne sont pas rares (prix trop bas, pas de véritable projet) et qu’il est possible pour un particulier de faire annuler la préemption en saisissant le tribunal administratif (comme dans certaines communes d’Ile-de-France et notamment à Saint-Ouen). Par ailleurs, l’enquête s’intéresse à la question de la commission de l’agent immobilier en cas de préemption.

  • p. 55

    Test de produits  Gros plan sur les « top »

    Les lave-linge top ou à chargement par le dessus (5 à 7 kg de linge), appréciés pour leur faible encombrement, représentent environ un tiers des ventes. Que Choisir a sélectionné 21 modèles, 17 arborant la nouvelle étiquette énergétique et 4 l’ancienne, et a évalué leurs performances en lavage, rinçage, essorage, consommation d’eau et d’électricité, niveau sonore et facilité d’emploi. Dans l’ensemble, les résultats se situent en deçà des lave-linge frontaux en lavage, et comme pour ces derniers, le rinçage est à la peine et le niveau sonore encore trop élevé. En parallèle à ce test, Que Choisir a testé le système de dosage automatique de lessive liquide que proposent deux appareils (le DVedette VLT61D2 Opti-Dose et le Brandt BWT1DT63 Dose-e). Enfin, un focus est fait sur les groupes et les marques de lave-linge (qui se cache derrière quelle marque).

  • p. 59

    Test de produits  Est-ce bien utile ?

    L’incertitude est toujours de mise quant aux dangers sanitaires liés aux ondes qui nous environnent. Les études scientifiques manquent d’approfondissement, le cas des enfants-qui seraient plus réceptifs aux ondes- et des personnes dites hypersensibles, demeurent flous également. D’autre part, la 4G émettant des signaux différents présente peut être d’autres dangers. Cependant, des précautions simples rappelées par Que Choisir réduisent l’exposition : opter pour l’oreillette…. Des housses et des patchs soit disant de protection anti-ondes, ont été testés suivant la mesure DAS, la qualité de réception et la qualité audio en émission et réception. Un encart est réservé à la pastille CMO MP12…laquelle n’a pas convaincue l’UFC malgré le discours ambigu de l’AFSSAPS

  • p. 62

    Fiche conso pratique  Les règles fiscales

    En louant ou en vendant biens et services dans le cadre d’une économie collaborative, cette consopratique rappelle que les sommes perçues doivent être déclarées au fisc. L’article précise les cas particuliers tels le covoiturage n’obligeant à aucune déclaration si les tarifs demandés constituent une participation aux frais de carburant….

  • p. 62

    Fiche conso pratique  Plus de sévérité

    Début janvier 2012, en matière de sécurité routière, des sanctions nouvelles ou plus sévères sont entrées en vigueur et cette consopratique les explicitent : de l’usage du téléphone ou du tout écran à l’interdiction des avertisseurs de radars en passant par la signalisation ou le franchissement de la ligne blanche…

  • p. 63

    Fiche conso pratique  Durcissement de l'examen

    Le contrôle technique automobile 2012 comporte de nouveaux points de contrôle dont certains sont soumis à contre-visite. Avec cet accroissement de travail dans les centres de contrôle il est fort à parier que ce coût sera répercuté sur la facture.

  • p. 63

    Fiche conso pratique  Veiller à l'égalité des droits

    Le Défenseur des droits est une autorité constitutionnelle indépendante, instituée par la loi du 29 mars 2011, et chargée de veiller à la protection des droits et liberté des citoyens.

  • p. 64

    Action locale  Audika dur d'oreille

    La prise d’empreintes ayant été mal effectuée, madame L. des Hauts-de-Seine finit par perdre la prothèse auditive que lui a posé l’audioprothésiste d’Audika. Or, précédemment déjà, un premier appareil commandé avait dû etre refait. Cette fois-ci, Audika, lui propose un remplacement non pas gratuit mais avec une réduction de prix qu’elle refuse. Aidée par l’UFC-QueChoisir de Meudon qui lui adresse deux courriers, Audika accepte le remplacement. Mme L. est bien "victime d’une non-conformité du produit commandé, qui englobe le vice caché".

  • p. 64

    Action locale  Facture asphyxiante

    L’UFC-Que Choisir d’Argenteuil a permis de rétablir la bonne facture de GDF Suez d’une habitante qui avait subi une double erreur de calcul…

  • p. 64

    Action locale  Placement forcé

    Un épargnant souhaitant bénéficier du capital d’un placement financier qui était arrivé à son terme, a dû faire intervenir l’UFC-Que Choisir de Moselle-Est, car le conseiller financier avait ni plus ni moins effectué le versement de ces fonds sur un nouveau placement sans avoir l’autorisation de son bénéficiaire.

  • p. 65

    Action locale  Votre TEG est-il conforme ?

    L’UFC-Que Choisir de Nancy met à disposition un site Internet pour permettre à chaque emprunteur immobilier de vérifier que la banque respecte son obligation d’indiquer dans l’offre de prêt, tous les éléments nécessaires constituant le taux effectif global (TEG).

  • p. 65

    Editorial  Trop d'abus dans l'air

J’ai une question, comment contacter le service client ?

Retrouvez tous les contacts utiles sur notre page « Contactez-nous »

Découvrez également nos offres d’abonnement au site QueChoisir.org ! Abonnement Que Choisir
CONNEXION

Erreur

Comment retrouver votre numéro d’abonné ?

Votre numéro d’abonné se trouve sur le film transparent d’expédition de votre mensuel et dans nos courriers.

film transparent d’expédition de votre mensuel
Je n’ai pas de compte, je souhaite m’abonner.